L'homme irrationnel: le sens de la vie

Le nouveau professeur d'une petite faculté du Rhode... (Photo fournie par Sony Pictures)

Agrandir

Le nouveau professeur d'une petite faculté du Rhode Island, Abe (Joaquin Phoenix), broie du noir et soigne sa déprime en piccolant... ce qui n'empêche pas sa collègue Rita et son étudiante Jill de lui démontrer de l'intérêt.

Photo fournie par Sony Pictures

Le SoleilÉric Moreault 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Woody Allen tourne tellement souvent - un long métrage par année! Inévitablement, ses films finissent par se ressembler. Délaissant la veine romantique d'époque, qui ne lui sied pas très bien, le célèbre réalisateur renoue avec le drame existentialiste et sa fascination pour le meurtre avec L'homme irrationnel, un film noir qui, toutefois, reste en surface. Ce qui est tout de même un comble quand le principal protagoniste est un prof de philo.

Abe (Joaquin Phoenix) est dans une mauvaise passe quand il débarque dans une petite faculté de Providence, Rhode Island. Il broie du noir et soigne sa déprime en picolant. Même l'intérêt de sa collègue Rita (Parker Posey) et de Jill, une de ses étudiantes interprétées par Emma Stone, n'arrive pas à le sortir de sa torpeur. «Vous êtes en amour avec l'idée d'être en amour avec votre prof», dit-il à cette dernière pour réfréner ses ardeurs. 

Mais plus le prof torturé la repousse, prétextant qu'il est en position d'autorité, plus la jeune femme le trouve irrésistible. Le réalisateur joue évidemment sur le contraste entre l'homme aux comportements autodestructeurs et la jeune femme de bonne famille candide et idéaliste. Il leur confie d'ailleurs souvent la narration en voix hors champ - au passé, dans le cas de Jill, ce qui lui permet de donner des indices sur le déroulement.

Mais ce n'est pas tant cette relation qui l'intéresse, et ça paraît, que les questions du hasard et de la fatalité, et leurs implications morales. Après avoir surpris une conversation entre des étrangers au resto, Abe prendra une décision qui lui redonnera le goût de vivre. Après cette épiphanie sur le sens de sa vie, il n'aura de cesse de rationaliser ses actes pour les revêtir des habits de la moralité. Avec des conséquences graves pour lui, Jill et Rita.

Ce sont des thèmes et un traitement dramatique - le style est concis et sobre, sur fond de jazz (comme d'habitude) - que Woody Allen a abordés avec plus de bonheur dans le sublime Crimes et délits (1989) et dans le très réussi Balle de match (2005). Sans toutefois proposer de réflexions intéressantes ou transcendantes sur les choix «rationnels» effectués par Abe et Jill (Phoenix et Stone se débrouillent plutôt bien avec leur partition mineure, mais sans plus).

L'homme irrationnel manque sérieusement de gaz après une heure et peine à maintenir son intérêt. C'est seulement quand les choses se corsent, vers la fin, qu'il a toute notre attention, mais plusieurs auront décroché bien avant. La finale, par contre, est d'une savoureuse ironie.

Autrement dit, Allen a fait bien mieux (mais aussi bien pire). Les inconditionnels se réjouiront de retrouver le réalisateur désabusé qui flirte avec les grandes questions existentielles, mais sans son sens de l'humour pince-sans-rire qui contribue beaucoup à son charme et qui lui permet souvent de s'élever. Dommage. Les autres n'auront qu'à attendre son 47e long métrage, prévu l'an prochain.

Petite note historique, en terminant. L'homme irrationnel est le dernier où Jack Rollins, décédé le 18 juin à 100 ans, agissait comme producteur exécutif. Il a tenu ce rôle dans la plupart des oeuvres du réalisateur depuis 1969.

Au générique

Cote : ** 1/2

Titre : L'homme irrationnel (v.f. de Irrational Man)

Genre : drame

Réalisateur : Woody Allen

Acteurs : Joaquin Phoenix, Emma Stone et Parker Posey

Salle : Clap

Classement : général

Durée : 1h35

On aime : le ton, le contexte, l'habileté à raconter une histoire

On n'aime pas : la routine à la Allen, le traitement en surface

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer