This Is Us, la série du vrai monde

C'est Milo Ventimiglia qui tient un des rôles... (Fournie par NBC)

Agrandir

C'est Milo Ventimiglia qui tient un des rôles principaux dans This is Us, la série la plus attendue de l'automne à la télévision américaine, dont le premier épisode a été diffusé mardi à NBC.

Fournie par NBC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / C'était «la» série la plus attendue de l'automne sur les grands réseaux américains. This Is Us, qui ramène Mandy Moore, chanteuse et star de films pour ados, est arrivée à NBC mardi à 22h, dans un genre tout aussi réconfortant qu'audacieux. Et elle va là où vous ne vous y attendiez pas.

On ne cachera pas notre plaisir de retrouver du monde ordinaire dans une série américaine. Oui, il y a bien un acteur de comédie populaire à la télé, mais dans l'ensemble, ces personnages que l'on suit dans This Is Us, vous pourriez les croiser dans la rue. Pas de superhéros, ou de personnages surhumains tirés du monde médical ou policier, juste des gens ordinaires. Le défi est d'autant plus grand de les rendre intéressants.

Les scénaristes de This Is Us y parviennent avec talent. On suit d'abord quatre histoires en parallèle, qui se croiseront dès la fin du premier épisode, dans un revirement tout à fait inattendu, et particulièrement bien amené. Je préfère le mot anglais twist pour décrire cette surprenante issue. Je pourrais ici tout vous dire, mais je préfère vous laisser le plaisir de le découvrir par vous-mêmes, en rattrapage.

Milo Ventimiglia, qu'on avait vu imberbe dans la série Héros, porte fièrement la barbe en futur papa. Sa femme, jouée par Mandy Moore, attend rien de moins que des triplés. Or, l'accouchement ne se déroulera pas comme prévu, avec un médecin remplaçant, fort bienveillant par ailleurs.

On suit aussi la star d'une mauvaise comédie intitulée The Man-ny, Kevin, qui souhaite donner un nouveau sens à sa vie. Justin Hartley, que connaissent les fans de Vengeance - il jouait Patrick, le fils de Victoria -, incarne ce playboy découpé au couteau, condamné à se promener torse nu sur les plateaux, «parce que ça vend». Dans une scène plutôt drôle, on le voit dans un lit, alors que deux femmes se l'arrachent. Mais Kevin s'en fout complètement et discourt plutôt sur les leçons qu'il a retenues de l'explosion de la navette Challenger en 1986.

L'acteur au corps parfait a une soeur, qui elle, à l'opposé, doit composer avec l'obésité. Kate, rôle tenu par Chrissy Metz, fréquente un groupe d'entraide pour personnes avec un surplus de poids, et y rencontre un homme à l'humour cynique. Enfin, Sterling K. Brown joue Randall, un homme d'affaires qui décide de retrouver son père, après avoir été abandonné à sa naissance. Jack, Kevin, Kate et Randall ont en commun la même date d'anniversaire.

Difficile de conclure à une série géniale après un seul épisode, mais l'émission-pilote m'a charmé au plus haut point. Et je me suis fait complètement avoir par la conclusion. Créée par Dan Fogelman, qui a surtout oeuvré pour les studios Disney, la série entre dans la catégorie dramedy, entre le drame et la comédie. Dans le genre, This Is Us m'a rappelé Frères et soeurs (Brothers and Sisters), avec une réalisation plus audacieuse. Plusieurs critiques ont aussi comparé la série à Parenthood, dont Moi&cie a diffusé la version française, Le clan Braverman. J'ai presque le regret de vous annoncer qu'en plus de toutes nos bonnes séries à suivre au Québec, celle-là devrait aussi apparaître sur votre liste.

J.E. renoue avec le million

On a cru un moment que TVA voulait faire mourir J.E. en la casant le dimanche à 17h30, une case horaire pitoyable, et en la réduisant à 30 minutes. Le magazine n'avait pas dit son dernier mot: dans son nouveau créneau du mardi à 19h, il a attiré 1 039 000 téléspectateurs, avec les images d'un propriétaire de pourvoirie qui a piqué une crise, pris à la gorge un agent de sécurité et proféré des menaces au journaliste Denis Therriault. À ICI Radio-Canada Télé, District31 a tout de même conservé 791 000 téléspectateurs. À 19h30, 813 000 curieux ont voulu voir la première très touchante d'Histoires en cour à TVA, qui a battu de peu La facture, regardée par 798 000 irréductibles à ICI RC Télé. Unité 9 conserve, et de loin, la première position du palmarès de mardi avec 1 489 000 fidèles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer