Les combattants: survivre à la fin du monde

Adèle Haenel joue avec doigté une antisociale déconnectée... (Photo fournie par k-films amérique)

Agrandir

Adèle Haenel joue avec doigté une antisociale déconnectée de ses émotions et prouve encore une fois qu'elle peut prétendre au titre de meilleure actrice de sa génération.

Photo fournie par k-films amérique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il est rare qu'un premier film reçoive autant d'accolades que Les combattants. Ovationné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes et salué par la critique en France, la comédie dramatique de Thomas Cailley se distingue autant par son ton décalé et son originalité que par sa forme maîtrisée. C'est aussi un regard amusé sur une jeunesse déboussolée, par l'entremise de deux jeunes que tout oppose, et qui vont faire une rencontre fracassante.

L'été commence et Arnaud (Kévin Azaïs), bonne pâte, un peu naïf, a l'intention de se la couler douce, même s'il a décidé d'intégrer l'entreprise familiale. À la faveur d'un contrat d'installation, il fait la rencontre de Madeleine (Adèle Haenel). Le choc! La jeune femme, froide et étrange, se sculpte un corps d'athlète et s'intéresse au survivalisme en prévision de la fin du monde... La petite bourgeoise songe même à s'enrôler dans l'armée pour en apprendre plus sur les techniques de survie.

Presque toute l'originalité des Combattants réside dans ce personnage hors-norme. Madeleine n'a aucune habileté sociale - quand quelque chose ne fait pas son affaire, elle cogne. Pourtant, le spectateur s'y attache peu à peu, tout comme Arnaud, qui, sur un coup de tête, la suit dans un stage militaire de 15 jours. Le duo aura bientôt l'occasion de mettre ses techniques de survie à l'épreuve...

L'approche de Thomas Cailley, qui a coécrit le scénario avec Claude Le Pape, est rafraîchissante. Par ses dialogues et ses scènes juste assez décalés, il aborde l'absurde sans jamais tomber dans la caricature - un peu à la Stéphane Lafleur. Les séquences sur l'armée, par exemple, sont juste assez insolentes pour en révéler les aberrations. Ce qui est étonnant pour un premier long métrage, c'est sa capacité à doser ses effets et à détourner les codes, tant de la comédie romantique que du film-catastrophe.

Le réalisateur a manifestement pensé à tous les détails pour que le récit reste crédible, malgré quelques invraisemblances (notamment leur «fugue» du stage, qui passe inaperçue). Il a d'ailleurs, malgré une mise en scène originale, découpé son récit de façon assez classique, en trois temps: la rencontre, l'armée, la survie.

Cette histoire d'amour atypique se veut aussi une réflexion sur une jeunesse en mal de repères, qui se cherche. C'est une chronique douce-amère bien de son temps, portée par la solide interprétation des deux acteurs principaux et par leur bonne chimie.

Kévin Azaïs (La marche) a un rôle un peu ingrat, celui d'un introverti dont le regard posé sur Madeleine change au fur et à mesure que progressent leur relation ainsi que son attitude. L'acteur livre une performance sans failles, mais c'est Adèle Haenel (L'homme qu'on aimait trop) qui crève l'écran. Il faut beaucoup de doigté pour jouer cette antisociale mal dans sa peau et déconnectée de ses émotions sans la rendre antipathique. La femme de 25 ans prouve encore pourquoi elle peut prétendre au titre de meilleure actrice de sa génération.

Les combattants est l'un des meilleurs films français de 2014, avec Suzanne (Katell Quillévéré), dans lequel Adèle Haenel joue aussi. Elle y est pour beaucoup, mais il faudra aussi suivre attentivement le travail de Thomas Cailley, dont la carrière s'annonce prometteuse.

***

Au générique

Cote: *** 1/2

Titre: Les combattants

Genre: comédie dramatique

Réalisateur: Thomas Cailley

Acteurs: Adèle Haenel et Kévin Azaïs

Salles: Beauport, Clap et Clap au Musée de la civilisation

Classement: général

Durée: 1h38

On aime: le jeu des acteurs, le ton décalé, les thèmes

On n'aime pas: la trame sonore incongrue et déplaisante

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer