Mommy connaît un départ spectaculaire en France

Une scène de Mommy... (Photo Films Séville)

Agrandir

Une scène de Mommy

Photo Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Michel Dolbec
La Presse Canadienne
Paris

Élevé avant même sa sortie au rang de «phénomène», présenté comme «le» film de la rentrée, encensé par une critique unanime, Mommy de Xavier Dolan connaît un démarrage fracassant en France, où il a pris l'affiche mercredi sur 315 écrans.

À la fin de la première journée d'exploitation, Mommy s'apprêtait à passer le seuil des 50 000 entrées, selon les premières estimations, un résultat remarquable. En comparaison, Tom à la ferme, le précédent film de Dolan, et son plus gros succès jusqu'ici, avait attiré en France 150 000 spectateurs, indique-t-on.

Dès la fatidique séance de 14h, on sentait que les choses étaient bien parties. Le long métrage avait alors cumulé 2685 entrées dans 24 salles parisiennes, pour une moyenne de 112 spectateurs par copie. Il s'agissait du meilleur démarrage de la semaine, Mommy devançant d'une courte tête Gone Girl, de David Fincher, avec Ben Affleck.

Chez Diaphana, un des bons distributeurs français indépendants, on a fait sauter les bouchons de champagne en découvrant ces chiffres.

«C'est très bien parti. C'est un départ de blockbuster américain», a souligné Didier Lacourt, le directeur de la distribution.

On ne se souvient pas avoir assisté en France à un tel engouement (médiatique et public) pour un film québécois au moment de sa sortie.

Mardi encore, le quotidien Libération consacrait sa «une» et quatre pages entières au cinquième film de Dolan, qui a aussi fait la couverture de Télérama, des Inrocks et du supplément de L'Express. On a aussi entendu ou vu le «jeune prodige» de 25 ans et ses comédiennes sur la plupart des grandes radios (notamment sur Europe 1, où Dolan a fait une sortie contre la Manif pour tous) et sur le plateau du Grand Journal de Canal plus. Les journaux télévisés de 20h de TF1 et de France 2 lui ont aussi consacré des reportages.

Le «buzz» autour de Mommy, qui s'était mis en marche au Festival de Cannes, n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis. Diaphana a organisé ces dernières semaines une centaine d'avant-premières, qui ont attiré 15 000 spectateurs, qui se sont arraché les places, dit-on, de quoi renforcer le fameux et indispensable bouche-à-oreille.

Le passage de Dolan et Anne Dorval à l'émission On n'est pas couché, de Laurent Ruquier, n'a pas nuit, sans doute. Sur Internet, la prise de bec de la comédienne avec le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour a été vue 1,2 million de fois.

Critique unanime

La critique, de son côté, a unanimement salué Mommy.

«Avec Mommy, Xavier Dolan, 25 ans et déjà cinq films, franchit un cap, passe plusieurs vitesses à la fois. Il s'envole», a écrit Télérama, qui souligne la performance des «actrices époustouflantes que sont Anne Dorval et Suzanne Clément».

«Mommy est donc merveilleusement hybride: mi-naturaliste mi-bigger than life (plus grand que la vie), tour à tour terre à terre et parcouru de somptueuses envolées», a ajouté l'influent hebdomadaire culturel.

Pour LibérationMommy est incontestablement «LE film de la rentrée, un amour de film, celui qui nous perturbe».

«Rien à foutre, à fond et jusqu'au bout! Ce pourrait être le slogan de ce film ultra, terriblement rebelle aux tiédeurs de la connerie ambiante ou du bon goût obligatoire», résume Libé.

Même enthousiasme chez Les inrockuptibles: «Avec ce mélo électrique sur les courants d'amour d'une mère célibataire, de son fils délinquant et de leur accorte voisine, le système Dolan, fait d'emphase et de lyrisme, carbure à plein régime».

«Une pareille puissance thermonucléaire est tellement rare, tellement galvanisante, qu'elle rend dérisoire ses propres contre-effets pervers. On aime Mommy comme on aime sa maman, avec tous ses défauts bien compris», conclut les Inrocks.

De La Croix à Paris Match, des exigeants Cahiers du cinéma au magazine people Gala, tout le reste est de la même eau. Mommy est un «film rempli d'amour en forme de bombe émotionnelle [qui] nous explose à la face. Et nous laisse complètement sonnés», résume Le Journal du dimanche.

Signe qui ne trompe pas, sur le site Allo ciné, les spectateurs affichent le même enthousiasme (et même plus), pour une note moyenne de 4,4 sur 5.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer