L'omertà levée sur District 31

Michel Charette, Sébastien Delorme, Cynthia Wu-Maheux, Magalie Lépine-Blondeau,... (La Presse)

Agrandir

Michel Charette, Sébastien Delorme, Cynthia Wu-Maheux, Magalie Lépine-Blondeau, Patrick Labbé, Jeff Boudreault, Pascale Montpetit et Hélène Florent font partie de la distribution de District 31.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Luc Dionne n'entre pas au monastère, mais c'est tout comme. Fabienne Larouche lui lègue son clavier pour District 31, la quotidienne qui prendra la relève de 30 vies cet automne, et dont on a dévoilé la distribution mardi. Cent vingt épisodes pour commencer, et des années encore s'il n'en tient qu'au diffuseur. L'auteur d'Omertà, qui revient à ses premières amours avec le genre policier, trouvait qu'il ne travaillait pas assez. Il sera servi.

C'est sur les enquêteurs en civil et non les policiers en uniforme que portera cette série située dans un poste de quartier, et diffusée du lundi au jeudi à 19h dès septembre à ICI Radio-Canada Télé. Pour les besoins de son histoire, Luc Dionne sort les enquêteurs des quartiers généraux de la police pour les réintégrer dans un poste de quartier, comme c'était encore le cas il y a une trentaine d'années.

Pour lancer la série, les merveilleux Magalie Lépine-Blondeau et Vincent-Guillaume Otis héritent des deux personnages principaux, Nadine Meilleur et Patrick Bissonnette, au moment où ils intègrent leur nouveau poste de quartier du district 31 à Montréal. Fraîchement nommée sergente-détective, Nadine vit avec le même homme depuis plusieurs années, un amour qui s'étiole sérieusement. Je ne serais pas surpris de la voir finir avec son collègue Patrick, avec qui elle travaille depuis deux ans et qui, tiens, tiens, est veuf depuis peu.

Gildor Roy jouera leur grand patron, et Patrick Labbé, un lieutenant-détective pas commode. Un seul comédien régulier de 30 vies est rescapé, Michel Charette, qui jouera un sergent-détective taciturne, qui se voit confier les dossiers qui traînent le plus. Le personnage d'Hélène Florent hérite des crimes sexuels, celui de Sébastien Delorme se charge du crime organisé, et Cynthia Wu-Maheux incarne une analyste sénior à la section des renseignements criminels.

Alors que les séries policières nous montrent souvent des enquêteurs qui défient les lois pour arriver à leurs fins, ceux de District 31 ne prendront pas ces risques. «Des enquêteurs consciencieux qui contournent les lois, j'en connais pas», affirme Luc Dionne, qui a ses entrées dans la police. Il souhaite démontrer toutes les embûches auxquelles doivent se buter les enquêteurs, ne serait-ce que pour obtenir un mandat, chose plus compliquée qu'on pense. D'ailleurs, puisque les tribunaux sont souvent sollicités par la police, Pascale Montpetit sera procureure du directeur des poursuites criminelles et pénales, maillon essentiel quand des poursuites sont envisagées.

Si les enquêteurs ne seront pas corrompus, le journaliste incarné par Jeff Boudreault le sera-t-il, lui?  Eh bien non, répond Luc Dionne. Il profitera d'infos confidentielles fournies par la police pour faire bouger les enquêtes, mais il n'y a rien de croche là-dedans.

Le bassin de sujets est infini : homicides, crimes sexuels, fraude, terrorisme. Les récentes fugues d'adolescentes recrutées comme escortes constituent certainement un terreau fertile pour l'auteur. Oui, on entrera dans la vie personnelle des personnages, quoiqu'on décroche difficilement du boulot quand on est sergent-détective. Malgré les sujets lourds - on n'est quand même pas dans 19-2 -, on apportera un peu de légèreté à l'ensemble, notamment par les rapports entre collègues et la présence de personnes âgées qui habitent un manoir voisin au poste de police.

Contrairement à 30 vies, où les histoires s'étendaient sur quatre ou huit épisodes, les enquêtes de District 31, de durée variable, pourront s'entrecroiser. L'oeuvre de Luc Dionne serait la première quotidienne en Amérique du Nord à se dérouler dans un poste de police.

Le tournage commencera le 18 juillet, à raison de trois jours par semaine en studio et deux à l'extérieur. La maquette du poste de police, qui sera construit au sous-sol de la grande tour, est déjà prête. Trois réalisateurs de 30 vies, Danièle Méthot, Simon Barrette et Jean-Claude Lord, reprennent le collier. Luc Dionne, qui succède à 20 ans d'écriture au quotidien par Fabienne Larouche, signe sa première série à cette antenne depuis Bunker, le cirque et Le dernier chapitre en 2002 et 2003.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer