Un documentaire sur le vélo d'hiver fait à Québec

L'hiver à vélo, portraits de cyclistes nordiques met... (photothèque le soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'hiver à vélo, portraits de cyclistes nordiques met en vedette trois passionnés du vélo devenus des amis sur la traverse Québec-Lévis.

photothèque le soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À sa troisième édition à Québec, le Bicycle Film Festival (BFF) mettra à l'affiche un documentaire sur la pratique du vélo en hiver entièrement filmé et réalisé à Québec.

L'hiver à vélo, portraits de cyclistes nordiques met en vedette trois passionnés du vélo devenus des amis sur la traverse Québec-Lévis, Martial Van Neste, Nathalie Hébert et Geneviève Delisle-Thibeault. Tous trois habitent à Québec, où ils se déplacent principalement sur deux roues, et travaillent à Lévis. 

C'est d'ailleurs sur le traversier qu'ils ont eu l'idée d'un documentaire qui rendrait compte de leur réalité de cyclistes nordiques et du bonheur qu'ils éprouvent à rouler sur la neige et dans la glace. «On ne voulait pas juste faire une petite affaire sur YouTube, on voulait que ça ait une certaine qualité et que ça puisse passer au BFF», raconte M. Van Neste. 

Les trois comparses ont donc approché Oliver A. Dubois, réalisateur de Québec qui s'est surtout fait connaître pour ses courts métrages de fiction. 

Celui-ci a eu le goût de s'attaquer à un sujet d'actualité. Pour ne pas perdre le momentum, il a d'ailleurs fait des concessions financières pour compléter le projet en quelques mois seulement. 

M. Dubois qualifie sa démarche documentaire de «standard», mais avoue s'être creusé la tête pour varier les prises de vue de vélos en mouvement. «Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas 1000 manières de filmer un bicycle qui passe devant!» rigole-t-il.

Donner un exemple

Le réalisateur affirme qu'il a été facile de s'intégrer à ses têtes d'affiche, qui dégagent beaucoup de sérénité. Dans le film, qui dure presque 13 minutes, on les entend vanter les mérites du vélo en hiver pour la santé du corps, mais aussi de l'esprit. Alors que leurs amis les trouvent soit courageux, soit complètement fous de rouler dans le froid, eux s'estiment chanceux de garder la forme, de profiter des paysages et de se réchauffer au fil du trajet vers le bureau. Ils confient même avoir de la «compassion», de la «pitié» pour les automobilistes prisonniers de leurs voitures et du trafic.  

«Le but, c'est de donner un exemple à des gens. Ce n'est pas si extraordinaire, on le fait parce qu'on aime ça», souligne en entrevue téléphonique M. Van Neste, qui ne veut pas paraître moralisateur ou militant. 

La première présentation publique de L'hiver à vélo, portraits de cyclistes nordiques aura lieu samedi à 14h, lors du BFF qui se tient sur à La Nef, rue Saint-Joseph Est. D'autres courts et moyens métrages sur le vélo seront également à l'affiche. 

Les Productions - 40 tenteront ensuite de se qualifier pour faire partie de la programmation 2016 du BFF, qui se promène dans une trentaine de villes du monde avec ses films cyclistes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer