Premières neiges: tempête intérieure ***

La caméra de Michael Rowe pose un regard... (Fournie par le Festival du nouveau cinéma)

Agrandir

La caméra de Michael Rowe pose un regard d'anthropologue qui examine le couple formé de Maya (Suzanne Clément) et David (Paul Doucet) sous toutes ses coutures.

Fournie par le Festival du nouveau cinéma

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Les aléas de la coproduction ont fait en sorte que Michael Rowe a tourné Premières neiges (Early Winter) au Québec. Mais le récit aurait pu se dérouler n'importe où tellement l'histoire de ce couple qui se désagrège, rongé par l'incommunicabilité, l'incompréhension et la jalousie, a une portée universelle. Une chronique pleine d'amertume, ouverte aux interprétations, superbement interprétée par Suzanne Clément et Paul Doucet.

Le spectateur va probablement être un peu désarçonné, puis ravi par la performance de l'actrice québécoise. Maya est l'antithèse de la Kyla qu'interprétait Suzanne Clément dans Mommy (Xavier Dolan). D'origine russe, s'exprimant en anglais dans un milieu francophone, elle se retrouve isolée dans sa maison de banlieue qu'elle partage avec son mari et leurs deux jeunes enfants. D'où des excès de colère et une froideur calculée qui rend Maya pas très sympathique de prime abord.

À l'inverse, David semble l'incarnation du bon gars - mais il cache une fragilité qui explique sa paranoïa grandissante. Un rôle taillé sur mesure pour Paul Doucet (l'aumônier d'Unité 9). La quarantaine, introverti, il travaille jour et nuit pour combler les besoins matériels luxueux de sa femme, qui lui reproche son absence : un cercle vicieux.

Ce drame psychologique minimaliste s'ouvre d'ailleurs sur une scène très forte où le couple fait l'amour. Dans ce plan-séquence fixe très intime, on mesure pourtant la distance qui les sépare. La table est mise : Rowe va filmer le quotidien du couple dans toute sa banalité en exposant peu à peu les tensions et les déchirements qui minent leur santé mentale. Les fantômes du passé viennent évidemment hanter ce duo atypique et pourtant tellement commun dans sa fracture.

D'origine australienne, mais vivant maintenant au Mexique, Rowe s'est fait remarquer en 2010 avec Année bissextile (Año bisiesto), qui remporte la Caméra d'or à Cannes, récompense remise au meilleur premier long métrage du célèbre festival. Dans ce film, il examinait la naissance d'une relation avec ce qu'elle comporte de passion, de sexe, d'amour et d'une certaine méfiance.

Avec son troisième film, on se retrouve à l'autre extrémité du spectre. Mais le réalisateur utilise le même dispositif de successions de plans-séquences, souvent très longs. Sa caméra pose un regard d'anthropologue qui examine le couple sous toutes ses coutures.

Une méthode qui a l'avantage de laisser aux acteurs l'espace pour que leur jeu se développe et se réponde, ce qui installe un véritable climat de véracité. À l'inverse, on s'enlise parfois dans ce rythme lent et des moments anecdotiques, supposément révélateurs, mais qui ne font pas progresser le récit pour autant. Surtout dans les moments où on accompagne David dans son travail de concierge dans une maison de retraite.

Pour quiconque a déjà vécu une séparation douloureuse ou remis sérieusement son couple en question, Premières neiges a une profonde résonance. Il a toutefois l'avantage de ne pas porter de jugement et de laisser le spectateur se faire son cinéma. Maya et David ont-ils atteint un point de non-retour? La fin laisse la porte ouverte à toutes les interprétations.

=> Au générique

  • Cote :  ***
  • Titre : Premières neiges
  • Genre : drame psychologique
  • Réalisateur : Michael Rowe
  • Acteurs : Suzanne Clément et Paul Doucet
  • Classement : 13 ans et plus
  • Durée : 1h36
On aime : le duo d'acteurs, la véracité

On n'aime pas : un récit convenu, le manque de rythme

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer