Les Chefs!: Samuel, bête de duels

Samuel, le cuisinier du Bistro B de l'avenue... (fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Samuel, le cuisinier du Bistro B de l'avenue Cartier, a offert des performances de feu, comme s'il sortait de son corps.

fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / On en oublie presque que Samuel Chastenay-Joseph a été éliminé lundi soir aux Chefs! Soumis à l'angoissant duel de fin d'émission quatre semaines d'affilée, du jamais vu, le cuisinier du Bistro B de l'avenue Cartier a offert des performances de feu, comme s'il sortait de son corps. Redoutable, ce Samuel.

Après cinq émissions, on peut dire qu'on a droit à un grand cru des Chefs!, version originale. Des défis palpitants pour des candidats allumés et attachants, des plats qui font saliver, et des duels durs sur le coeur. Celui de lundi, où Samuel affrontait Ann-Rika, était l'un des plus enlevants que j'ai vu : 20 minutes pour préparer une mousseline de bar rayé, avec un beurre blanc aux fines herbes.

Même si Ann-Rika est sortie gagnante du duel, c'est de Samuel dont les autres aspirants-chefs parlaient au salon. «C'est vraiment une bête de duels ce gars-là», s'est exclamée Fanny. Si efficace que plus personne ne souhaitait se mesurer à lui. C'est ce qu'on appelle le triomphe du vaincu. «Dans un concours, c'est toujours le goût qui l'emporte», a tout de même tranché Jean-Luc Boulay.

Qui sait ce qui serait arrivé si Samuel avait offert le même niveau de performance aux défis? «Au Bistro, on change le menu chaque jour. Faut rouler. Les duels sont plus proches de ce que je vis au quotidien», m'a confié le candidat de Loretteville, qui aime jouer avec le feu. Lundi, il a mis sa garniture cinq secondes avant la fin... après avoir pris le soin d'y goûter! Et ce n'était pas pour épater la galerie, assure-t-il. «Mon beurre blanc n'était pas prêt comme je voulais. Dans ma tête, cinq secondes pour dresser, c'était assez.»

Samuel admet que se voir soumis au duel semaine après semaine finit par user. On l'a vu pleurer en quittant l'équipe, mais il ne sort pas amer de l'aventure, bien au contraire. «Avec le recul, je n'ai jamais été dans les meilleurs, mais j'ai défendu ma place et j'en suis fier», confie le cuisinier de 26 ans, qui se fait beaucoup parler de ses performances au Bistro B.

Les juges l'ont souligné à plusieurs reprises : Samuel a appris sur le tas, sans formation académique, avec son grand-père comme modèle. Beaucoup plus tard, il sera embauché au Brynd Smoked Meat de Sillery. Avant de participer aux Chefs!, l'autodidacte n'avait pas l'intention de perfectionner son art en suivant des cours. Mais depuis, il y songe. La sauce poulette, qu'il n'avait jamais préparée, lui a joué des tours. «J'aimerais faire des stages dans des restaurants en Europe», dit-il.

Jusqu'ici, les cinq premières émissions ont rallié en moyenne 590 000 télé­­spectateurs, sans compter les enregistrements. Celle de lundi a été la moins regardée avec 479 000. On n'en est qu'à mi-parcours de la compétition, sept candidats sont encore dans la course. Et ils méritent tous leur place. J'ai un faible pour Ann-Rika et Sidney. Et vous, quel est le vôtre?

Occupation double à 18h30

V n'ira pas se mettre dans le trafic des autres grands réseaux. C'est ce que révèlent les grilles horaires de l'automne fournies aux annonceurs. Ainsi, Occupation double Bali est programmée en début de soirée, à 18h30, autant le dimanche pour l'émission de 60 minutes, que pour la quotidienne d'une demi-heure, du lundi au jeudi. Une case horaire audacieuse pour ce type de téléréalité, bien souvent programmée plus tard en soirée. Mais il aurait été suicidaire de se mesurer à District 31 ou à Unité 9. Ce choix décale le reste du 5 à 7, Coup de foudre héritant de l'ancienne case de La guerre des clans à 17h30 (au lieu de 18h) et Un souper presque parfait de celle de 18h (au lieu de 18h30).

Dans ce qu'on ne savait pas encore, la nouveauté de Charles Lafortune et Messmer à TVA, Lâchés lousses, devra se battre en partie contre District 31, le mardi de 19h à 20h. Autre choix ambitieux : L'heure bleue étant déplacée le mardi à 21h, O' retourne à 20h contre Unité 9, comme à ses débuts. Quand on sait que les femmes de Lietteville attirent souvent 1,9 million d'irréductibles à ICI Radio-Canada Télé, ça risque d'être laborieux pour les O'Hara. La première saison de Blue Moon est logée le mercredi à 21h, contre Les pêcheurs et Les Simone.

Précision importante : on parle ici d'une grille de travail, et les réseaux ne se gênent pas pour procéder à des changements stratégiques de dernière minute. On garde l'oeil ouvert.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer