Soleil de plomb: tragédies d'amour ***1/2

Le réalisateur croate Dalibor Matanic propose un film... (Fournie par K-Films Amérique)

Agrandir

Le réalisateur croate Dalibor Matanic propose un film fort, qui préfère l'humanisme à la revendication.

Fournie par K-Films Amérique

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / L'amour peut-il triompher de tout? Si on en croit Shakespeare, pas vraiment. Et ça engendre des tragédies. Dans Soleil de plomb, Dalibor Matanic a imaginé des Roméo et Juliette à trois époques différentes, sur fond d'intolérance ethnique créée par la guerre des Balkans. Le réalisateur croate propose un film fort, qui préfère l'humanisme à la revendication. Son long métrage a d'ailleurs remporté le Prix du jury de la section Un certain regard au dernier Festival de Cannes.

Dalibor Matanic a vraiment eu une bonne idée en présentant trois couples en trois décennies, joués par les mêmes acteurs (ce qui implique une certaine unicité). Son panorama permet d'embrasser l'évolution du conflit, sans jamais que ce soit didactique et sans évoquer explicitement les déchirements religieux et ethniques. On dit les autres ou les leurs, sans jamais les nommer. Mais la haine derrière les mots et les regards suffisent amplement.

Le premier segment se déroule en 1991 alors que Jelena (Tihana Lazovic) et Ivan (Goran Markovic) vivent un amour interdit - la discorde bouillonne entre les factions. Les amoureux veulent fuir à Zagreb où, espèrent-ils, la grande ville leur permettra de se fondre dans l'anonymat, loin des tensions insupportables de leur voisinage. Mais le drame rôde...

Dix ans plus tard, la guerre est finie. Ante est embauché pour reconstruire la maison où Natasha et sa mère reviennent habiter. La tension sexuelle des deux jeunes adultes est à couper au couteau, mais la passion vient avec des émotions contradictoires.

Au dernier acte, en 2011, Marija et Luka doivent composer avec les profondes blessures laissées par le conflit alors que celles-ci commencent à peine à cicatriser. Les remords et les regrets suffisent-ils pour que le pardon soit accordé?

Puissantes émotions

Il est dommage que cette dernière partie ne soit pas aussi intense que les deux premières - le réalisateur a, de toute évidence, manqué de matière dramatique. Car c'est une large palette de puissantes émotions qui sont à l'oeuvre dans Soleil de plomb. Les amours interdits en sont riches, mais quand on ajoute les conflits qui noircissent les âmes, le résultat est totalement poignant. Et pas besoin de tout expliquer, le non-dit devient parlant...

Le Croate a eu l'habileté, toutefois, d'y opposer l'insouciance de la jeunesse et de superbes images qui adoucissent la tension. Il y a notamment de magnifiques plans aquatiques (pour se laver des péchés?) à chacune des époques. Un leitmotiv musical sert aussi de lien entre celles-ci.

Réalisation fluide et réfléchie

Bien qu'il ne soit pratiquement pas connu ici, Matanic a neuf films derrière la caméra. Sa réalisation fluide et réfléchie s'adapte à chacun des segments. Plus énergique au début, notamment avec une caméra portée, qui symbolise la tension qui règne entre différentes factions religieuses, elle est beaucoup plus posée à la fin alors que le long travail de guérison est à l'oeuvre.

Bien servi par deux acteurs qu'on peine à reconnaître d'un acte à l'autre, tout en étant d'un naturel confondant, Soleil de plomb offre un très beau moment de cinéma, aussi dépaysant qu'instructif. Du bon cinéma d'auteur.

Au générique

Cote: *** 1/2

Titre: Soleil de plomb

Genre: drame

Réalisateur: Dalibor Matanic

Acteurs: Tihana Lazovic et Goran Markovic

Classement: 13 ans et plus

Durée: 2h03

On aime: les trois récits dans le temps, la cinématographie, le courage du propos

On n'aime pas: un dernier acte plus faible

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer