Room: le film à voir cet automne ****

Room est d'abord une puissante fable, parfois narrée... (Fournie par A24 Films)

Agrandir

Room est d'abord une puissante fable, parfois narrée par Jack lui-même (Jacob Tremblay), avec ses mots enfantins.

Fournie par A24 Films

Le SoleilÉric Moreault 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Si vous devez voir un seul film cet automne, c'est Room: le monde de Jack. Le long métrage de Lenny Abrahamson est un drame noir, intense et poignant, mais d'une grande humanité.

D'ailleurs, même s'il repose sur un cauchemar universel - l'enlèvement d'une ado par un pervers -, il a récemment obtenu le prix du public au gargantuesque festival de Toronto (TIFF). C'est dire la force de ce film brillamment réalisé et interprété.

Depuis sa naissance, l'univers de Jack (Jacob Tremblay), cinq ans, se limite aux quatre murs d'un petit espace confiné, qui contient une fenêtre étroite au plafond. Sa mère Joy (Brie Larson), kidnappée deux ans avant sa naissance, l'élève du mieux qu'elle peut. Pour le garçon, rien n'existe en dehors de ce cocon sinistre - même les images de la télé relèvent d'un monde imaginaire. 

La routine des deux malheureux est parfois interrompue, la nuit, par une visite du vieux Nick. L'affreux manipulateur vient abuser de Joy pendant que Jack écoute, enfermé dans leur placard décrépi... Lorsque la jeune femme élabore un stratagème pour que son fils s'évade, Joy constate qu'il est aussi prisonnier du mensonge élaboré raconté pour lui éviter le traumatisme de leur confinement: Jack refuse la vérité!

Room, adapté par Emma Donoghue de son roman éponyme, est d'abord une puissante fable, parfois narrée par Jack lui-même, avec ses mots enfantins. Par ses yeux, dont la caméra (parfois subjective) épouse le point de vue, elle renvoie au spectateur à sa propre perception du monde. Comment l'envisageons-nous à travers les images étroites de nos écrans? Comment notre éducation influence-t-elle notre conception de la société au-delà de notre domicile? Jusqu'à quel point sommes-nous agressés par la différence, les Autres?

Drame puissant

Pendant le visionnement, c'est toutefois la puissance du drame qui happe le spectateur. Dans cette chambre claustrophobe, le réalisateur irlandais Lenny Abrahamson (Frank) multiplie les angles de caméra, captant en gros plans les angoisses, les doutes et, parfois, les courts moments de bonheur quotidien du duo dans cette intimité forcée. Room rend hommage au lien puissant qui unit une mère à son enfant, mais aussi les répercussions d'une possessivité excessive.

Dans cette lutte de tous les instants contre le désespoir, Room met en lumière la résilience et le formidable instinct de survie qui permettent à Joy - noter le prénom - de ne pas sombrer. 

Brie Larson (Don Jon, Cas désespéré) livre une fabuleuse performance, sans jamais tomber dans le pathos et les tics. Elle sera assurément en piste pour les Oscars en février. Ce pourrait bien être le cas aussi de Jacob Tremblay. Le natif de Vancouver assume comme un grand. Vu son naturel désarmant, la seule comparaison qui tienne est l'interprétation de Quvenzhané Wallis dans l'extraordinaire Les bêtes du sud sauvage (2012), de Benh Zeitlin. À neuf ans, elle était la plus jeune actrice nommée comme meilleure actrice. 

On peut tiquer un peu sur certains détails qui semblent forcés relativement à la détention de Jack et de Joy, mais ils demeurent plausibles. Malgré son sujet, Room s'avère une oeuvre magnifique, qui nous émeut autant qu'elle nous fait réfléchir. C'est très rare.

=> Au générique

  • Cote: ****
  • Titre: Room: le monde de Jack (v.f. de Room)
  • Genre: drame
  • Réalisateur: Lenny Abrahamson
  • Acteurs: Jacob Tremblay, Brie Larson et Joan Allen
  • Salles: Clap au Musée de la civilisation, Clap (aussi v.o.a.)
  • Classement: 13 ans et plus
  • Durée: 1h58

On aime: l'humanité du propos, le jeu prenant, les thèmes explorés

On n'aime pas: -

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer