La Côte-Nord fait son cinéma

La directrice du Cinoche 2015, Marie-Hélène Beaudry, et... (Collaboration spéciale Steeve Paradis)

Agrandir

La directrice du Cinoche 2015, Marie-Hélène Beaudry, et la responsable de la programmation, Tania Boudreau, prennent la pose à côté de l'affiche du festival.

Collaboration spéciale Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le grand moment de réjouissances des cinéphiles de la Côte-Nord approche. En effet, c'est du 15 au 25janvier que se tiendront, simultanément, les festivals du film de Baie-Comeau (Cinoche, 27e année) et de Sept-Îles (Ciné7), qui célèbre son quart de siècle en 2015.

Le Soleil a voulu savoir s'il est plus difficile de monter une programmation de festival en région car, le reste de l'année, seules les productions dites grand public sont présentées dans les salles de cinéma de la région.

«Ce n'est pas plus compliqué parce que le cinéma est vraiment une passion pour moi, mais c'est sûr qu'il faut se tenir au courant tout au long de l'année et qu'il faut être prêt à aller régulièrement à Québec et Montréal pour voir des films», a souligné Tania Boudreau, à sa deuxième année comme responsable de la programmation au festival de Baie-Comeau.

Mme Boudreau ne croit pas que l'éloignement de la Côte-Nord soit un facteur pour décrocher, ou non, une copie du film désiré. «Évidemment, on demande beaucoup plus de films qu'on en reçoit, mais ça relève souvent du distributeur. Si un film n'est pas disponible au Québec au moment du festival, on n'y peut rien. Ce n'est pas une problématique de région», a-t-elle lancé.

Et qu'en est-il de la liste d'invités? «Les choses ont bien fonctionné cette année, mais ce n'est pas toujours le cas», a déclaré la directrice du festival, Marie-Hélène Beaudry, qui recevra Gildor Roy à titre de président d'honneur. «C'est parfois plus ardu d'attirer des invités, mais ceux qui se déplacent sont toujours très enthousiastes de venir.»

L'éloignement, pas un problème

La directrice estime que l'éloignement n'est pas un facteur significatif quand vient le temps pour les artisans du cinéma de visiter la Côte-Nord. «À ce temps-ci de l'année, les comédiens sont souvent en tournage, en répétition au théâtre ou en tournée», confie Mme Beaudry, en rappelant que la majorité des autres festivals de cinéma se déroulent l'été ou tôt en automne.

En plus de présenter sensiblement la même brochette de films (plus d'une trentaine dans les deux cas), les festivals de Baie-Comeau et de Sept-Îles collaborent ensemble pour partager les coûts afin d'accueillir vedettes et conférenciers. Ainsi, Martin Talbot et Victor Trelles Turgeon (Henri Henri) seront des deux événements, tout comme Stéphane Lafleur et Julianne Côte (Tu dors Nicole).

Parmi les événements qui distinguent Cinoche et Ciné7 des autres festivals, on trouve notamment une projection à l'extérieur sur un mur de neige. L'activité fait partie de la tradition depuis longtemps à Baie-Comeau alors qu'elle sera testée pour la première fois cette année à Sept-Îles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer