Je suis à toi: besoin d'amour

Dans Je suis à toi, la jeune veuve... (Photo fournie par Filmoption)

Agrandir

Dans Je suis à toi, la jeune veuve Audrey (Monia Chokri) et son petit garçon incarnent une vie qui permettrait à Lucas (Nahuel Pérez Biscayart) de se libérer de son esclavagisme sexuel.

Photo fournie par Filmoption

(Québec) Le rôle principal de Monia Chokri dans Je suis à toi va probablement augmenter la curiosité des cinéphiles québécois pour ce film qui se penche sur un triangle (non) amoureux. Tant mieux! Le deuxième film du réalisateur belge David Lambert pose un regard lucide et sans concession sur le commerce du sexe dans les relations interpersonnelles, mais avec beaucoup de tendresse sur ses personnages originaux.

Dès ses premières images (très crues) par caméra Web, Je suis à toi confronte le spectateur à Lucas (Nahuel Pérez Biscayart), un jeune escorte argentin, qui se donne en spectacle érotique. Il tente de convaincre son interlocuteur de le sortir de la misère. Ce que fera Henry (Jean-Michel Balthazar), un boulanger obèse, qui lui paye son billet d'avion pour la Belgique.

Lucas comprend vite qu'il vient de conclure un pacte faustien qui le retient prisonnier dans la boulangerie où il repaye son «bienfaiteur» en travail et en services sexuels : le désespoir économique se confronte au désespoir amoureux. D'autant que le jeune homme préfère les femmes. Il y a justement Audrey (Monia Chokri), qui travaille à l'avant, mais la beauté atypique aux sourires de Joconde se laisse désirer.

La jeune veuve et son petit garçon incarnent une vie qui permettrait à Lucas de se libérer de son esclavagisme. Ce faisant, David Lambert examine à quel point l'argent joue un rôle dans l'obtention du sexe, tout en posant un regard très tendre sur celui-ci quand il est mû par l'amour.

Ce n'est pas très original, mais les personnages hors-norme retiennent l'attention, de même que l'emphase cinématographique de Lambert. Son sens du cadre génère plusieurs beaux plans et il préfère souvent laisser parler l'image plutôt que de s'empêtrer dans les dialogues. Même chose pour la progression du récit, qui préfère se passer d'explications, en progressant par ellipses.

Le réalisateur met ainsi l'accent sur ses personnages et ses acteurs, tous très bons. Le jeu nerveux de Nahuel Pérez Biscayart (Grand Central de Rebecca Zlotowski) lui a d'ailleurs valu le prix d'interprétation masculine au Festival de Karlovy Vary, où le film était en compétition. L'interprétation de Monia Chokri (Laurence Anyways), plus minimaliste, ne le lui cède en rien dans l'incarnation naturelle de son personnage (en passant, elle n'est pas la seule artiste d'ici dans cette coproduction, Ramachandra Borcar signe la trame sonore).

Malgré de très grandes qualités, Je suis à toi souffre un peu de la volonté de Lambert d'embrasser large sur le plan thématique (et n'évite pas certains clichés). Certaines pointes cruelles sur le surpoids d'Henry sont inutilement explicites, contrastant avec la retenue dont fait autrement preuve le scénario.

Il faut aussi saluer la volonté du réalisateur d'éviter les gants blancs dans les scènes de sexe homosexuelles - quoique certaines soient inutilement explicites. Pour un cinéaste qui mise beaucoup sur le non-dit, il y a une certaine puérilité dans la provocation.

Je suis à toi propose un regard différent, et sans jugement, sur le besoin d'amour qui se manifeste en chacun de nous, sous une forme ou une autre. Ça s'appelle sortir des stéréotypes.

Au générique

  • Cote :    ***1/2
  • Titre : Je suis à toi
  • Genre : drame
  • Réalisateur : David Lambert
  • Acteurs : Nahuel Pérez Biscayart, Jean-Michel Balthazar et Monia Chokri
  • Salle : Clap
  • Classement : 16 ans et plus
  • Durée : 1h42
On aime : le jeu naturel des acteurs, l'accent sur la cinématographie

On n'aime pas : certaines scènes inutilement crues

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer