Mustang: toutes voiles dehors  ***1/2

La réussite de Mustang repose sur cette étonnante... (Fournie par Métropole Films)

Agrandir

La réussite de Mustang repose sur cette étonnante complicité entre les jeunes actrices, qui insufflent beaucoup de fraîcheur.

Fournie par Métropole Films

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Mustang a une importance qui va au-delà de ses qualités cinématographiques. Le film de Deniz Gamze Ergüven démontre la nécessité d'avoir un plus grand nombre de réalisatrices, qui apportent un point de vue, des perspectives et une sensibilité différents de leurs homologues masculins.

D'ailleurs, son long métrage traite avec subtilité et humour de l'oppression patriarcale et religieuse subie par les femmes musulmanes. Il n'est pas au plus fort de la course à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère pour rien.

Mustang met en scène cinq soeurs, de 11 à 17 ans, qui commettent l'irréparable obscénité de s'amuser dans la mer avec des garçons au retour de l'école. La honte! Leur grand-mère, qui les élève, ne sait plus à quel imam se vouer pour sauver la réputation familiale et se tourne vers son fils intransigeant.

La fratrie est forcée de vivre avec cet oncle incestueux, qui transforme la maison en véritable prison. Il incarne un patriarcat répressif, qui reprend de la vigueur en Turquie.

Mustang ne se veut pas un film militant (même s'il l'est par la force des choses). La réalisatrice a souvent choisi d'aborder des situations potentiellement très dramatiques avec humour - ce qui n'empêche pas la tragédie. Il est aussi plein de joie de vivre. D'ailleurs, la narration incombe à Lale (Günes Nezihe Sensoy), la benjamine curieuse, indisciplinée et déterminée à ne pas subir le sort de ses aînées.

C'est son point de vue sur leur isolement forcé. Un isolement qui ne peut être rompu qu'en épousant le jeune homme choisi par les familles de la petite ville qu'elles habitent à 1000 kilomètres d'Istanbul. Le drame très touchant revêt des allures de conte avec un méchant tortionnaire et un «prince» improbable, tout en se révélant dans sa dernière demi-heure un véritable suspense, très prenant même si la fin s'avère un peu faible.

Le portrait dépeint par Deniz Gamze Ergüven s'avère suffisamment nuancé pour qu'on y adhère, notamment par sa description de la solidarité féminine face aux diktats masculins. L'oncle est plus unidimensionnel et fait presque figure d'archétype. On comprend cette concentration de tares pour des raisons dramatiques, mais la façon dont il est dépeint nuit un peu à la crédibilité de l'ensemble.

Il était peut-être difficile pour la réalisatrice d'aborder la place de l'islam de façon plus frontale. On lit en filigrane son influence néfaste dans ce système qui méprise la femme. Sa dénonciation aurait dû être plus explicite. Mais, bon, c'est facile à dire. Compte tenu de la fureur qu'a provoquée son film dans sa patrie, il était peut-être plus sage de s'en tenir à la misogynie et au code d'honneur qui oppriment les Turques.

Outre sa valeur éducative et revendicatrice, Mustang contient quelques séquences d'anthologie, notamment quand les soeurs s'en vont assister à un match de football - l'incarnation de l'esprit indompté. La réussite du long métrage repose d'ailleurs sur cette étonnante complicité entre les jeunes actrices, qui insufflent beaucoup de fraîcheur. Ce film vivant, vivace, sensible et lumineux est un petit bijou jusque dans ses imperfections.

En plus de sa nomination très méritée aux Oscars, Mustang concourt dans neuf catégories aux Césars, dont celles de meilleur film, premier film, réalisateur et scénario original...

=> Au générique

  • Cote :  *** 1/2
  • Titre : Mustang
  • Genre : drame
  • Réalisatrice : Deniz Gamze Ergüven
  • Actrices : Günes Nezihe Sensoy, Doga Zeynep Doguslu et Elit Iscan
  • Classement : général
  • Durée : 1h37
On aime : la mise en scène lumineuse, la complicité des jeunes filles, le point de vue

On n'aime pas : un certain manque de nuances, une fin un peu faible

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer