Deux jours, une nuit: un incontournable

Deux jours, une nuit aborde avec franchise une... (Photo fournie par les films métropole)

Agrandir

Deux jours, une nuit aborde avec franchise une valeur primordiale: la solidarité.

Photo fournie par les films métropole

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux jours, une nuit a injustement été ignoré au palmarès du Festival de Cannes, en mai dernier. Non seulement en raison des grandes qualités cinématographiques du long métrage de Jean-Pierre et Luc Dardenne, de l'intelligence et de la pertinence du scénario, mais aussi en raison de la performance magistrale de Marion Cotillard dans le rôle-titre. Un film brillant qui s'attarde au quotidien de gens ordinaires qui luttent pour joindre les deux bouts et garder leur dignité. Deux jours, une nuit est un manifeste percutant sur les inégalités sociales.

Les frères, comme tout le monde les appelle, interpellent le spectateur en lui posant une question simple, mais lourde de conséquences: seriez-vous prêts à renoncer à une prime de 1000 euros (environ 1500 $) pour sauvegarder l'emploi d'une collègue? Ce dilemme déchirant est au coeur de ce drame percutant.

Sandra (Cotillard) est la victime de ce coup monté par la direction. L'ouvrière a une fin de semaine pour convaincre ses confrères de revenir sur leur décision à la faveur d'un nouveau vote qui sera tenu le lundi matin, même si elle les comprend d'avoir choisi l'argent. Sortant d'une dépression et l'estime de soi à zéro, la jeune femme n'a pas le goût de se battre. C'est sans compter sur l'amour de son conjoint (Fabrizio Rongione, un habitué des Dardenne).

Dans une mise en scène extrêmement épurée, bâtie sur de longs plans-séquences, les cinéastes belges illustrent le combat d'une femme pour regagner sa dignité. Ils opposent le chacun pour soi à la solidarité, la productivité forcée au progrès social, sans porter de jugement. Mais la démarche de Sandra force les personnages à se regarder dans le miroir. Le spectateur aussi, forcément.

Car chaque rencontre de Sandra avec un de ses collègues permet d'offrir un panorama de situations diverses (même si le processus est, forcément, un peu répétitif). Certains ont réellement besoin de cette prime. Et subissent les pressions de leurs proches. C'est toute la finesse de l'approche de ce film très humain et touchant, qui se conclut magnifiquement.

Les Dardenne sont de grands réalisateurs (ils ont deux Palme d'or, pour Rosetta et L'enfant). Ils préparent méticuleusement leurs scènes en répétant avec leurs acteurs dans les semaines précédant le tournage. Ce qui confère, paradoxalement, à l'interprétation un grand naturel. Mais ils n'avaient jamais pu compter sur la présence d'une vedette comme Cotillard (De rouille et d'os, Inception) pour toucher un plus large public.

L'actrice oscarisée pour La vie en rose (La môme en France) leur a offert une performance sublime d'intériorité. Elle incarne Sandra avec un naturel confondant. Quelle actrice! Marion Cotillard a d'ailleurs été sacrée meilleure actrice aux 27es Prix du cinéma européen et obtenu l'accolade de la critique de New York et de Los Angeles pour ce film. Quand même!

Bien sûr, Deux jours, une nuit puise sa force dans son sujet et le traitement sobre qui lui accorde les frères. Mais la performance de Cotillard lui donne encore plus de retentissement. D'autant que ce grand film aborde avec franchise et sans la galvauder une valeur primordiale: celle de la solidarité. Mieux encore, il s'agit d'une oeuvre porteuse d'espoir.

Bref, un incontournable.

***

Au générique

Cote : ****

Titre: Deux jours, une nuit

Genre: drame

Réalisateurs: Jean-Pierre et Luc Dardenne

Acteurs: Marion Cotillard et Fabrizio Rongione

Salles: Clap et Clap au Musée de la civilisation

Classement: général

Durée: 1h35

On aime: la sublime performance de Cotillard, la réalisation épurée, le sujet

On n'aime pas: le procédé un peu répétitif

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer