L'heure bleue, une histoire en trois temps

Amis depuis 30 ans et voisins de chalet,... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Amis depuis 30 ans et voisins de chalet, Benoît Gouin et Céline Bonnier n'avaient joué ensemble qu'une fois au théâtre, après leur sortie du Conservatoire de Québec, et dans un épisode de La chambre no 13.

La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Perdre un enfant est la pire chose qui soit pour un parent. C'est ce qui fera éclater le couple formé par Céline Bonnier et Benoît Gouin dans L'heure bleue, nouvelle série d'Anne Boyer et Michel d'Astous, dont le tournage prenait fin lundi à Mont­réal. Les 12 premiers épisodes de cette série annuelle seront diffusés cet hiver, le mercredi à 21h à TVA, avant de se poursuivre à l'automne.

Ne me jetez pas la première pierre pour vous avoir dévoilé un gros punch : ce sont les auteurs eux-mêmes qui ont décidé de révéler dès le départ que le couple en crise est en deuil de son garçon, mort à six ans, lui qui vivait avec un trouble du déficit de l'attention. De toute façon, tout est dit au terme du premier épisode, et le drame est le point d'ancrage de toute l'histoire.

C'est après avoir vu la série documentaire de Claire Lamarche à Télé-Québec, TDAH, mon amour, que les auteurs ont eu envie d'aborder cette problématique. «Ça nous a vraiment troublés. Et on trouvait ça important d'en parler. C'est pas facile à vivre», explique Anne Boyer. Sachez toutefois que la mort du garçon n'est pas directement reliée à son TDAH.

Les deux parents, Anne-­Sophie Moran et Bernard Boudrias, auront des façons complètement opposées de vivre leur deuil. Alors que le père tient le fort et se lance tête première dans le travail, leur entreprise de meubles design de luxe, la mère, elle, n'arrive pas à surmonter l'épreuve. Au point de tout quitter, son mari, sa fille adolescente, sa business, sa campagne à Cowansville, pour aller s'étourdir en ville, à Montréal. Loin de ses repères, Anne-Sophie fera la rencontre de quatre jeunes dans la vingtaine, de toutes origines, avec qui elle cohabitera dans une maison de chambres. «Une faune qui la met en dehors de son bocal, et c'est ce qui lui plaît. Elle va vraiment vivre autre chose», poursuit l'auteure.

Après Yamaska, qui avait la forme classique du téléroman, Anne Boyer et Michel d'Astous avaient envie de se mettre en danger. Ils ont choisi de raconter leur histoire en trois voies parallèles, qui se chevauchent constamment : le présent, le passé, et la période d'un an entre la mort du garçon et aujourd'hui. Oubliez les traditionnels retours en arrière. Un réel défi pour les auteurs mais aussi pour le réalisateur Stéphan Beaudoin, qui a réalisé la dernière saison de Yamaska et qui promet une facture plus contemporaine pour L'heure bleue. En passant, le titre représente ce moment où on passe du jour à la nuit, qui évoque pour les auteurs «l'espoir de résilience».

Amis depuis 30 ans et voisins de chalet, Benoît Gouin et Céline Bonnier n'avaient joué ensemble qu'une fois au théâtre, après leur sortie du Conservatoire de Québec, et dans un épisode de La chambre no 13. Bien hâte de voir à l'oeuvre ce duo solide d'acteurs. Est-ce à dire que Suzanne ­d'Unité 9 fera bel et bien ses adieux à ses consoeurs de Lietteville? Pas nécessairement, répond Céline Bonnier, qui convient tout de même que son personnage sera moins présent dans les mois à venir.

Robert Toupin, qui était le tombeur Allan Thompson dans Sous un ciel variable, deuxième téléroman du duo Boyer-d'Astous à Radio-Canada, revient en détective privé, qui enquêtera sur la mort du petit Guillaume. Sylvie Moreau joue quant à elle la soeur d'Anne-Sophie, qui prendra soin de la famille durant son absence; Marie-Hélène Thibault, son ancienne comparse de Catherine, incarne Lucie, employée de l'entreprise, qui a eu une aventure avec Bernard. Le couple a une fille, Clara (Alice Morel-Michaud), et Bernard, un fils d'un précédent mariage, Raphaël (Jean-Philippe Perras), qui refait surface dans la vie de son père. Sans oublier Jean-François Pichette, qui jouera un ami cher d'Anne-Sophie.

Croisé sur le plateau : Matt Hébert, 10 ans, qui joue Guillaume, le fils du couple, qu'on verra bien sûr avant sa mort. Un garçon dégourdi au charme irrésistible, qui hésite entre trois choix de carrière : acteur, humoriste ou bédéiste. On en veut presque aux auteurs de tuer son personnage.

Par ailleurs, il est enfin possible de rattraper gratuitement une émission de TVA sur le Web (tva.ca), le téléphone et la tablette (application TVA mobile), durant une période de sept jours après sa diffusion à la télé. On promet aussi des primeurs, comme des premières ou des finales de saison de séries de fiction. On pourra même regarder TVA en direct sur cette plateforme, sauf pour les films et certaines séries américaines. Reste à souhaiter qu'on laisse les épisodes plus longtemps qu'une semaine, comme le fait déjà ICI Tou.tv pour les séries de Radio-Canada.

Julie s'éclate à La soirée

Délire total à La soirée est (encore) jeune, samedi soir sur ICI Radio-Canada Première, avec la visite de Julie Snyder, dans une forme de l'enfer et qui m'a fait pleurer de rire. La joute à laquelle est s'est prêtée, répondant tout de go aux blagues des gars, a donné lieu à de savoureux moments. Allez voir ça sur ICI Tou.tv si vous avez manqué la diffusion sur ICI ARTV dimanche soir, qui a attiré 80 000 téléspectateurs, alors que la moyenne est de 50 000. Pour La soirée, c'est un record. Le perroquet qu'avait amené la démone s'est posé sur l'épaule de Jean-Philippe Wauthier avant de le gratifier d'un beau cadeau. Ça ne s'invente pas. Au passage, Julie a confié qu'elle allait revenir à la production télé et qu'elle souhaite refaire un talk-show dans les prochaines années, une excellente nouvelle. Si vous vous demandez si ce sera à Radio-Canada, sachez que l'animatrice n'a eu à ce jour aucune rencontre avec la direction, et qu'il n'y a eu aucun autre développement avec TVA pour la suite des choses.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer