Le Noël du cinéphile

La fin de l'année est une des périodes les... (Montage infographique Le Soleil)

Agrandir

La fin de l'année est une des périodes les plus fructueuses sur le plan cinématographique.

Montage infographique Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les premières neiges, le froid, la frénésie des Fêtes, les jours qui rapetissent comme peau de chagrin... Mais c'est aussi une des périodes les plus fructueuses sur le plan cinématographique. Hollywood y concentre ses prétendants les plus sérieux pour la saison des récompenses et ses superproductions de qualité (période amorcée avec Hunger Games et Spectre, il y a peu). Les cinéphiles vont y trouver beaucoup d'occasions de s'y réjouir.

Chris Hemsworth dans Au coeur de l'océan ... (Fournie par Warner Bros) - image 1.0

Agrandir

Chris Hemsworth dans Au coeur de l'océan 

Fournie par Warner Bros

Au coeur de l'océan (In the Hearth of the Sea)

De Ron Howard (Rush)

  • Au générique : Chris Hemsworth, Cillian Murphy et Michelle Fairley
  • En résumé : En 1820, l'équipage d'un bateau doit affronter une baleine gigantesque qui l'a éloigné en mer. À des milliers de kilomètres de son port d'attache, il devra puiser au fond de ses ressources pour rentrer à la maison.
  • Pourquoi on a hâte : Les premières images sont spectaculaires. Le long métrage est basé sur des événements réels qui ont inspiré à Melville son célèbre Moby Dick. Le combat de l'homme contre la nature s'avère toujours un thème porteur.
  • Des chances aux Oscars : La production y croit, en tout cas : le film devait sortir en mars dernier, mais on a attendu en décembre pour être au plus fort de la course. Howard est un habitué de la cérémonie. Un homme d'exception lui a valu la statuette pour meilleur réalisateur et meilleur film en 2001.
  • Sortie : 11 décembre

***

Carol

 

Carol avec Cate Blanchett... (Fournie par les Films Séville) - image 4.0

Agrandir

Carol avec Cate Blanchett

Fournie par les Films Séville

De Todd Haynes (Loin du paradis)

  • Au générique : Rooney Mara, Cate Blanchett  et Kyle Chandler
  • En résumé : Dans le New York des années 50, l'amour interdit entre une ingénue qui travaille dans un grand magasin et une bourgeoise séduisante, prisonnière d'un mari possessif et des conventions.
  • Pourquoi on a hâte : Carol est un somptueux exercice de style qui rend hommage au cinéma de l'époque. Bien qu'un peu sage, le mélodrame explore des thèmes (l'amour lesbien, la discrimination, les conventions, etc.) qui demeurent toujours omniprésents.
  • Des chances aux Oscars : Assurément. Rooney Mara a obtenu le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes, que Cate Blanchett aurait aussi pu gagner. Et même si Carol n'a pas remporté d'autres prix, il a fait très forte impression.
  • Sortie : 11 décembre

***

Youth

De Paolo Sorrentino (La grande beauté)

  • Au générique : Michael Caine, Harvey Keitel et Rachel Weiz
  • En résumé : 
  • Un chef d'orchestre et un cinéaste réagissent bien différemment à leur vieillissement alors qu'ils partagent des vacances dans un hôtel de luxe. Le premier est apathique alors que le second consacre toute son énergie à l'écriture de son film-testament.
  • Pourquoi on a hâte : Il s'agit d'un des seuls films européens, avec La dernière leçon, à prendre l'affiche en décembre. L'esthétique y est superbement foisonnante : une fête pour les yeux. Et c'est mieux réussi et moins prétentieux que son long métrage précédent.
  • Des chances aux Oscars : Pas vraiment. Tourné en anglais, Youth n'est pas admissible dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Peut-être une nomination pour Jane Fonda comme actrice de soutien.
  • Sortie : 18 décembre

***

Star Wars - Le réveil de la force (The Force Awakens)

 

Daisy Ridley et John Boyega dans Star Wars ... (PHOTO LUCASFILM) - image 7.0

Agrandir

Daisy Ridley et John Boyega dans Star Wars 

PHOTO LUCASFILM

De J.J. Abrams (Star Trek)

  • Au générique : Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac et Adam Driver
  • En résumé : On sait peu de choses, malgré la quantité de bandes-annonces et d'articles. Chose certaine, ce nouvel épisode de la saga de La guerre des étoiles se déroule 30 ans après les événements du Retour du Jedi.
  • Pourquoi on a hâte : A-t-on vraiment besoin d'expliquer? On ne compte pas les dodos, mais il y en a qui le font depuis longtemps...
  • Des chances aux Oscars : Assurément dans les catégories techniques. Pour les autres, il faudra voir.
  • Sortie : 18 décembre

***

Le casse du siècle (The Big Short)

Christian Bale dans Le casse du siècle ... (Fournie par Paramount) - image 9.0

Agrandir

Christian Bale dans Le casse du siècle 

Fournie par Paramount

De Adam McKay (La légende de Ron Burgundy)

  • Au générique : Christian Bale, Steve Carell, Brad Pitt et Ryan Gosling
  • En résumé : Un quatuor d'experts qui avaient prédit la crise financière du milieu des années 2000 décide de s'attaquer à la cupidité et au manque de vision des grandes banques américaines.
  • Pourquoi on a hâte : Avec une telle distribution, disons que ça regarde plutôt bien. Un regard critique sur le milieu de la finance et Wall Street, je suis toujours partant.
  • Des chances aux Oscars : Difficile à évaluer, mais les deux précédentes adaptations des bouquins de Michael Lewis se sont retrouvées à la cérémonie : L'éveil d'un champion (2009, deux nominations, un Oscar) et Moneyball (2011, six nominations).
  • Sortie : 23 décembre

***

Joy

Jennifer Lawrence et Robert De Niro dans Joy... (Fournie par Twentieth Century Fox) - image 11.0

Agrandir

Jennifer Lawrence et Robert De Niro dans Joy

Fournie par Twentieth Century Fox

De David O. Russell (Arnaque américaine)

  • Au générique : Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et Robert De Niro
  • En résumé : Malgré les trois enfants qu'elle élève seule, Joy Mangano réussit à transformer sa première invention - la Miracle Mop - en une entreprise florissante, puis à déposer des brevets sur une centaine de produits pratiques vantés dans des infopublicités télévisées.
  • Pourquoi on a hâte : Il s'agit du troisième film en quatre ans à la période des Fêtes qui réunit Lawrence et Cooper sous la direction de Russell après Le bon côté des choses et Arnaque américaine - un gage de qualité. Et le sujet est assez inusité, merci, on se demande ce que ça va donner.
  • Des chances aux Oscars : Si on se fie aux deux films précédents, avec 18 nominations, beaucoup. Toutefois, seule JLaw est repartie avec une statuette, celle de la meilleure actrice pour son rôle de la douce dingue Tiffany dans Le bon côté des choses.
  • Sortie : 25 décembre

***

Les 8 enragés (The Hateful Eight)

Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh et Bruce Dern... (Fournie par  TWC / Séville) - image 13.0

Agrandir

Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh et Bruce Dern dans Les 8 enragés  

Fournie par TWC / Séville

De Quentin Tarantino (Django déchaîné)

  • Au générique : Samuel L. Jackson, Jennifer Jason Leigh, Kurt Russel et Tim Roth
  • En résumé : Des chasseurs de prime se retrouvent coincés dans une cabane isolée en pleine tempête de neige avec une femme dont la récompense promise est plus qu'alléchante. Vont-ils y survivre?
  • Pourquoi on a hâte : Tarantino!!! Le réalisateur de Pulp Fiction a un style flamboyant et distinctif. Cinéphile averti, il multiplie ses plans signatures et soigne son esthétique (le film sera projeté en 70 mm dans certaines villes).
  • Des chances aux Oscars : La «violence» inhérente au style Tarantino n'en fait pas un grand favori des membres de l'Académie. Il n'a d'ailleurs jamais gagné comme réalisateur (deux fois comme scénariste). Et le western n'a plus tellement la cote. Mais le réalisateur porte souvent chance à ses acteurs.
  • Sortie : 25 décembre

***

Commotion (Concussion)

Alec Baldwin et Will Smith dans Commotion... (Fournie par Columbia Pictures) - image 15.0

Agrandir

Alec Baldwin et Will Smith dans Commotion

Fournie par Columbia Pictures

De Peter Landesman (Parkland)

  • Au générique : Will Smith, Adewale Akinnuoye-Agbaje et Alec Baldwin
  • En résumé : Le combat d'un docteur contre la Ligue nationale de football (NFL) après qu'il eut découvert que certains joueurs souffrent d'encéphalopathie traumatique chronique en raison de coups à la tête.
  • Pourquoi on a hâte : Le film est bien d'actualité et indispose la toute puissante NFL. Même les fanatiques du ballon ovale vont être curieux qu'on dévoile l'envers du décor médical. Depuis quelques années, les commotions cérébrales sont au coeur des discussions sur le sport, tant amateur que professionnel.
  • Des chances aux Oscars : Peu ont vu le film pour l'instant, mais les rumeurs de nomination se font insistantes pour Will Smith. Les deux fois où l'acteur s'est retrouvé en nomination, Ali (2001) et La poursuite du bonheur (2006), il est toutefois reparti les mains vides.
  • Sortie : 25 décembre

***

Brooklyn

De : John Crowley (Intermède)

  • Au générique : Saoirse Ronan, Emory Cohen et Julie Walters
  • En résumé : En 1952, une jeune Irlandaise quitte son village pour immigrer aux États-Unis. L'intégration se fait difficilement jusqu'à ce qu'elle trouve l'amour. Mais lors d'un retour au pays, Eilis est courtisée par un héritier nanti. Entre les deux vies, son coeur balance...
  • Pourquoi on a hâte : Ce superbe film offre une perspective très humaine sur l'immigration et les difficultés d'intégration. L'adaptation du livre est signée par l'auteur et scénariste de talent Nick Hornby (Haute fidélitéUne éducationWild).
  • Des chances aux Oscars : Le genre un peu mélo qui plaît bien à un large public. Et aux votants. On devrait le retrouver dans plusieurs catégories, avec de sérieuses chances pour la meilleure actrice (Saoirse Ronan y est formidable) et le meilleur scénario adapté.
  • Sortie : 8 janvier

***

Le revenant (The Revenant)

Leonardo DiCaprio dans Le revenant ... (Fournie par Twentieth Century Fox) - image 18.0

Agrandir

Leonardo DiCaprio dans Le revenant 

Fournie par Twentieth Century Fox

De Alejandro González Iñárritu (Birdman)

  • Au générique : Leonardo DiCaprio, Tom Hardy et Domhnall Gleeson
  • En résumé : Un trappeur, gravement mutilé par un grizzli, est laissé pour mort par deux hommes. Il entame alors un voyage de plus de 550 kilomètres pour tenter de survivre et préparer sa vengeance contre les hommes qui l'ont abandonné.
  • Pourquoi on a hâte : Le tournage hivernal a beaucoup éprouvé l'équipe technique et les acteurs, mais l'urgence et les difficultés climatiques transparaissent avec beaucoup de réalisme, semble-t-il. On nous promet des plans-séquences élaborés à la Birdman.
  • Des chances aux Oscars : Plusieurs s'attendent à ce que Leonardo DiCaprio obtienne l'Oscar du meilleur acteur qui lui échappe continuellement. Iñárritu et son directeur photo Emmanuel Lubezki ont chacun remporté l'Oscar pour Birdman. Pourquoi pas avec Le revenant?
  • Sortie : 8 janvier

***

Ciné-famille

Même si les assistances en salle ont diminué ces dernières années, il y a un créneau dont la vigueur ne se dément pas : les films pour la famille. Ce n'est pas pour rien que la relecture de La guerre des tuques en 3D, les aventures de Snoopy (Peanuts) et Le bon dinosaure de Pixar viennent de prendre l'affiche et s'y tiendront jusqu'en 2016. Mais d'autres longs métrages vont s'ajouter en cours de route.

Côté animation, ça commence dès la semaine prochaine avec le film norvégien De la neige pour Noël (11 décembre), un conte en image par image (stop motion). Suivra ensuite Alvin et les Chipmunks - Sur la route (18 déc.) pour ceux qui sont capables de supporter les piaillements aigus des petites créatures et Le prophète (25 déc.), inspiré du célèbre livre du même nom du poète libanais Khalil Gibran.

Sinon, on note aussi la sortie du Retour de papa (Daddy's Home, 25 déc.), une comédie qui raconte l'histoire d'un homme doux et affable (Will Ferrell) qui tente de devenir le meilleur beau-père au monde. Mais ça se complique quand le véritable père, un électron libre nomade (Mark Wahlberg), refait surface... 

***

Action!

Les amateurs de films d'action et de comédies de situation sont un peu moins choyés durant le temps des Fêtes, mais les studios ont tout de même pensé à eux.

Ainsi, il y a pour le 25 décembre la relecture d'Extrême limite (Point Break). C'est Luke Bracey et Edgar Ramirez qui reprennent les fameux rôles de Johnny Utah et Bodhi, interprétés à l'époque par Keanu Reeves et feu Patrick Swayze. L'idée de base du film de Kathryn Bigelow (1991) reste la même, mais le contexte se transporte dans l'univers des sports extrêmes. Ericson Core (Invincible) n'a qu'une réalisation à son actif, mais il a été directeur photo sur de nombreux longs métrages d'action.

Au rayon comédie, on note la présence de Soeurs (Sisters), avec Amy Poelher et Tina Fey. Les deux amies de longue date et anciennes de Saturday Night Live interprètent deux soeurs qui décident de virer un party à tout casser dans la maison de leurs parents avant qu'elle ne soit vendue. Comme dans le bon vieux temps... Là aussi, il risque d'y avoir de l'action. Le film prend l'affiche le 18 décembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer