DiCaprio et Spotlight partent favoris aux Golden Globes

Leonardo DiCaprio a déjà deux Golden Globes à... (PHOTO FOURNIE PAR TWENTIETH CENTURY FOX)

Agrandir

Leonardo DiCaprio a déjà deux Golden Globes à son actif, et pourrait en remporter un autre dimanche soir pour son rôle dans The Revenant. Il n'a toutefois jamais remporté d'Oscar.

PHOTO FOURNIE PAR TWENTIETH CENTURY FOX

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Veronique Dupont
Agence France-Presse
Los Angeles

Spotlight, sur le scandale des prêtres pédophiles, et Leonardo DiCaprio, pour son interprétation d'un trappeur qui lutte pour survivre, partent favoris dimanche aux Golden Globes, qui ouvrent la saison des prix à Hollywood.

Les Golden Globes, prestigieuses récompenses du cinéma et de la télévision, sont décernés par l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA).

Ils seront remis lors d'un dîner de gala à l'hôtel Beverly Hilton, animé par l'humoriste britannique Ricky Gervais. La cérémonie sera diffusée sur NBC et retransmise dans le monde entier, à partir de 17h.

«Je pense que Spotlight va remporter le prix du meilleur film dramatique et The Big Short: Le casse du siècle, celui de la meilleure comédie», prédit Tim Gray, directeur de la rubrique des prix hollywoodiens dans la revue de référence du secteur, Variety.

Les Globes offrent un outil de prédiction incertain pour les Oscars, les récompenses les plus convoitées du cinéma mondial, d'autant qu'ils dédoublent les principales catégories (meilleur film, meilleur acteur ou actrice) en comédie ou drame.

Seuls quelque 90 membres de l'HFPA votent pour les Globes, contre environ 6000 professionnels du cinéma pour les Oscars.

L'an dernier, Boyhood et The Grand Budapest Hotel avaient été sacrés meilleur drame et meilleure comédie, mais c'est au final Birdman, d'Alejandro Inarritu, qui l'avait emporté aux Oscars.

Pour ce qui est des acteurs, les Globes ont représenté l'an dernier un meilleur baromètre.

Cette année, si Carol, romance sulfureuse entre deux femmes pendant les années 1950, affiche le plus grand nombre de nominations (cinq), notamment pour ses deux vibrantes interprètes Cate Blanchett et Rooney Mara, c'est Spotlight qui part en tête des paris, d'après le site de pronostics Goldderby.com.

Réalisé par Tom McCarthy, avec Michael Keaton, Mark Ruffalo et Rachel McAdams, il retrace l'enquête du Boston Globe qui a révélé le scandale des prêtres pédophiles.

Un film de journalisme dans la tradition des Hommes du président ou de Révélations qui a des chances de toucher tout particulièrement les membres de l'HFPA.

Assoiffé de vengeance

Chez les acteurs, Leonardo DiCaprio fait l'unanimité des pronostiqueurs de Goldderby.com.

Dans The Revenant, nouveau film-choc d'Alejandro Inarritu, le comédien de 41 ans aux yeux bleus donne une puissante interprétation de Hugh Glass, trappeur américain légendaire pendant la conquête de l'ouest.

Laissé pour mort et enterré vivant par des équipiers qui le trahissent et tuent son fils, il survit dans une nature hostile avec une obsession: se venger.

«Il a déjà [deux] Golden Globes, mais je pense quand même qu'il va gagner», assure Tim Gray, interrogé par l'AFP. «Il fait un travail d'acteur formidable depuis plus de 20 ans, et n'a jamais gagné d'Oscar.»

Sans compter que «Leo» a été jusqu'à dévorer un foie de bison cru pour rendre son personnage plus crédible.

Tim Gray remarque toutefois que Bryan Cranston (Dalton Trumbo) et Will Smith (Seul contre tous), sont des rivaux de taille.

En comédie, The Big Short: le casse du siècle tient la corde, avec son casting à faire pâlir d'envie: Brad Pitt (coproducteur), Ryan Gosling, Steve Carell, Christian Bale, etc.

Deux coproductions françaises, Mustang et Le tout nouveau testament, concourent par ailleurs au Globe du meilleur film étranger.

Ils sont aussi en lice pour l'Oscar du film en langue étrangère, représentant respectivement la France et la Belgique.

En télévision, les Globes pourraient consacrer le site Internet de streaming Netflix, qui avec 9 nominations, notamment pour Narcos, Bloodline ou Beast of No Nation, dépasse pour la première fois le poids lourd du secteur, HBO.

«Je fais juste des blagues»

Ricky Gervais, qui a déjà animé la cérémonie en 2010, 2011 et 2012, a voulu rassurer les futures cibles de son humour acide, promettant dans le talk-show de l'animateur Conan O'Brian qu'il «n'essaie pas de gâcher la nuit de qui que ce soit. Je fais juste des blagues.»

Il est notamment connu pour avoir traité d'alcooliques Mel Gibson, Charlie Sheen et Colin Farrell, de vieilles les actrices de Sex and the city.

Qualifiant de navet The tourist, avec Johnny Depp et Angelina Jolie, il avait attribué sa sélection aux pots-de-vin reçus par les membres de l'HFPA, allusion aux scandales de corruption qui ont émaillé l'histoire de l'Association.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer