Ant-Man: action et rires à grande échelle

Paul Rudd joue le superhéros Ant-Man, tandis que... (Photo fournie par Marvel)

Agrandir

Paul Rudd joue le superhéros Ant-Man, tandis que Michael Douglas campe non sans humour le professeur Hank Pym.

Photo fournie par Marvel

Le SoleilRichard Boisvert 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il ne faut pas se fier aux apparences. Ant-Man est un film de superhéros qui voit grand. Si enlevant soit-il, c'est également une comédie intelligente et drôle comme Hollywood en produit peu.

Ce n'est pas parce que le héros reçoit la mission de sauver le monde qu'il doit se prendre au sérieux. De l'humour fin, des gags au second degré, des touches d'autodérision placées là où on s'y attend le moins et une couche d'humanité pour unifier le tout, voilà qui vient donner à ce film d'action un ton sympathique et chaleureux tout à fait inattendu et séduisant. 

Scott Lang, un ex-détenu incarné avec une légèreté étudiée par Paul Rudd, est l'élu qui sauvera l'humanité. Il a été choisi entre tous par le professeur Hank Pym, campé non sans humour par Michael Douglas. Ce Pym est l'inventeur d'un costume permettant de donner à l'être humain la taille d'une fourmi tout en décuplant sa force physique. La recrue, non sans d'abord se rebiffer, acceptera d'enfiler la tenue noire et rouge afin d'éviter la terrible catastrophe qui se prépare si l'invention du professeur tombe dans les mains d'un scientifique déséquilibré et cupide (Corey Stoll) qui, lui, rêve de la vendre à des marchands d'armes sans scrupules.

La fille du professeur Pym (méconnaissable Evangeline Lilly) le secondera dans sa tâche.

Le scénario se révèle efficace et bien ficelé, surtout quand on pense au nombre de personnes qui y ont participé de près ou de loin (Edgar Wright, Joe Cornish, Adam McKay et Paul Rudd, sans oublier les auteurs du comic book original Stan Lee, Larry Lieber et Jack Kirby).

Visiblement, on ne s'est pas contenté de fabriquer des effets spéciaux et d'en mettre plein la vue au spectateur. On a aussi écrit des répliques qui frappent juste. Si bien qu'on a affaire à un film d'action solide, à une lutte sans merci entre le gentil héros et le méchant traître qui veut faire péter la planète, mais aussi et avant tout à une comédie savoureuse et bien dosée. 

L'exploitation du 3D et des effets spéciaux macroscopiques culmine dans une séquence montée autour d'un train électrique. La scène, par sa manière inventive, habile et rigolote de dédramatiser le conflit entre le bien et le mal, simplement en jouant avec l'échelle des objets, constitue une pièce d'anthologie. 

 Quelques clins d'oeil aux autres Avengers, ces personnages plus grands que nature sortis des studios Marvel, dont Capitaine America et le Faucon, font sourire. À ce propos, ceux qui auront la patience de rester dans leur fauteuil jusqu'à la fin du second générique apprendront que, selon la formule consacrée, «Ant-Man reviendra».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer