Quand Denoncourt varlope

Serge Denoncourt n'allait pas à Tout le monde en... (fournie par Ici Radio-Canada Télé)

Agrandir

Serge Denoncourt n'allait pas à Tout le monde en parle pour se faire des amis.

fournie par Ici Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Marde. Le mot a été prononcé au moins quatre ou cinq fois dimanche soir à Tout le monde en parle. Dont au moins deux par Serge Denoncourt, qui n'a pas la langue de bois, mais plutôt sale, et qui jubile de se faire haïr aux Dieux de la danse. Le metteur en scène, qui semble prendre plaisir à faire de la télé, n'allait pas chez Guy A. pour se faire des amis dimanche soir. Et franchement, il s'en fout.

Le nouveau panelliste de C'est juste de la TV a varlopé à peu près tout ce qui se fait à la télé. «Il le sait que c'est pas bon. Lui-même serait pas capable de regarder ça pendant une demi-heure», a-t-il lancé au sujet de Giovanni Apollo et de son émission Espace découvertes à V. L'auberge du chien noir? «Ben que ça meure!»

Denoncourt est absent des réseaux sociaux et ignore ce que les gens pensent de lui, à ce qu'il dit. Une dame lui a écrit pour lui dire qu'il s'habillait mal. «Madame, mangez d'la marde. J'm'en câlisse!» lui a-t-il répondu sur le plateau. Tout de même ironique, après tout ça, de l'entendre dire qu'Éric Salvail «n'a pas besoin d'être disgracieux ou vulgaire» pour être bon. Eh ben.

«Moi j'aime le monde. Contrairement à toi», n'a pu s'empêcher de lui dire Dany Turcotte. Denoncourt venait de mentionner qu'il serait «un invité de marde» à La petite séduction. Il a sûrement raison.

Bye Bye 2016

Louis-José Houde... (fournie par Ici Radio-Canada Télé) - image 2.0

Agrandir

Louis-José Houde

fournie par Ici Radio-Canada Télé

Il ne s'empêchera pas de varloper le prochain Bye Bye, cuvée signée par Simon Olivier Fecteau et une équipe renouvelée. Patrice L'Écuyer, lui, se dit très optimiste. «Il y a une énorme différence entre le Bye Bye de l'année passée et celui de cette année. Cette année, c'est ben plus drôle», dit-il. Pas parce que les précédents étaient mauvais, mais leurs concepteurs étaient trop conscients des conséquences et des possibles critiques assassines, croit-il. Ceux qui ont pris le relais partent avec un peu plus d'inconscience. «Eux autres, ils pensent que si ça va mal, ça va être un p'tit tas de marde. [...] La réalité, c'est pas ça, c'est des 10 roues de marde!» a imagé l'animateur, utilisant aussi un terme populaire dimanche soir. Notre distingué Patrice qui dit deux fois «marde», ça, c'est plus surprenant.

Et l'angoissée Anne Dorval d'ajouter: «Ben voyons, je vais rester enfermée chez nous!» L'actrice, qui dit avoir toujours rêvé de faire le Bye Bye, n'a pas caché ses craintes. «J'ai peur que les gens regrettent de m'avoir engagée», affirme celle qui dit partir de zéro en terme de revue humoristique.

Louis-José Houde parle vite, mais revendique la lenteur dans sa vie. «Je suis le moins excité de tous les humoristes», jure-t-il. Préfère novembre, son prochain spectacle, nous le fera voir sous un nouveau jour. Le sympathique humoriste n'était pas certain de vouloir se lancer dans une suite du film De père en flic, mais a dit oui en lisant le scénario, écrit avec assez de distance. Louis-José préfère sa blonde Magalie Lépine-Blondeau dans Boomerang, pour son talent comique. Le ton qu'elle emploie dans District 31 lui est toutefois plus familier. «Quand elle parle à Gildor, ça sonne comme si elle me parle!»

Vaillancourt et Laval

Marc Demers et Brian Myles... (fournie par Ici Radio-Canada Télé) - image 3.0

Agrandir

Marc Demers et Brian Myles

fournie par Ici Radio-Canada Télé

Intéressant portrait du cas Gilles Vaillancourt par le maire de Laval, Marc Demers, et le directeur du Devoir, Brian Myles. Alors qu'il était enquêteur à la police de Laval, Demers avait entrepris une enquête sur Vaillancourt, avant d'être muté. Oui, Gilles Vaillancourt ne fera peut-être qu'un an de prison. Mais Brian Myles croit que le deal conclu par son avocate est gagnant-gagnant. Il n'est pas dit qu'un éventuel long procès n'aurait pas avorté, même si au final, il aurait pu écoper de neuf à 12 ans de pénitencier.

Brian Myles réclame plus de verdure et moins de boulevards à Laval, ce à quoi le maire Demers répond que la ville a beaucoup changé dans les dernières années. «C'était ben mieux dans le temps de Vaillancourt!» a blagué Patrice L'Écuyer.

Très dérangeant, ce reportage de Pasquale Turbide à Enquête sur les pratiques des Témoins de Jéhovah, qui auraient protégé des membres pédophiles. Et très courageux témoignage de Mélanie Poirier, qui affirme avoir été agressée à partir de 10 ans par son professeur de piano, influent au sein de cette communauté. Elle a mis 20 ans à dévoiler ce lourd secret. Son père Benoît Poirier et elle ont quitté les Témoins et décidé de parler publiquement, pas pour salir la réputation de cette communauté, mais pour la «nettoyer». Incroyable qu'au sein de cette religion, jusqu'à tout récemment, les présumées victimes avaient l'obligation de témoigner devant leur abuseur.

Anaïs Barbeau-Lavalette a engagé une détective pour retracer le parcours original de sa grand-mère qu'elle ne connaissait pas, raconté dans son fabuleux livre La femme qui fuit. Une époque, celle du Refus global, qu'elle décrit comme «une période fougueuse de ti-culs qui voulaient changer le monde». En attente d'une famille de réfugiés syriens de sept enfants, la cinéaste et romancière veut faire sa part. Elle travaille aussi à un documentaire sur l'exploitation sexuelle des jeunes filles et s'indigne de ne pas voir adopté le projet de loi sur la traite des personnes proposé par Maria Mourani.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer