Exclusif

Une faveur pour Julie

C'est pour ne pas nuire à sa médiation... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

C'est pour ne pas nuire à sa médiation en cours que Julie Snyder a demandé à Guy A. Lepage de visionner le montage de son entrevue avant la diffusion de Tout le monde en parle dimanche dernier.

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Julie Snyder n'est pas allée à Tout le monde en parle sans poser ses conditions. En échange de sa présence, l'animatrice a demandé à visionner l'entrevue avant sa diffusion, un privilège qui lui a été accordé par Guy A. Lepage, m'a-t-on appris. On ne peut rien lui refuser.

Si ses avocats et elle ont posé cette condition, c'est pour s'assurer de ne pas nuire à la médiation en cours avec Pierre Karl Péladeau, un processus extrêmement fragile, surtout quand la garde des enfants devient un enjeu. Julie Snyder a donc pu visionner l'entrevue une fois montée, pour vérifier qu'aucune de ses affirmations ne puisse être mal interprétée. Après l'avoir vue, elle se serait dite satisfaite et n'a demandé aucun changement.

On le sait, Guy A. Lepage répète souvent avoir le dernier mot sur le montage. Cet aspect de la formule de Tout le monde en parle a rebuté plusieurs invités potentiels, assez pour qu'ils refusent de se présenter sur ce plateau, de peur que leurs propos soient déformés par le montage final.

L'animateur, que j'ai joint au téléphone, affirme que rien n'a changé à cet égard, et que seules des raisons juridiques justifient une telle entorse à la procédure habituelle. «J'étais très soucieux de ne pas nuire à une médiation entre deux parents. Si la médiation ne fonctionne pas, ça se ramasse en cour», m'a expliqué Guy A. Lepage pour défendre ce privilège. Étonnamment, ce n'est pas la première fois qu'il laisse un invité visionner son entrevue avant sa diffusion. Il n'a pas voulu donner de nom, mais il s'agit de cas exceptionnels, comme pour des journalistes d'enquête, dans des cas litigieux et complexes.

Si Tout le monde en parle était en direct, l'animateur affirme que les choses seraient plus simples. «En direct, un invité peut s'échapper et dire une connerie, quoi qu'il advienne, c'est en direct. Comme nous sommes en différé, le diffuseur et le producteur sont responsables de ce qui se dit en ondes. Ils n'ont pas d'échappatoire», plaide-t-il. Pour ces raisons, l'équipe de production a souvent dû retirer un extrait, ou même toute une entrevue, comme ce fut le cas de Tanya St-Arnauld, pour ne pas nuire à son procès contre son ex-conjoint, qui l'avait aspergée d'acide.

On nous assure que Julie n'a pas participé au montage de l'entrevue ni ses avocats. Mais que serait-il arrivé si elle avait demandé des modifications importantes? «Si Julie m'avait dit qu'elle n'aimait pas ce qu'elle avait dit sur TVA, je lui aurais dit : "Désolé"», répond Guy A.

Dans ce cas très précis, il est clair qu'on souhaitait contrôler le message d'une entrevue qui a eu l'impact que l'on sait. On nous dit cependant que très peu de choses ont été coupées au montage, et pas à la demande de Julie. Mais ce privilège pourrait ouvrir la porte à d'autres qui voudraient marchander leur présence à la grand-messe du dimanche.

Ti-Mé Show : c'est fini

Diffusé depuis deux saisons, le Ti-Mé Show ne reviendra pas l'hiver prochain sur ICI Radio-Canada Télé. La direction se dit satisfaite des résultats d'écoute mais estime qu'on a fait le tour de la formule. Le pauvre Ti-Mé n'aura pas pu faire ses adieux au terme des 26 émissions, qui ont pris fin au début avril.

Né à l'hiver 2015, ce faux talk-show ramenait à l'avant-plan le personnage le plus célèbre de Claude Meunier, Ti-Mé Paré, et son acolyte Pogo, joué par Rémy Girard, tous deux de La petite vie. Dès le départ, l'émission avait reçu des critiques pour le moins mitigées, dont la mienne, où je questionnais l'intérêt de ramener ce personnage. Claude Meunier avait réagi très négativement à ces commentaires, d'abord sur sa page Facebook, puis à Tout le monde en parle.

Le produit s'est amélioré ensuite, et l'émission a su maintenir des auditoires fort respectables pour le vendredi soir, même si la moyenne de 780 000 téléspectateurs de la première saison à 19h a chuté à 538 000 pour la deuxième à 20h. Le Ti-Mé Show ne déplaisait pas qu'à la critique. Le 15 avril dernier, lors du Gala des Zapettes d'or à ICI ARTV, le talk-show de Claude Meunier a remporté le Prix spécial du réparateur, accordé par le public de C'est juste de la TV. Les autres émissions en nomination étaient Piment fort, Unité 9 et Yamaska. Des reprises de la première saison du Ti-Mé Show sont actuellement diffusées le vendredi à 20h.

Céline le 18 mai à TVA

L'entrevue avec Céline Dion que TVA a confiée à Marie-Claude Barrette sera finalement diffusée à ce réseau le mercredi 18 mai à 21h, six jours avant celle de m6 en France. Exclusive au Canada, l'émission intitulée Céline maintenant sera enregistrée à Las Vegas le 12 mai, le même jour que deux autres entrevues destinées à la France et aux États-Unis. Julie Snyder a affirmé à Tout le monde en parle que c'est elle qui devait faire cette entrevue, comme elle l'a toujours fait à TVA, et s'est dit déçue de cette décision. D'autant plus que la production a été confiée à son ancienne équipe chez Productions Déferlantes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer