Patrice Robitaille, enquêteur ténébreux

Julie Le Breton et Patrice Robitaille seront collègues... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert)

Agrandir

Julie Le Breton et Patrice Robitaille seront collègues dans la nouvelle série de Club illico Victor Lessard.

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Pour une fois que Patrice Robitaille ne jouera pas un macho moron. L'hiver prochain, il sera le ténébreux Victor Lessard, enquêteur vedette des polars de Martin Michaud, dans une série de 10 épisodes offerte aux abonnés de Club illico. Julie Le Breton jouera sa coéquipière, aussi un contre-emploi pour la comédienne.

Je n'ai pas eu le plaisir de lire l'oeuvre de Martin Michaud, dont ma collègue Valérie Gaudreau vous recommandait récemment le dernier roman, Quand j'étais Théodore Seaborn, dans notre club de lecture. Cet ancien avocat d'affaires né à Québec, qui ne pratique plus depuis 2012, a sept romans à son actif, dont quatre consacrés à Victor Lessard, son enquêteur athlétique, vêtu d'un manteau de cuir, Converse aux pieds. Certains ont comparé Michaud à des romanciers aussi célèbres que Michael Connelly et Fred Vargas.

Réalisée par Patrice Sauvé (La vie la vie, Grande Ourse), la série Victor Lessard reprendra l'histoire du troisième roman, intitulé Je me souviens. Assigné aux crimes majeurs après avoir été suspendu pour une mission qui a mal tourné - un classique -, Lessard devra débusquer un tueur en série qui emprunte ses méthodes de torture à l'époque médiévale. Première victime : une dame de 70 ans. Le suicide d'un sans-abri du haut d'un édifice du Vieux-Montréal ajoutera au mystère. Attendez-vous à une série très sombre et à beaucoup d'images de la métropole, où sera tournée la série à la fin de l'été.

C'est alors qu'il était sur la plage en vacances que Charles Lafortune, producteur de la série chez Pixcom, a découvert l'oeuvre de Michaud. Happé par l'histoire, il y a vu tout de suite l'occasion d'en faire une série télé. Comme Johanne Seymour, qui a signé l'adaptation d'un de ses romans pour Séquelles à Séries+, Martin Michaud écrit lui-même le scénario de Victor Lessard, appuyé par Frédéric Ouellet, auteur de Grande Ourse, et Michelle Allen.

Comme tous les personnages d'enquêteurs qui se respectent, Victor Lessard sera confronté à ses démons, traînant un passé d'alcoolique. Père d'un garçon à la fin de l'adolescence, il connaît une relation naissante avec une policière. Oubliez le Patrice Robitaille des Beaux malaises et des Invincibles, on est ailleurs. «Lessard est plus cérébral, tourmenté, rebelle à l'autorité, hautement moral dans ses choix mais pas toujours éthique dans sa façon d'arriver à ses fins», explique Martin Michaud.

Julie Le Breton rêvait depuis toujours de «jouer une police avec un gun», confiait-elle mardi en conférence de presse. Elle explorera aussi une tout autre facette de son jeu en jouant Jacinthe Taillon - ne pas confondre avec la journaliste sportive de Radio-Canada -, une enquêteuse «mal ­engueulée, honnête, pas politically correct pour deux sous, très terre à terre et pragmatique». Aucun «rapprochement» possible entre les deux collègues, puisque Jacinthe est lesbienne. Celle-ci se montre très protectrice avec Victor, les deux entretenant une solide loyauté l'un envers l'autre.

Victor Lessard sera la troisième série originale de Club illico après Karl & Max et Blue Moon, et la première offerte en 4K, ou ultra haute définition. Pour l'instant, seulement de 6 à 10 % de la clientèle québécoise possède un téléviseur 4K, pour la simple et bonne raison qu'elle a encore peu de matériel à se mettre sous la dent. Club illico souhaite ainsi contribuer à bonifier l'offre en 4K. CTV a aussi annoncé que sa prochaine série, The Disappearance, produite par Casablanca (Série noire), sera disponible dans ce format.

L'abonnement au Club illico coûte 9,99 $ par mois. À noter que sur Internet, il ne faut pas être abonné à Vidéotron pour adhérer au Club, qui compte 260 000 abonnés. Par contre, seuls les clients de Vidéotron peuvent y avoir accès sur leur téléviseur. La production de Victor Lessard ne compromet en rien une possible deuxième saison de Karl & Max, autre production de Pixcom réalisée par Patrice Sauvé. Des nouvelles d'une suite à Mensonges sur AddikTV? Pas encore, mais on se la souhaite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer