La pire douleur au monde

Alexandre Taillefer a parlé du suicide de son... (fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Alexandre Taillefer a parlé du suicide de son fils avec beaucoup d'émotions.

fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Aucun signe précurseur. Un seul mot laissé sur un Post-it, collé sur l'ordinateur : «Bye.» Thomas, le fils d'Alexandre Taillefer, venait de s'enlever la vie à 14 ans, le 6 décembre dernier.

L'ancien dragon a accepté, courageusement, d'aborder ce sujet sensible à Tout le monde en parle dimanche soir. Et on sentait toute la douleur qui l'habite encore. «C'est la pire chose que quelqu'un peut vivre», a confirmé l'homme d'affaires, après un long et intenable silence. On n'a pas de mal à le croire. L'étoile du match de ce soir en est une de réconfort et de soutien.

C'est un homme fragilisé qui s'est ouvert à nous avec générosité, et on avait envie de le prendre dans nos bras. «On pense que tout nous réussit et, de toute évidence, ça peut arriver à tout le monde. Et c'est mon plus grand échec», a-t-il dit à un auditoire compatissant. Qu'est-ce qui a changé en lui depuis cette mort tragique? La légèreté, qui n'y est plus. «Je suis beaucoup moins motivé par toute la vie qui avait après le travail, les fêtes, la joie de vivre, c'est plus difficile aujourd'hui», admet-il. Sa femme, sa fille et lui vivent les choses très difficilement.

Bien sûr, il a tenté d'expliquer ce geste incompréhensible, sans réponse. Très accroché à son ordinateur, Thomas a envoyé des signaux parlant de suicide en mai dernier par l'intermédiaire du site Twitch. Selon Alexandre Taillefer, Amazon, qui gère le site, devrait détecter ce genre d'appels à l'aide comme elle le fait pour les intérêts de consommation. «Si j'avais été alerté de quelconque façon, je pense que ça aurait changé le cours des choses.» Il compte d'ailleurs contacter l'entreprise pour lui souligner ce manquement.

Ron Fournier a été très divertissant en début d'émission. Le citer représente tout un défi, tellement il tire dans toutes les directions. On a même eu droit à un hilarant medley de ses chansons, sur les airs de Ça fait rire les oiseaux, Haut les mains, Sugar, honey, honey. «Normand L'Amour peut reposer en paix», a lancé Dany Turcotte.

Il félicite les partisans du Canadien d'être restés fidèles malgré les déboires de l'équipe. Il ne perd pas espoir, rappelant que les Blackhawks n'avaient pas gagné la Coupe depuis 1961 avant d'en remporter trois dans les six dernières années. Pour les Maple Leafs, il faut remonter à 1967. Il considère P.K. Subban individualiste sur la patinoire, mais ne croit pas qu'il sera échangé.

Drogba se défend

La visite du charismatique Didier Drogba a été assombrie par le scandale qui touche sa fondation depuis quelques jours. Le joueur étoile de l'Impact a défendu son intégrité et a qualifié les accusations du Daily Mail de mensongères. Il fait confiance à son organisation, qui gère sa fondation. «J'assumerai ce qu'il faut assumer, mais on n'en est pas là», dit-il tout de même. Drogba jure qu'il honorera son contrat avec l'Impact jusqu'en décembre. S'il n'a pas souvent répondu aux journalistes, c'est qu'il n'avait rien à leur dire. «Aucun problème avec les journalistes, j'ai toujours joué le jeu», plaide-t-il.

Les communautés autochtones ont besoin de modèles aussi inspirants que Samian et Maïtée Labrecque-Saganash, surtout en ces temps de vagues de suicides dans les réserves. Leurs discours sont différents, mais pas incompatibles. Alors que Samian invite ses semblables à quitter les réserves, qu'il qualifie de «prisons à ciel ouvert», Maïtée les appelle plutôt à un retour à leur culture et se dit fière de voir les jeunes faire revivre les rites de la nation crie.

Même s'il reste pour l'instant comme député, Thomas Mulcair ne se présentera pas aux prochaines élections. «Très peu probable», dit-il, du moins. «Le sénat?» demande Dany. Certainement pas. «Il faut se débarrasser du Sénat», a répondu le chef désavoué du NPD dans la seule entrevue télévisée qu'il a accepté de donner après son éjection. À Thomas Mulcair, Dany Turcotte a remis une carte de porte d'hôtel avec l'inscription : «Pour vous maintenant, NPD veut dire "Ne pas déranger".» Sa meilleure depuis longtemps!

Partager

À lire aussi

  • Brigitte Breton | Parlons-en du suicide

    Brigitte Breton

    Parlons-en du suicide

    ÉDITORIAL / Il est important de parler du suicide, estiment Alexandre Taillefer et Debbie Zakaib dont le fils de 14 ans a mis fin à ses jours en... »

  • Richard Therrien | <em>L'été de mes 12 ans</em>

    Richard Therrien

    L'été de mes 12 ans

    CHRONIQUE / Ceux qui ont passé les étés de leur enfance au chalet familial en gardent des souvenirs impérissables. C'est le cas de l'auteur... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer