Le duo mordant des Gémeaux

Jean-Philippe Wauthier et Éric Salvail... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Jean-Philippe Wauthier et Éric Salvail

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Après leur succès de l'an dernier, Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier promettent un gala des prix Gémeaux tout aussi corrosif dimanche soir, juste un peu méchant. Une soirée qui soulignera entre autres le succès de District 31, absente des nominations. À la veille du gala célébrant notre télévision, les animateurs se confient à notre chroniqueur Richard Therrien.

Les avocats ont le dos large quand vient le temps de couper les gags trop salés dans les galas ou les revues humoristiques. Mais on ne pourra rien leur reprocher aux Gémeaux. L'an dernier, Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier ont pu se payer la tête des vedettes de la télé, devant eux, sans créer de drame ni blesser personne. Et Dieu sait qu'ils ne se sont pas gênés.

«Les jokes qui n'auraient pas -passé, on les a enlevées nous-mêmes. Ni Radio-Canada, ni l'Académie ne nous en a enlevées», assure Éric Salvail, qui a testé le numéro d'ouverture de cette année avec son complice devant le public du Bordel à Montréal et en première partie des Morissette à Ville LaSalle.

À la veille de coanimer le 32e Gala des prix Gémeaux, diffusé sur ICI Radio-Canada Télé dimanche à 20h, Jean-Philippe Wauthier n'est pas étonné que les blagues, même acerbes, aient si bien passé l'an dernier. «Chaque fois, je repense à Serge Denoncourt, qui dit des choses odieuses aux Dieux de la danse. Les gens sont capables d'en prendre.» L'animateur de La soirée est (encore) jeune sur ICI Radio-Canada Première connaît la ligne à ne pas franchir. «Y'a des blagues qu'on ferait à La soirée, mais pas aux Gémeaux. Si les victimes de nos blagues étaient devant nous à La soirée, je ne suis pas sûr qu'on les ferait quand même», admet-il.

Le duo promet donc de remettre ça dimanche, avec la même énergie, sans épargner personne. Le secret de leur succès : rire d'eux-mêmes avant de frapper sur les autres, ce qui leur permet d'être bitchs, vaches, baveux. Méchants? Juste un peu. «On essaie de ne pas l'être, soutient Éric Salvail. C'est vraiment au deuxième degré. Des fois, on se dit : "Ischh tabarouette, ça va loin!" Mais c'est notre genre d'humour à Jean-Philippe et moi dans la vie. Ce n'est pas calqué, on n'adopte pas un genre d'humour qu'on n'a pas. Et ça passe.»

Si ça marche aussi bien, c'est aussi grâce à la complicité réelle de ce duo, croit Jean-Philippe Wauthier. «Éric et moi, on rit des mêmes affaires», dit-il de celui qui l'a beaucoup rassuré l'an dernier pour sa première animation de gala. «On en déplace de l'air dans les bureaux de Radio-Canada. On a du plaisir à travailler ensemble. C'est essentiel pour une bonne coanimation», ajoute Éric Salvail.

Acclamé par la critique l'an dernier, leur gala n'avait créé qu'une déception : un numéro de variétés décousu et inutile. On a tout simplement éliminé ce segment cette année. «On n'est pas l'ADISQ, et ça nous permet de remettre plus de prix. C'est ce qu'on veut voir, au fond.» Éric Salvail promet aussi que le duo retournera parmi l'assistance à plusieurs reprises durant le gala. «La règle numéro un est de voir le monde dans la salle. Je veux voir qui est assis avec qui!» dit-il sur un ton potineur.

Quelques segments humoristiques ont été tournés à l'avance, dont un avec Julie Snyder et Patrick Lagacé. Dans un autre, les personnages des Simone commenteront les nominations dans leur bar habituel. «Y'a pas juste nous autres qui va écorcher du monde en passant!» annonce Éric Salvail. Parmi les présentateurs de prix, apparaissent les noms de Normand Brathwaite, Véronic DiCaire, Jean-Philippe Dion, Marie Soleil Dion, Patrick Lagacé, Pierre-Yves McSween, Louis Morissette, Julie Perreault et Gilbert Rozon. Et bien entendu, le duo vedette de District 31, Magalie Lépine--Blondeau et Vincent-Guillaume Otis. Même si la quotidienne de Luc Dionne n'est pas en nomination - elle aurait été la seule dans sa catégorie -, District 31 aura droit à un salut particulier, le prix Jean-Besré, qui souligne l'excellence, l'innovation ou l'originalité.

Après leur succès de l'an dernier, Éric Salvail et... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

On devine qu'au moins un gag concernera Votre beau programme, l'émission de Véronique Cloutier qui a fait beaucoup jaser l'hiver dernier, pas pour le mieux. Une occasion d'en rire, sans jamais s'en réjouir, précise Éric Salvail. «C'est toujours triste quand il y a un show qui ne marche pas, surtout quand ce sont des gens qu'on aime. Je ne souhaite d'insuccès à personne, ce n'est pas bon pour notre télé, pour notre milieu. Je trouve ça très dommage de lire des commentaires aussi durs sur une équipe qui met toute son âme sur un show», dit-il.

Recettes pompettes

En plus du retour d'En mode Salvail, lundi à 22h sur V, Éric réfléchit au sort des Recettes pompettes, qui ne reviendront pas dans leur forme habituelle l'hiver prochain. «Je me fais crier "shooter" 20 fois par jour! Je ne veux pas abandonner l'émission, on est en pourparlers avec V pour voir la forme que ça pourrait prendre. Des fois, c'est correct de laisser passer du temps», affirme l'animateur et producteur aux trois Gémeaux, qui pourrait en ajouter d'autres demain soir, dont celui de la meilleure animation, émission ou série d'entrevues ou talk-show. Sachez qu'une extension au jeu de table Les recettes pompettes, un gros succès de vente, sera bientôt lancée.

Après plusieurs années sur le web, L'avant-première des Gémeaux est de retour à la télé, demain dès 14h30, sur ICI ARTV. Anaïs Favron revient à l'animation de cette cérémonie plus informelle, qui remet 62 statuettes. Le public pourra y assister, puisqu'elle proviendra en direct de la Grande-Place du complexe Desjardins à Montréal. Juste avant le gala, dès 19h30, Herby Moreau et Claudine Prévost rencontrent les vedettes sur le tapis rouge, en plus de s'entretenir avec les gagnants, après Le téléjournal avec Pascale Nadeau. Cette année, Les pays d'en haut arrive en tête des nominations avec 16, suivie de Lâcher prise avec 12, et d'Unité 9 avec 10.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer