• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Cinéma 
  • Une nuit au musée 3: les adieux à un ami, à un acteur et à une franchise 

Une nuit au musée 3: les adieux à un ami, à un acteur et à une franchise

«Quand Robin et Ben jouaient une scène ensemble,... (Photo AP/20th Century Fox)

Agrandir

«Quand Robin et Ben jouaient une scène ensemble, il y avait un immense respect mutuel et beaucoup d'affection», dit le réalisateur Shawn Levy.

Photo AP/20th Century Fox

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une nuit au musée : Le secret du tombeau revêt un cachet bien particulier pour Shawn Levy. Parce qu'il s'agit de la fin d'une franchise qui a permis au Montréalais d'origine d'établir sa fructueuse carrière à Hollywood. Mais surtout parce qu'il s'agit du dernier film dans lequel le grand Robin Williams a tourné avant sa mort, au mois d'août.

Le réalisateur Shawn Levy a dû composer avec... (Archives La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Le réalisateur Shawn Levy a dû composer avec un choix délicat pour rendre justice à la performance de l'acteur Robin Williams sans avoir l'air de tirer profit de son décès. 

Archives La Presse Canadienne

«Nous étions amis et nous restions en contact même si nous avions des agendas très remplis. Je l'adorais. Nous avons eu plusieurs discussions très honnêtes à propos de la vie, de l'amour... Et j'avais en plus un énorme respect pour lui comme artiste. Ça a été une journée horrible quand j'ai su», a confié le réalisateur avec émotion au Soleil en entrevue téléphonique.

Levy, qui était aussi à la barre des deux premiers chapitres, travaillait à un premier montage lorsque l'annonce du suicide de l'acteur s'est répandue comme une traînée de poudre. Williams, un clown triste, a joué dans plus de 75 films et remporté l'Oscar du meilleur second rôle pour Good Will Hunting, de Gus Van Sant, en 1998. Figure légendaire, il était aussi connu pour son engagement incessant auprès des soldats américains.

Ironie du sort, Williams endossait les habits du président Teddy Roosevelt et jouait un rôle beaucoup plus important cette fois, tout de suite après le rôle principal tenu par Ben Stiller. «Il est présent tout au long du film.» Il était devenu «l'âme de la franchise», la figure paternelle qui règle le bal des créatures du musée qui s'anime à la nuit tombée.

Le réalisateur a dû composer avec un choix délicat pour rendre justice à la performance de l'acteur sans avoir l'air de tirer profit de son décès. «C'est devenu super important pour moi de concevoir la meilleure performance possible pour lui. Je me suis senti triste, mais aussi une responsabilité d'honorer et de poursuivre l'héritage de cet interprète de génie.»

Robin William humble

Robin Williams était aussi reconnu pour son humilité et il n'a jamais tenté de faire ombrage à Ben Stiller sur le plateau. «Dès le début, Ben et moi le voulions pour jouer son personnage. Robin l'aimait beaucoup. C'est d'ailleurs la seule franchise à laquelle il a participé. Quand Robin et Ben jouaient une scène ensemble, il y avait un immense respect mutuel et beaucoup d'affection.»

Dans ce troisième épisode, Stiller reprend son rôle de gardien de nuit du musée d'histoire naturelle, Larry Daley. Il s'en va à Londres afin de découvrir pourquoi la magie du sort qui permet aux animaux et aux statues de s'animer s'affaiblit. Son réalisateur n'a pas eu l'impression de s'enfoncer dans la routine.

Au contraire, dit-il. Si le troisième volet a pris cinq ans à se concrétiser, c'est que le scénario ne consistait qu'à se promener dans différents musées. Ça ne l'intéressait pas. «Nous devions trouver la bonne façon de dire au revoir.» Même si à Hollywood il ne faut jamais dire jamais, Shawn Levy ne voit aucune possibilité de suite dérivée avec des personnages de la franchise. «Pour l'instant.»

Pour cette conclusion, le déclic est survenu quand de nouveaux scénaristes ont trouvé le moyen de mettre l'accent sur la relation père-fils du gardien, «un peu comme dans le premier [film]. C'est le thème central, une façon d'ajouter de l'émotion et pas juste la folie habituelle dans un nouvel endroit.»

Comme les précédents, Le secret du tombeau est d'abord un film familial. Lui-même père de quatre enfants, Levy se sent très fier d'avoir un contrat tacite avec les spectateurs. «Quand de nombreuses familles adoptent une franchise comme celle-ci, je ne vais pas les trahir. C'est important pour Ben, qui a aussi des enfants, et moi qu'il y ait une thématique et de l'humour qui ont une résonance chez les parents, mais aussi que ce soit amusant pour les enfants.»

Trois autres films?

Pas étonnant que Shawn Levy ait été approché pour transformer le populaire jeu en ligne Minecraft en film. Il vient toutefois d'abandonner le projet, faute d'entente sur la direction à donner. Il faut dire qu'il étudie aussi la possibilité de réaliser trois autres films : 40 Thieves, sur le thème d'Ali Baba; une variation de la fée Clochette avec Melissa McCarthy(!!!) et The City That Sailed avec Will Smith. «Ce sera l'un des trois, mais je reçois constamment des scénarios...»

Comme souvent à Hollywood, le réalisateur de 48 ans a de la difficulté à s'extirper du genre dans lequel on veut le cantonner. Surtout que son premier film destiné à un auditoire adulte, C'est ici que l'on se quitte, pas mal du tout, a obtenu des critiques mitigées.

«Ça demeure l'un des films favoris de ma carrière [il a réalisé 12 films]. Je n'ai jamais rien fait qui m'a valu autant de louanges de collègues réalisateurs et acteurs. Peu importe mon degré de déception, je suis très heureux de l'avoir fait et de la façon dont je l'ai fait.»

Si on se fie aux premières critiques des magazines spécialisés, il semblerait que Levy n'ait pas eu la main plus heureuse avec la troisième mouture d'Une nuit au musée.

Le réalisateur concentre néanmoins toutes ses énergies à la promotion du film et à honorer la mémoire du disparu. Le secret du tombeau est d'ailleurs dédicacé à Mickey Rooney, lui aussi décédé depuis le tournage, et à Williams, avec «un petit quelque chose de spécial à la fin, parce qu'il le mérite» : En mémoire de Mickey Rooney et pour Robin Williams : la magie continue.

Une nuit au musée : le secret du tombeau prend l'affiche le 19 décembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer