Films européens: jouer de prudence

007 Spectre...

Agrandir

007 Spectre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La rentrée européenne est nettement placée sous le signe de la prudence cette année. Il y a un fort contraste avec l'abondance des années précédentes, les distributeurs préférant de toute évidence laisser la place à la volumineuse production américaine - qui compte sur plusieurs gros canons. À une exception près, un certain... Bond, James Bond!

Le labyrinthe du silence... - image 1.0

Agrandir

Le labyrinthe du silence

Le tout Nouveau Testament

Jaco Van Dormael est tout sauf prolifique. Depuis son fabuleux Toto le héros (1991), le réalisateur belge ne compte que deux autres longs métrages au compteur. Mais la croix des récompenses, après un premier film aussi célébré, peut être lourde à porter. Parlant de croix, il vise la réécriture d'un Nouveau Testament, rien de moins, dans son rocambolesque film où Dieu est interprété par... Benoît Poelvoorde (Rien à déclarer). Ce quatrième essai, présenté au dernier Festival de Cannes, a provoqué des réactions diamétralement opposées, mais plutôt positives dans son ensemble. Doit-on s'attendre à une résurrection pour Van Dormael?

Date de sortie : 9 octobre

Le labyrinthe du silence

Les cinéphiles de la capitale auront la chance de découvrir Le labyrinthe du silence avant sa sortie en salles, au prochain Festival de cinéma de la ville de Québec. Le premier long métrage de Giulio Ricciarelli, un acteur italien vivant en Allemagne, a obtenu d'excellentes critiques compte tenu de son sujet délicat : la deuxième vague de procès, en 1958, cherchant à faire condamner d'anciens SS ayant servi à Auschwitz. Le réalisateur a condensé trois procureurs en un pour des raisons dramatiques, mais les faits sont rigoureusement exacts. Dans cette Allemagne d'après-guerre, plusieurs auraient préféré oublier ce qui s'est passé dans les camps de la mort...

Date de sortie : 16 octobre

007 SPECTRE

Le 24e James Bond a beau être produit par un major américain, il ne reste pas moins profondément britannique, la patrie du célèbre agent 007. Ce dernier est interprété par l'acteur anglais Daniel Craig (pour une quatrième fois), qui retrouve le réalisateur Sam Mendes, tout aussi british. Les autres vedettes ne sont pas natives de l'Albion, mais elles sont typiquement européennes : Monica Bellucci, Christoph Waltz et Léa Seydoux. Cette fois, le passé revient hanter Bond et le plonge dans une quête pour débusquer à nouveau une sinistre organisation secrète : SPECTRE. On a déjà hâte.

Date de sortie : 6 novembre

Floride

Difficile de réaliser un long métrage sur l'alzheimer, une maladie débilitante et cruelle, sans tomber dans le pathos et le larmoyant. Mais avec le doigté qu'on connaît à Philippe Le Guay (Molière à bicyclette) pour la mise en scène, on devrait rester dans les limites du bon goût. D'autant que le formidable Jean Rochefort a accepté d'incarner cet homme vieillissant qui n'a rien perdu de sa prestance, mais qui commence à avoir des absences. Si on ajoute le fait que c'est Sandrine Kiberlain, qu'a déjà dirigée Le Guay dans Les femmes du 6e étage, qui interprète sa fille, tous les éléments sont réunis pour susciter beaucoup de curiosité. 

Date de sortie : 27 novembre

Youth

Beaucoup de critiques, au Festival de Cannes, croyaient que Youth allait permettre à Paolo Sorrentino de repartir avec un prix glorieux. Ce ne fut pas le cas, mais le controversé réalisateur propose un très bon film qui mise sur les contrastes et la dissonance. L'ironie aussi. Comme de miser sur deux vedettes - Michael Caine et Harvey Keitel, fabuleux - qui ont dépassé 75 ans pour une ode à la vieillesse intitulée «Jeunesse». Le chef d'orchestre (Caine) et le cinéaste (Keitel) réagissent bien différemment au passage du temps. Youth est une (excessive) symphonie de sons et d'images. Mais c'est aussi du véritable cinéma. C'est beaucoup plus rare qu'on pense de nos jours...

Date de sortie : 4 décembre

Autres sorties

Anton Tchekhov 1890,

de René Féret (11 septembre)

Je suis à toi, de David Lambert (11 septembre)

Le dernier loup, de Jean-Jacques Annaud (11 septembre)

Toute première fois, de Noémie Saglio et Maxime Govare (18 septembre)

Bonté divine, de Vinko Brešan (25 septembre)

On voulait tout casser, de

Philippe Guillard (25 septembre)

Trois souvenirs de ma jeunesse, d'Arnaud Desplechin (16 octobre)

Boomerang, de François Favrat (23 octobre)

Un meilleur temps viendra, de Wim Wenders (23 octobre)

Suffragette, de Sarah Gavron (23 octobre)

L'ombre des femmes, de Philippe Garrel (13 novembre) 

Valley of Love, de Guillaume Nicloux (13 novembre)

Love, de Gaspar Noé (27 novembre)

La dernière leçon, de Pascale Pouzadoux (11 décembre)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer