Gémeaux: Séraphin mène, District 31 absente

Jean-Moïse Martin, Sophie Cadieux, Éric Paulhus et Sylvie... (La Presse, Simon Giroux)

Agrandir

Jean-Moïse Martin, Sophie Cadieux, Éric Paulhus et Sylvie Léonard, comédiens de la série Lâcher prise, qui est en nomination dans 12 catégories pour le prochain gala des Gémeaux.

La Presse, Simon Giroux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / La grande fête de la télévision se fera sans District 31 le 17 septembre prochain. Enfin presque. Les Gémeaux ont prévu un segment dans le gala pour souligner le succès de cette quotidienne, le phénomène télévisuel de la dernière année. Pour cette 32e édition, toujours pilotée par le duo Salvail-Wauthier, Les pays d'en haut arrive en tête avec 16 nominations, suivie de Lâcher prise avec 12, et d'Unité 9 avec 10.

Pourquoi District 31 n'y est pas? Parce qu'elle est seule dans la catégorie Série dramatique quotidienne, et qu'elle ne peut pas s'affronter elle-même. C'était le cas pour 30 vies l'an dernier. Je sais que les comités des Gémeaux ont débattu longtemps pour créer cette catégorie il y a deux ans, mais il faudrait réfléchir à intégrer District 31 à la catégorie Série dramatique annuelle, avec les Au secours de Béatrice et Mémoires vives. Je n'imagine aucun diffuseur arriver prochainement avec une quotidienne. La dernière était En thérapie à TV5. On ne reverra pas ça de sitôt. Sinon, oubliez les visages du 31 aux Gémeaux pour les prochaines années. Magalie Lépine-Blondeau est à tout le moins en nomination pour son rôle de soutien dans Boomerang.

Séraphin a perdu ses élections, mais il a fait le plein de nominations. Son interprète dans Les pays d'en haut, Vincent Leclerc, affronte Alexandre Goyette (Feux), Marc-André Grondin (L'imposteur), David La Haye (Mirador) et Patrice Robitaille (Victor Lessard). Du gros calibre dans la catégorie Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique saisonnière.

Donalda voit Sarah-Jeanne Labrosse concourir du côté féminin contre Karine Vanasse (Blue Moon), Macha Limonchik (Fatale-Station), Maude Guérin (Feux) et Mélissa Désormeaux-Poulin, enfin retenue cette année pour Ruptures. Qualifiée pour le Gémeaux de la meilleure série dramatique contre Blue Moon, Feux, L'imposteur et Ruptures, Les pays d'en haut est aussi en nomination pour la réalisation de Sylvain Archambault, mais pas pour les textes, pourtant excellents de Gilles Desjardins.

Toujours chez les séries dramatiques saisonnières, Feux et L'imposteur récoltent respectivement neuf nominations. M'est avis que la première, signée Serge Boucher, est en bonne position pour repartir avec le Gémeaux de la meilleure série dramatique.

En comédie, l'Académie a eu un coup de coeur pour Lâcher prise, autant nommée pour les textes d'Isabelle Langlois que pour la réalisation de Stéphane Lapointe. Content d'y voir Sophie Cadieux, mais surpris que Sylvie Léonard ait été classée dans les rôles de soutien, étant donné l'importance de son personnage. Madeleine serait en furie.

Même seulement disponible sur Véro.tv, la comédie Trop se classe sept fois en comédie, entre autres pour ses deux héroïnes, jouées par Évelyne Brochu et Virginie Fortin. Mais Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin pourraient répéter le doublé du Gala Artis dans cette catégorie.

Après cinq saisons, Unité 9 tire encore son épingle du jeu chez les séries annuelles avec 10 nominations. Chez les comédiennes, Guylaine Tremblay se mesure à Sophie Lorain (Au secours de Béatrice), Julie Perreault (L'Échappée), Marie-Thérèse Fortin (Mémoires vives) et Céline Bonnier (L'heure bleue). Du côté masculin, s'affrontent Gabriel Sabourin (Au secours de Béatrice), Benoît Gouin (L'heure bleue), Pier-Luc Funk (Mémoires vives), de même que Stéphane Demers et Guy Nadon (O').

Ne cherchez pas Plan B dans les nominations, la série a été diffusée après la date limite du 30 avril. Ce sera donc pour l'an prochain. Pas étonnant que la décevante Sur-Vie, aussi diffusée à Séries+, n'ait pas été retenue par l'Académie. À Historia, Béliveau obtient quatre nominations, mais aucune pour ses interprètes.

Contre vents et marées, Véronique Cloutier se voit nommée pour l'animation de Votre beau programme, qui apparaît quatre fois au tableau, pour les décors, le thème musical et le volet numérique. Boudée par le Gala Artis, Julie Snyder n'a pas été oubliée par les Gémeaux pour l'animation du Banquier, nommé trois fois.

L'automne dernier, Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier ont ébloui à l'animation avec leur humour caustique. Enfin, on était capable de se montrer plus cinglant dans un gala. «Le diffuseur ne nous a coupé aucune ligne, on ne voit pas ça souvent. On veut juste rire égal de tout le monde», m'a confié Éric Salvail au dévoilement des nominations. Encore cette année, on n'épargnera personne, promet-il. «Jean-Philippe et moi, on se dit des vacheries en masse, les gens dans la salle nous connaissent et savent que ce n'est pas méchant.»

Le duo, qui misera sur le stand-up, veut exploiter le potentiel du direct au maximum, en se promenant parmi le public et même en sortant un peu du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, d'où proviendra la soirée, sur ICI Radio-Canada Télé. Au fait, l'Avant-première des Gémeaux, où sont entre autres remis les prix de rôles de soutien, revient à la télé après plus de 10 ans sur le web. ICI ARTV diffusera la remise de prix, en provenance de la Grande-Place du Complexe Desjardins, le dimanche 17 septembre en après-midi, avant le gala du soir.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer