Les 10 films de l'année

Room: le monde de Jack est la révélation de... (PHOTO FOURNIE PAR LE FNC)

Agrandir

Room: le monde de Jack est la révélation de cet automne, sortie de nulle part. Le long métrage de Lenny Abrahamson est un drame noir, intense et poignant, mais d'une grande humanité.

PHOTO FOURNIE PAR LE FNC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une tradition dont je ne me lasse pas, même si l'exercice me donne mal à la tête: le bilan de mes 10 meilleurs films de l'année, toutes catégories confondues. Une seule règle: il faut que le film ait pris l'affiche à Québec en 2015. Ce qui explique l'absence, par exemple, du Fils de Saul, de Brooklyn, de Dheepan ou du Revenant, qui seront projetés au début de 2016. Ou de P'tit Quinquin, qui a seulement pris l'affiche à Montréal. Fait notable comparé à 2014: une moins bonne année pour le cinéma américain de qualité.

Room: le monde de Jack

Lenny Abrahamson (Canada / Irlande)

La révélation de cet automne, sortie de nulle part. Le long métrage de Lenny Abrahamson est un drame noir, intense et poignant, mais d'une grande humanité. Malgré le fait qu'il repose sur un cauchemar universel : l'enlèvement d'une ado par un pervers et les années qu'elle passe enfermée dans une pièce avec son enfant né en captivité. Ce film brillamment réalisé et interprété est aussi une puissante fable sur notre perception du monde. Bouleversant.

Spotlight: édition spéciale

Tom McCarthy (États-Unis)

Le seul film, sauf erreur, à avoir droit à une longue ovation pendant une projection de presse au Festival de Toronto. Ce tour de force cinématographique et émotionnel recrée de façon respectueuse et touchante l'enquête journalistique qui a révélé au monde l'abus à grande échelle commis par des prêtres catholiques pédophiles à Boston. Spotlight compte sur une distribution hors pair pour incarner les scribes et met en valeur l'importance sociale du journalisme d'enquête. Très fort.

Mad Max: la route du chaos (Fury Road)

George Miller (Australie / États-Unis)

Trente ans après le dernier long métrage, Miller a frappé fort avec ce sidérant quatrième volet qui amalgame film d'action, western et road-movie. Film d'auteur, certes, mais à grand déploiement, avec sa mythologie, fortement ancrée dans un monde post-apocalyptique qui pourrait bien être le nôtre dans un futur proche, avec une performance exceptionnelle de Charlize Theron sur le mode féministe. Tout ça avec des cascades ahurissantes, une cinématographie exceptionnelle et une tension d'enfer. Le divertissement de l'année.

Sicario

Denis Villeneuve (États-Unis) 

Soyons un peu chauvins : Denis Villeneuve a réalisé un des meilleurs films de 2015. Et je ne suis pas le seul à l'écrire. C'est d'autant plus étonnant qu'il s'agit d'un suspense sombre et intense, parfois même brutal sur le trafic à la frontière américano-mexicaine. Le mélange de genres, la thématique sociopolitique et la maestria du Québécois à la réalisation sont remarquables. Il compte, en plus, sur une solide distribution, en particulier Emily Blunt et Benicio Del Toro, et la superbe photo de Roger Deakins. Bravo.

Amy 

Asif Kapadia (Angleterre) 

Pas besoin de connaître Amy Winehouse, tragiquement décédée à 27 ans, pour apprécier ce bouleversant documentaire. Asif Kapadia ne s'intéresse pas tellement à la chanteuse, mais à la femme et à sa mort inscrite en filigrane de sa carrière. Admirablement construit, le film se penche sur une jeune femme perturbée laissée à elle-même par son entourage de profiteurs, tout en mettant en évidence le prix à payer qui vient avec la célébrité et l'appétit insatiable des fanatiques qui s'en nourrissent. Un film qui broie les tripes.

Les 8 enragés 

Quentin Tarantino (États-Unis)

On peut compter sur le cinéaste de Pulp Fiction pour foutre le bordel et il ne s'en prive pas avec ce huitième long métrage. Ce western, qui s'avère un véritable huis clos explosif plutôt qu'un film pétaradant, démontre que Tarantino a délaissé ses tics pour se concentrer sur sa maîtrise de la réalisation et de la direction d'acteurs (tous excellents). Avec en plus une radiographie des tares américaines qui se perpétuent jusqu'à nos jours : répercussions du racisme, violence, individualisme forcené, clivage sociopolitique... Du grand art.

Phoenix

Christian Petzold (Allemagne) 

Avec ce récit d'une femme laissée pour morte à Auschwitz qui tente de retrouver l'homme qui l'a trahie, Christian Petzold confirme son statut de réalisateur hors pair. Il a une touche, à la fois sensible et rigoureuse, pour raconter une histoire qui ébranle fortement. Phoenix est un puissant drame intime, complexe et prenant qui explore les conséquences de l'amour (aveugle) et le rôle de l'identité dans sa manifestation, tout en proposant en filigrane un questionnement sur la mémoire, le pardon, l'empathie, la compassion, la convoitise, la lâcheté...

Leviathan

Andreï Zviaguintsev (Russie) 

Le Prix du scénario à Cannes en 2014 nous apprend probablement plus sur la Russie actuelle que n'importe quel documentaire. Mais il s'agit surtout d'une fable universelle sur un individu broyé par l'État doublée d'une puissante histoire sur la soif de pouvoir, l'appât du gain et la foi. Les grandes qualités scénaristiques sont aussi soutenues par une mise en scène précise et de très bons interprètes. J'aime beaucoup le fait qu'il s'agisse d'un film ambigu, qui laisse beaucoup de place à l'interprétation...

Force majeure 

Ruben Östlund (Suède) 

Le film à regarder à deux si vous voulez savoir si votre couple est solide... Le film se penche, en effet, sur un duo qui s'effrite après un incident traumatisant et nous renvoie à nos propres valeurs. L'humour savoureux vient souvent alléger la tension insidieuse, mais on rit souvent jaune. Le réalisateur a aussi le sens du détail qui frappe. En fait, son scénario est d'une finesse et d'une crédibilité sans faille, même dans ses moments plus extravagants. Je vous rassure, ma douce aussi a bien aimé.

Foxcatcher 

Bennett Miller (États-Unis) 

Un coup de maître de Bennet Miller que cette adaptation d'une histoire - vraie - du multimilliardaire John du Pont qui se met en tête de devenir entraîneur de l'équipe de lutte américaine. Il en tire un récit à la fois bizarre, absurde, comique et horrible, qui a tout de la tragédie grecque. Il bénéficie en plus d'une forte distribution : Channing Tatum, Mark Ruffalo, Steve Carell. Prix de la mise en scène à Cannes et cinq nominations aux Oscars en 2015, rien que ça. 

Rebecca Hall dans The Gift.... (PHOTO FOURNIE PAR D FILMS) - image 2.0

Agrandir

Rebecca Hall dans The Gift.

PHOTO FOURNIE PAR D FILMS

Mentions honorables

  • Le cadeau (The Gift) de Joel Edgerton
  • NWA: Straight Outta Compton de F. Gary Gray
  • Le regard du silence (The Look of Silence) de Joshua Oppenheimer
  • Ex Machina d'Alex Garland 
  • Traquée (It Follows) de David Robert Mitchell
  • While We're Young de Noah Baumbach 
  • Le casse du siècle (The Big Short) d'Adam McKay
  • Green Room de Jeremy Saulnier
  • L'année de tous les dangers (A Most Violent Year) de J. C. Chandor
  • Steve Jobs de Danny Boyle

Les pires films de 2015

  • Paul Blart: flic du mail 2
  • Entourage 
  • Victor Frankenstein
  • Les quatre fantastiques 
  • Pan 
  • Love 
  • Eden
  • Ego trip
  • Pixels
  • Le scaphandrier 
Note : Je n'ai pas vu plusieurs navets hollywoodiens. La vie est trop courte.

Top 5 québécois

1. Chorus, de François Delisle

2. Le mirage, de Ricardo Trogi

3. Autrui, de Micheline Lanctôt

4. L'amour au temps de la guerre civile, de Rodrigue Jean

5. Guibord s'en va-t-en guerre, de Philippe Falardeau

Top 5 européen

1. Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne

2. Youth, de Paolo Sorrentino

3. Je suis à toi, de David Lambert

4. La chambre bleue, de Matthieu Amalric

5. Marie reine d'Écosse, de Thomas Imbach

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer