Critique

Brasserie romantique: l'amour à toutes les sauces

Le soir de la Saint-Valentin, il se passe... (Photo fournie par AZ Films)

Agrandir

Le soir de la Saint-Valentin, il se passe beaucoup de choses à la brasserie familiale. Sur la photo: la plongeuse (Sara de Roo) et l'assistant-chef (Axel Daeseleire).

Photo fournie par AZ Films

Le SoleilÉric Moreault 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Ce n'est pas un hasard si Brasserie romantique prend l'affiche à l'approche du 14 février : l'action se déroule le soir de la Saint-Valentin, dans un restaurant. Mais ne comptez pas sur le premier long métrage de Joël Vanhoebrouck pour titiller votre fibre sentimentale. Le Belge livre une comédie convenue, répétitive et dénuée d'originalité où on sert l'amour à toutes les sauces pour en noyer bien comme il faut la saveur.

Pascaline (Sara de Roo) est copropriétaire, avec son frère le chef Angelo (Axel Daeseleire), de la brasserie familiale, transformée en petit restaurant distingué. Le duo s'active à la mise en place lorsque surgit Frank (Koen De Bouw). Après avoir quitté Pascaline depuis plus de 20 ans, il lui propose de tout plaquer pour s'envoler avec lui, le soir même, vers Buenos Aires.

La même recette

La valse-hésitation de l'ancien couple dans le restaurant, et l'opposition farouche d'Angelo en cuisine, est entrecoupée de vignettes avec différents couples dont la situation évolue avec les services. Il y a le couple empêtré dans la routine dont la femme s'est pris un amant; la fille qui menace de se suicider après s'être fait plaquer; le fonctionnaire anxieux qui perd ses moyens face à la femme qu'il a rencontrée sur Internet... On a l'impression de s'être fait servir la recette cent fois.

D'autant que Brasserie romantique manque singulièrement de rythme et de piquant pour un film qui veut présenter le couple dans tous ses états. Il est aussi empêtré dans son choix classique de mise en scène : unité de temps, de lieu et d'action. Coincé dans le restaurant, le film s'essouffle.

Les scènes de préparation de la bouffe manquent de vigueur et de passion. À ce chapitre, on vous recommande plutôt Chef (Jon Favreau), une savoureuse... comédie romantique!

Soyons un peu indulgent pour Brasserie romantique. Il y a quelques moments amusants, d'autres assez relevés, et les acteurs se débrouillent plutôt bien. Mais rien de mémorable ni d'émouvant. Surtout pas si vous voulez bien commencer votre soirée avec le fruit de votre passion...

Pour qu'elles soient savoureuses, les recettes simples sont souvent les plus difficiles à exécuter. On en a une belle preuve avec ce film fade.

=> Au générique

  • Titre: Brasserie romantique **
  • Genre: comédie dramatique
  • Réalisateur: Joël Vanhoebrouck
  • Acteurs: Sara de Roo, Axel Daeseleire et Koen De Bouw
  • Salle: Clap et Clap au Musée de la civilisation
  • Classement: général
  • Durée: 1h42
On aime: la tension entre le frère et la soeur

On n'aime pas: le manque d'originalité, de rythme, de souffle, la réalisation brouillonne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer