L'imposteur, une puissante série

Marc-André Grondin est exceptionnel dans le rôle principal de... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert)

Agrandir

Marc-André Grondin est exceptionnel dans le rôle principal de L'imposteur. Il habite complètement son personnage et assure une présence forte tout au long des épisodes.

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Mon flair ne m'avait pas trompé: L'imposteur sera un des incontournables de l'automne. Du gros calibre, une histoire captivante, un antihéros follement attachant, un habile mélange d'action et d'intériorité, une réalisation de feu. Et quel suspense.

Ils avaient déjà la plume aiguisée avec Annie et ses hommes et Toute la vérité, mais on peut dire qu'Annie Piérard et Bernard Dansereau passent à un niveau supérieur avec L'imposteur, qu'ils ont écrite avec leur fils Étienne. Dans cette série de 10 épisodes, qui commence lundi à 21h à TVA, Marc-André Grondin incarne Philippe Bouchard, un jeune paumé qui sort de prison, incapable de se trouver du travail en raison de son passé criminel. Réduit à vivre au sous-sol de chez ses parents, il ne voit pas d'issue à son existence minable.

Mais voilà, un revirement majeur à la fin du premier épisode donnera une tout autre destinée à sa vie. Événement qui l'amènera à mener une double vie, en usurpant l'identité d'un homme dans les hautes sphères de la finance. Et qui lui permettra peut-être de rembourser de vieilles dettes à un prêteur qui n'entend pas à rire et, encore mieux, de se réhabiliter auprès de sa fille Flavie, qui mène désormais une vie paisible avec sa mère et son beau-père.

Les auteurs jouent habilement sur la ligne de la vraisemblance, sans jamais la dépasser. Pas simple d'emprunter l'identité de quelqu'un qu'on n'a jamais rencontré et dont on ne soupçonnait même pas l'existence. Philippe Bouchard n'est pas au bout de ses surprises, et nous non plus. Une fois qu'il s'est mis le bras dans le tordeur, impossible de faire marche arrière. À travers son double, Philippe verra l'existence qu'il aurait pu mener s'il ne s'était pas laissé emporter par le crime. Seul son frère Éric (excellent Guillaume Cyr), honnête homme qui croit en sa réhabilitation, sera au courant de l'imposture. Sa conjointe Marie-Pier (Émilie Bibeau), elle, n'aura pas la même indulgence.

Il faut le dire, Marc-André Grondin est exceptionnel dans le rôle principal. L'acteur, qui agit aussi à titre de producteur associé, a insisté pour avoir son mot à dire sur l'orientation et le ton de la série, gardant même un oeil sur le montage final. Il habite complètement son personnage et assure une présence forte tout au long des épisodes. Pour vous donner une idée, il a participé à 52 jours de tournage sur un total de 53. Ne vous attendez pas à le voir sourire souvent.

Réjouissant de revoir Francine Ruel dans un rôle important, celui de la mère de Philippe. Marie Brassard, qu'on a vue trop rarement à la télévision, obtient ici un rôle à sa mesure, celui d'une artiste peintre tout à fait hors normes, une mère aussi aimante que marginale. Si j'avais un seul reproche à faire, ce serait que l'histoire avance lentement. Mais il est fascinant d'observer les réactions ambivalentes du personnage principal à ce qui se dessine devant lui. À peine deux semaines se seront écoulées au bout des 10 épisodes. Une deuxième saison est en préparation.

Yan Lanouette Turgeon, qui avait réalisé des épisodes d'Unité 9 et le film Roche papier ciseaux au grand écran, impose ici sa signature de manière spectaculaire. Visuellement audacieuse L'imposteur n'est pas seulement une série belle à regarder; l'enrobage brut et rude sert à appuyer la trame dramatique et ne relève pas du «trip de réalisateur», comme c'est souvent le cas ailleurs. Ça sent le Gémeaux de la réalisation.

Si je n'avais que deux ou trois séries à regarder cet automne, L'imposteur apparaîtrait assurément dans cette courte liste. Si vous êtes trop impatient de connaître la suite à la fin de l'épisode de lundi, le deuxième sera aussitôt mis en ligne sur tva.ca.

ICI Québec ouvre ses portes

Radio-Canada convie le public à visiter ses studios du 888, rue Saint-Jean, jeudi de 16h à 20h. Plusieurs personnalités de l'antenne seront présentes, parmi lesquels des comédiens des séries FeuxL'auberge du chien noir et Les pêcheurs, de même que Denis Gagné, Bruno Savard, Guillaume Dumas, Claudia Genel, Claude Bernatchez, Catherine Lachaussée, France Beaudoin de La semaine verte et Alain Crevier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer