• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Cinéma 
  • > Paul Doucet, en étroite collaboration pour Premières neiges 

Paul Doucet, en étroite collaboration pour Premières neiges

Paul Doucet incarne David, un homme qui cherche... (Photo fournie par le FNC)

Agrandir

Paul Doucet incarne David, un homme qui cherche à rebâtir son couple, alors que sa compagne semble rendue ailleurs.

Photo fournie par le FNC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Paul Doucet a travaillé en étroite collaboration avec Michael Rowe pour Premières neiges. L'acteur ne s'est pas contenté d'oeuvrer à la réécriture, il a aussi trouvé les actrices pour jouer avec lui dans ce drame contemplatif sur un couple érodé par la jalousie, le manque de communication et des blessures non guéries.

«C'était un univers que je n'avais jamais exploré», commente l'acteur pour expliquer son implication dans ce film d'auteur à petit budget. «Il y avait une finesse dans l'écriture, la façon de décrire le quotidien de façon très réaliste. On pouvait reconnaître comment un petit rien peut avoir de grosses conséquences. Je trouvais que c'était finement amené.»

Les deux hommes ont beaucoup retravaillé le scénario, mais, à un moment donné, il manquait le point de vue d'une femme, révèle-t-il, mi-blagueur, mi-sérieux. Paul Doucet a d'abord suggéré Suzanne Clément pour être sa partenaire, puis Micheline Lanctôt et Céline Bonnier pour de plus petits rôles. «Je leur ai dit que ça valait la peine de participer à un tel tournage avec du temps pour discuter et pour filmer.»

Suzanne Clément était une parfaite complice pour lui donner la réplique, croit-il. Leur amitié perdure depuis le tournage de Jean Duceppe, télésérie dans laquelle ils jouaient un couple. Ils ont aussi travaillé ensemble avec un entraîneur de jeu à cette époque.

Une connivence qui s'est avérée cruciale pour tourner la première séquence très explicite, où le couple fait l'amour. «Ce n'est jamais simple, la nudité. En plus, il fallait trouver le bon cadrage pour montrer que même dans cette intimité, ils ne sont plus ensemble.»

Maya et David sont seuls en couple, comme le dit si bien l'acteur de 45 ans. Premières neiges est d'ailleurs le troisième volet d'un triptyque sur la solitude. Comme dans bien des couples, «lui a le désir que ça continue, elle se souhaite un ailleurs. Il cherche tant bien que mal à rebâtir, mais la raison pour laquelle il veut rebâtir n'est peut-être pas la bonne».

Du moins, c'est ce que suppose l'interprète. Car le film laisse beaucoup de place à l'interprétation, jusque dans sa fin ouverte. Ce qui plaît beaucoup à Paul Doucet. «Ça donne une chance au spectateur de se faire son cinéma.»

Premières neiges s'est avéré un tournage intense - «j'étais heureux de rentrer chez-nous», dit-il en riant - dans une période très chargée pour l'acteur. «J'ai travaillé pendant un an et demi sans prendre de pause. Je profite bien de ma tranquillité en ce moment.» Jusqu'au printemps alors qu'il reprendra, normalement, les tournages des nouvelles saisons d'Unité 9 et des Pays d'en haut.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer