Une offre estivale dégarnie

Le beau dimanche retient 587 000 fidèles, à peine... (fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Le beau dimanche retient 587 000 fidèles, à peine plus que Déjà dimanche, qui en avait 538 000 l'année dernière.

fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Avec la météo instable des derniers mois, le public aurait pu vouloir se précipiter sur sa télé. Pourtant, les parts de marché des grands réseaux ont un peu augmenté, mais les chiffres d'auditoire sont tout à fait comparables aux étés précédents. Je ne suis pas friand de la télé estivale. Et disons qu'avec l'offre dégarnie qu'on a depuis quelques années, surtout sur les réseaux privés, l'intérêt n'est pas près de se raviver. Même s'il pleut.

Il y a bien des exceptions. Les chefs! arrive en tête des émissions les plus regardées, tous réseaux confondus. En données confirmées, qui incluent les enregistrements, la compétition a rallié 730 000 amateurs pour ses trois premières semaines à ICI Radio-Canada Télé, selon Numeris. C'est beaucoup mieux que Le combat des villes, qui en attirait 500 000 l'an dernier et un peu plus que Les chefs! La brigade, vue par 699 000 curieux, à la même période en 2015. L'année précédente, Les chefs! La revanche retenait toutefois 930 000 téléspectateurs.

Le beau dimanche était bien parti, mais très inégal par la suite. J'ai franchement ri en voyant les photos sorties du passé de Jean-Philippe Wauthier par François Morency. Dimanche, l'animateur a fait une bonne entrevue avec le chef de la CAQ, François Legault, qui annoncera bientôt de nouveaux jeunes candidats. Ni Sarah-Jeanne Labrosse ni Rebecca Makonnen ne savaient qui était Ti-Coune du Temps d'une paix. Je vieillis. Denis Coderre ira défendre sa Formule E dimanche, un cauchemar pour bien des Montréalais. Le talk-show retient 587 000 fidèles, à peine plus que Déjà dimanche, qui en avait 538 000 l'année dernière. En semaine, l'auditoire des Échangistes n'a à peu près pas bougé, passant de 464 000 à 450 000.

Pas convaincu par le duo Withenshaw-Tessier, qui attire quotidiennement 140 000 fidèles avec Indice UV à 16h30, comparativement à 149 000 pour Par ici l'été l'an dernier. Ça ne compte pas les rediffusions en fin de soirée et à 9h30 le lendemain. Au fait, trois diffusions par jour, j'appelle ça de l'abus. Surtout qu'on est loin de la formule du siècle. Il me semble que ce genre de magazine de terrasse, où se succèdent des chroniqueurs, appartient à une autre époque.

À TVA, la moyenne de Sucré salé n'a pas bougé d'un poil, demeurant à 650 000 habitués. Normand Brathwaite s'y est livré avec sa franchise habituelle lundi. «J'aime pas pleurer à la télévision. Je trouve ça démagogique», a-t-il dit, en relatant le passage bouleversant de Lulu Hughes à Belle et bum. Outre La poule qui a toujours la «cote», Refuge animal a fait belle figure avec 807 000 accros, pour ses épisodes originaux du printemps.

À Télé-Québec, Y'a du monde à messe connaît un succès constant. L'originale formule de Christian Bégin attire en moyenne 217 000 fidèles le vendredi soir, de très bons chiffres pour l'antenne. On ne sait pas si l'émission revient l'an prochain, mais je ne vois pas comment le diffuseur pourrait renoncer à un tel succès.

Retour incertain d'En supplémentaire

À Québec, impossible d'avoir de chiffres sur la quotidienne En supplémentaire, qu'anime Claudia Genel pour une septième saison à 18h30. Il est encore bien tôt, mais j'ai entendu dire que la direction d'ICI Québec n'est pas certaine de ramener l'émission l'été prochain, ce qui serait une erreur. On souhaiterait entre autres mettre ces ressources sur une nouvelle matinale du samedi à la radio. Vraiment? En supplémentaire ne coûte à peu près rien et joue très bien son rôle. Quand quelque chose marche, on ne touche à rien. Le magazine estival se poursuit jusqu'au 25 août, en plus d'une spéciale «Bordeaux fête le vin», le 1er septembre.

Des bien-cuits dans les villages

Alors que La petite séduction fera ses adieux dans quelques semaines, au tour de Comédie sur mesure de sillonner les villages du Québec, mais dans un concept tout autre. Dans cette série qui sera diffusée à Z l'hiver prochain, des humoristes passeront quelques jours avec les habitants du coin visité, avant de leur préparer un numéro à leur image, un bien-cuit pour se payer leur tête, sans méchanceté. Une première émission a déjà été tournée avec Olivier Martineau à Béarn en Abitibi-Témiscamingue. Mathieu Cyr, Les Denis Drolet, Réal Béland, Mario Jean, Mario Tessier, P-A Méthot et Philippe Bond feront partie des neuf demi-heures. Produite par ComediHa! à Québec, Comédie sur mesure est l'adaptation d'une émission danoise intitulée Comedy on the Edge. Au Canada anglais, CBC a aussi sa version, Still Standing, qui en est à sa troisième saison.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer