Avengers - L'ère d'Ultron: encore plus de la même chose

Tel un professeur Frankenstein, Tony Stark (Robert Downey... (Photo fournie par Walt Disney pictures)

Agrandir

Tel un professeur Frankenstein, Tony Stark (Robert Downey Jr.) joue au savant fou mégalomaniaque qui crée un robot pour instaurer la paix mondiale. Mais la créature va échapper à son contrôle.

Photo fournie par Walt Disney pictures

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est à Avengers - L'ère d'Ultron que revient l'honneur d'inaugurer la saison des grosses pointures estivales (c'est tôt, mais comme on n'est pas parti pour avoir un printemps...). «L'ère de la démesure» aurait été un titre plus approprié. Plus de superhéros, plus d'action, plus d'ironie, plus de destruction, plus d'autoréférences... et un peu plus d'humanité aussi, dans la veine d'Iron Man 3. Bref, la recette d'un succès assuré.

La trame de ce deuxième volet des Avengers, après le film éponyme de 2012, aussi réalisé par Josh Whedon, repose sur les mêmes bases que celles de Frankenstein. Tony Stark (Robert Downey Jr.) joue le rôle du savant fou mégalomaniaque dont la créature, créée ici pour instaurer une paix mondiale, échappe à son contrôle. Mis au goût du jour, il s'agit d'un robot qui acquiert le libre arbitre grâce à l'intelligence artificielle.

Ultron (James Spader), traumatisé par la violence des hommes, veut éradiquer l'humanité pour créer une nouvelle race (une forme d'eugénisme). Il s'allie deux mutants, Vif-Argent et la Sorcière rouge, pour mettre son plan horrible à exécution. Les jumeaux vont s'avérer de redoutables adversaires pour Capitaine América (Chris Evans), Thor (Chris Hemsworth) et le reste des Avengers, en particulier la Sorcière rouge, capable de faire ressurgir les peurs profondément enfouies dans le subconscient des superhéros. Ce qui donne lieu à de belles et inquiétantes séquences oniriques.

Avec toutes les possibilités qui s'offrent à Josh Whedon, en raison de la richesse thématique (qui reste en friche), il est dommage que l'intrigue se révèle aussi ténue et qu'elle reprenne les grandes lignes du premier volet. Il y a quelques variantes. Hulk se bat contre Iron Man plutôt que contre Thor. Voyez le genre. 

Le réalisateur et scénariste a bien essayé de mettre un peu d'humanité. On découvre la vie cachée d'OEil de faucon (Jeremy Renner) - il a une famille! Et il nous fait une variante de la Belle et la Bête avec La veuve noire (Scarlett Johansson) et Hulk (Mark Ruffalo). Mais on demeure en surface, comme d'habitude.

Whedon a tout de même une imagination débordante pour le reste et une maîtrise remarquable de celle-ci dans son exécution. Sauf dans les scènes d'action. Certaines se déroulent tellement rapidement, tout en étant accélérées par un montage frénétique, que le spectateur peine à y voir quelque chose, encore moins à regarder. C'est étourdissant - ce n'est pas un compliment. Whedon est tout de même en parfait contrôle.

«Full cool

La distribution est à l'image du film : démesurée. Et que de talent sous-utilisé! Parce que ces acteurs, dont certains brillent en dehors de la constellation Marvel, n'ont pratiquement que des dialogues creux, pompeux et à la limite de la parodie à se mettre en bouche. Johansson et Ruffalo se distinguent dans leur valse-hésitation amoureuse. Mais c'est, curieusement, James Spader qui a la présence la plus marquée. Même dans l'armure d'iridium d'Ultron, sa gestuelle caractéristique transcende le rôle.

On dit souvent que trop, c'est comme pas assez. Puisque la quantité injectée à l'écran frôle déjà l'overdose, il est pertinent de se demander ce qu'il faudra concocter de plus puissant pour contenter les accros. Peu importe. La recette Marvel est éprouvée et L'ère d'Ultron en utilise tous les ingrédients. C'est seulement un peu plus relevé que d'habitude. 

Et si vous voulez l'avis du public cible - mon fils, en l'occurrence : «C'était full cool

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer