Boyhood, grand gagnant des Golden Globes

Tina Fey et Amy Poehler animaient à nouveau... (Associated Press)

Agrandir

Tina Fey et Amy Poehler animaient à nouveau la soirée des Golden Globes.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Beverly Hills

«L'hôtel Grand Budapest» et «Jeunesse» (Boyhood) ont été applaudis aux Golden Globes, dimanche soir à Beverly Hills, lors d'une remise de prix marquée par les événements tragiques de la semaine.

Richard Linklater a remporté son pari avec son ambitieux projet, Jeunesse (Boyhood), un film tourné sur 12 ans avec les mêmes acteurs. M. Linklater a remporté les honneurs avec les prix du meilleur film dramatique et du meilleur réalisateur. L'actrice Patricia Arquette a pour sa part reçu le prix de la meilleure actrice de soutien pour son rôle de la maman de Mason, le jeune garçon que l'on voit vieillir tout au long du film.

Le coloré L'hôtel Grand Budapest de Wes Anderson a reçu le prix de la meilleure comédie.

Les acteurs de comédie récompensés cette année sont Amy Adams et Michael Keaton, respectivement pour Les grands yeux et Birdman. Du côté des acteurs dramatiques, ce sont Julianne Moore, pour Still Alice, et Eddie Redmayne, pour La théorie de l'univers, qui rentreront avec les globes convoités.

En télévision, la série Transparent a été récompensée deux fois par la presse étrangère qui décerne les trophées, soit dans la catégorie Meilleur acteur dans une comédie (Jeffrey Tambor), et Meilleure série - comédie.

The Affair a supplanté les Downton Abbey, Game of Thrones, House of Cards et The Good Wife dans la catégorie des séries dramatiques.

La mini-série Fargo, adaptée du film du même nom, qui avait le plus de nominations dans le volet télévision du gala, a remporté deux trophées, soit celui de la meilleure mini-série ou film réalisé pour la télévision et celui du meilleur acteur, remis à Billy Bob Thornton. Son homologue féminine a été Maggie Gyllenhaal, pour son rôle dans The Honorable Woman.

Numéro d'ouverture

Ils étaient Charlie

Tina Fey et Amy Poelher n'ont pas attendu plus de 30 secondes après le début de la cérémonie pour lancer des blagues sur la Corée du Nord et le film «The Interview», et en refaire d'autres au cours de la soirée.

Sur le tapis rouge également, certains acteurs ont tenu à afficher leur soutien aux victimes de l'attentat contre «Charlie Hebdo». Ce fut notamment le cas de George Clooney, qui a orné son smoking d'un macaron «Je suis Charlie». L'actrice Kathy Bates a tenu d'une main devant elle son téléphone sur lequel était affiché le logo «Je suis Charlie». Le slogan a aussi été vu entre les mains de Diane Kruger, qui était accompagnée de son conjoint, Joshua Jackson. Finalement, Helen Mirren a épinglé un stylo à sa robe, nouveau symbole de la liberté d'expression.

Le président de l'association de la presse étrangère à Hollywood, Theo Kingma, a également fait de la liberté d'expression le thème de son discours, affirmant que les journalistes allaient rester unis, partout dans le monde, des États-Unis à la Corée du Nord en passant par Paris.

Jared Leto a aussi souligné la tragédie en offrant ses condoléances aux familles et amis des victimes. «On vous aime, je suis Charlie», a-t-il dit, en français, imité plus tard par George Clooney, qui a reçu le prix hommage Cecil B. DeMille pour l'ensemble de sa carrière.

Live Blog Golden Globes 2015
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer