Tièdes Prémonitions

Marc Messier, Pascale Bussières, Benoît Gouin et Lucie... (La Presse, Marco Campanozzi)

Agrandir

Marc Messier, Pascale Bussières, Benoît Gouin et Lucie Laurier font tous partie de la distribution de la nouvelle série fantastique Prémonitions, en ondes dès cet automne à AddikTV.

La Presse, Marco Campanozzi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / La télé québécoise a très peu donné dans le fantastique et le paranormal. Il y a bien eu Grande Ourse, mais ça fait des lunes. J'attendais donc avec impatience Prémonitions, la série originale d'AddikTV cet automne.

Disons d'abord qu'on a affaire ici à une famille dotée de divers pouvoirs. Par exemple, la mère, Clara (Pascale Bussières), sait lire dans l'avenir. Pratique au poker, moins heureux dans d'autres circonstances. Son fils Arnaud (Mikhaïl Ahooja) lit dans les pensées et efface la mémoire récente, sa fille Lili (Sophie Desmarais) a un pouvoir infaillible de séduction, alors que la petite-fille Félicia (Jade Charbonneau), qui ignore encore qu'elle a un don, peut guérir une personne en lui volant sa blessure. Notez le peu d'écart d'âge entre les trois générations, à peine 15 ans les séparent. Tous tentent d'utiliser leurs pouvoirs à bon escient et de se donner un semblant de vie normale, mais les événements les forceront à agir autrement.

Éric Bruneau hérite d'un rôle de tough, Pascal, pas très subtil, tatoué et portant une boucle d'oreille, et que Lili parvient facilement à séduire. Une fois qu'elle a un homme dans sa poche, elle s'en débarrasse. Mais ça ne marchera pas avec Pascal, qui la poursuivra pour demander des comptes. Leurs retrouvailles vont mal finir et forcer la famille à fuir la ville. On fera aussi la rencontre de l'ex de Clara (Benoît Gouin), et de William (Marc Messier), qui pourchasse la famille.

Les deux premiers épisodes, montrés aux journalistes lundi, n'ont pas suscité chez moi le même enthousiasme que Mensonges, l'autre série d'AddikTV. Les scénaristes tardent beaucoup trop à nous fournir des clés pour mieux saisir les enjeux, ce qui risque de décourager les plus impatients. Le premier épisode est particulièrement lent et chiche de détails. On y voit Clara jouer deux fois au poker, alors qu'une fois aurait suffi.

Concepteur avec Patrick Lowe et Estelle Bouchard, Charles-­Olivier Michaud (Boomerang) réalise la série de 10 épisodes d'une heure. Il dit s'inspirer de la vague des séries qui se rapprochent de plus en plus du cinéma et cite l'exemple de Netflix. On y trouve une ambiance du style des Revenants, la série de Canal+, y compris dans la musique. Il y a même une histoire de barrage, comme dans la série française.

En comptant Prémonitions, diffusée dès le jeudi 25 août à 22h, AddikTV propose sept nouvelles séries dans sa programmation d'automne, en ondes à partir du 22 août. Que j'aime entendre la patronne des chaînes spécialisées de TVA, Suzane Landry, dire travailler pour que les versions françaises des séries étrangères nous arrivent avec moins de délai par rapport à leur diffusion originale. Questions de satisfaire ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais et qui doivent attendre des années avant de voir ces bijoux de la télé étrangère dont je vous parle régulièrement dans ces pages.

Ainsi, Blindspot : mémoire tatouée sera diffusée à peine trois mois après la fin de l'originale en anglais, le mercredi à 22h. Une femme amnésique est trouvée couverte de tatouages, qui sont autant de clés pour résoudre des crimes. Sachez que François Arnaud, qui joue dans la série de NBC, ne se double pas lui-même, hélas. Il a fallu attendre plus longtemps pour avoir la version française de Mr. Robot, avec l'excellent Rami Malek en pirate informatique chargé de détruire l'entreprise qui l'engage. Alors que la deuxième saison est actuellement ­­diffusée à Showcase, Addik présentera la première le mardi à 22h. À mettre à votre agenda. La chaîne promet pour janvier la version française de la série L'exorciste, avec à peine quelques mois de délai sur l'originale, en ondes à Fox cet automne.

Addik, qui donne dans la fiction, se lance dans le documentaire avec Opérations narcos, série québécoise de Luis Oliva qui rappelle des cas véritables de trafic de drogues. Dont celui du trafic de haschich dans les polyvalentes de Québec. Deux épisodes, le mercredi à 21h et 21h30. Qu'adviendra-t-il de Mensonges, dont la troisième saison s'est conclue sur un punch? Addik étudie actuellement une proposition des producteurs, mais rien n'est sûr. Et s'il devait y avoir une suite, ce ne serait pas à temps pour le rendez-vous habituel du printemps. Prions fort.

1,5 million pour Bolt et De Grasse

Vous étiez 1 526 000 à voir Usain Bolt remporter l'or et Andre De Grasse, le bronze, lors de la finale masculine du 100 mètres, dimanche soir à ICI Radio-Canada Télé. Cette neuvième journée a été la plus suivie par les téléspectateurs depuis le début des Jeux de Rio. Plus tôt, à 16h, 1 047 000 ont espéré une médaille pour Jennifer Abel, au tremplin de 3 mètres, compétition à laquelle Pamela Ware prenait part également. Abel a terminé quatrième. Samedi soir, à la natation, 1 096 000 téléspectateurs ont vu la finale masculine du 4 x 100 m quatre nages. Beau travail du duo René Pothier et Annie Pelletier à la description et à l'analyse du plongeon, toujours à propos. Beau moment d'émotion aussi quand Pierre Houde a réprimé quelques sanglots en saluant la mémoire de Richard Garneau, après l'épreuve du 100 m en athlétisme.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer