Lâcher prise: la belle folie de la créatrice de Rumeurs

Madeleine (Sylvie Léonard) et Valérie (Sophie Cadieux) dans... (fournie par ICI Radio-Canada)

Agrandir

Madeleine (Sylvie Léonard) et Valérie (Sophie Cadieux) dans la nouvelle comédie dramatique d'Isabelle Langlois, Lâcher prise

fournie par ICI Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Ça ne va plus du tout pour Valérie Danault. Submergée par son travail, toujours sur le point de craquer, incapable de combiner sa carrière avec sa vie de mère. Au point d'oublier son garçon de six ans dans la voiture. Et quand vous croyez qu'elle a touché le fond, il y a pire encore. Bienvenue dans Lâcher prise.

Malgré le sujet pas jojo, il y a une belle folie dans la nouvelle comédie dramatique d'Isabelle Langlois, qui succède à Mes petits malheurs dans l'ancienne case des Parent, le lundi à 19h30, dès le 9 janvier. Le premier épisode se vit comme un crescendo vers la catastrophe. Dans la demi-heure, Valérie (excellente Sophie Cadieux), cadre d'une grande entreprise, perd complètement le contrôle de sa vie. Il y a trop longtemps que ça dure, et le Presto saute. Valérie a beau vivre dans le déni : elle fait un burn-out.

C'est à ce moment que sa mère Madeleine (Sylvie Léonard), à qui elle ne parlait plus depuis un an et demi, refait surface dans sa vie. Comme un cadeau? Sûrement pas. Si Valérie refuse d'admettre qu'elle a un problème, c'est surtout parce qu'elle ne veut pas ressembler à sa mère, animatrice de radio déchue, qui a toujours critiqué ses choix de vie. La série repose beaucoup sur ce duo mère-fille, de qui émanent les lignes les plus comiques.

La réalisation a été confiée à Stéphane Lapointe (Tout sur moi, La théorie du K.O.). J'ai parfois trouvé le jeu des acteurs légèrement exagéré, ce que j'avais reproché à Mauvais karma, de la même auteure, et ce qui m'irrite un peu dans Boomerang. La série gagnerait à ce qu'on ramène un peu les acteurs à un jeu plus réaliste, comme le fait si bien Les beaux malaises. La trame est toutefois assez forte pour faire de moi un fidèle de ce nouveau rendez-vous.

Si vous aimiez Rumeurs et Mauvais karma pour les répliques punchées d'Isabelle Langlois, qui ont fait sa marque de commerce, il se peut que vous trouviez qu'il y en a trop peu dans Lâcher prise. Oui, il y a des lignes assassines entre la mère et sa fille, entre Madeleine et le conjoint de son ancien gendre, joué par Éric Paul-Hus - elle l'appelle «Barbie», il l'appelle «Bitch». Mais on assiste moins à une joute oratoire entre les personnages que dans les précédentes séries.

Quel bonheur de retrouver Sylvie Léonard dans un rôle comique, après Ruptures et Feux. L'actrice est parfaite dans le rôle de Madeleine, pas complètement méchante. Parce que malgré son côté bitch, on sent une réelle préoccupation de la mère pour le bien-être de sa fille. Et quand on comprend qu'elle contribue financièrement au centre de crise qui l'a reçue à trois reprises, et qui reçoit maintenant sa fille, on constate qu'elle a une réelle compréhension des personnes aux prises avec la maladie mentale.

Valérie est récemment divorcée d'Éric (Simon Lacroix), après avoir découvert qu'il la trompait avec un homme. Éric est le père du petit Thomas (irrésistible Antoine Archambault). On connaîtra aussi le père de Valérie (Gildor Roy) et Simon Phaneuf (Jean-Moïse Martin), un policier contre qui Valérie portera plainte. Vous saurez vite pourquoi.

Lâcher prise ne ridiculise pas la maladie mentale. Elle souligne au contraire les ravages qu'elle peut créer dans nos vies. Je suis persuadé que bon nombre d'entre vous reconnaîtront des comportements dans la dérive de Valérie Danault. La série nous jette en pleine face les absurdités de ces vies qu'on mène, à courir après notre queue, sans profiter de l'essentiel. Mais sur le ton qu'emploie Isabelle Langlois, ça se prend bien. Vous ne sortirez pas déprimé de Lâcher prise.

Le diffuseur souhaite que la série puisse se déployer en plusieurs saisons. S'il y a une suite, ce ne sera pas avant l'hiver 2018. Les plus impatients pourront voir toute la série sur l'Extra ICI Tou.tv après l'épisode du 30 janvier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer