Julie Perreault s'échappe à TVA

Julie Perreault décrit son personnage comme «une fille un... (Archives La Presse)

Agrandir

Julie Perreault décrit son personnage comme «une fille un peu tout croche, irresponsable, pas calculée, sans filtre, qui va se mettre les pieds dans les plats.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Si le succès est au rendez-vous, vous risquez de voir Julie Perreault durant plusieurs années dans le rôle vedette de L'échappée, la nouvelle série de Michelle Allen à TVA, en ondes dès cet automne. De sa classe de délinquants dangereux dans 30 vies, qu'elle abandonne la semaine prochaine, elle héritera des jeunes un peu moins heavy d'un centre jeunesse.

L'auteure de Destinées et Pour Sarah a voulu explorer cet univers qui alimente beaucoup l'actualité, mais dont on parle peu dans nos séries. «Il y a des histoires troublantes, touchantes, qui nous concernent tous, parce que ce sont nos jeunes et notre avenir», dit-elle, après avoir rencontré des éducateurs et des jeunes qui ont fréquenté les centres jeunesse.

Située en région, l'histoire commence avec le retour temporaire de Brigitte Francoeur (Julie Perreault) dans son village natal après 20 ans d'absence, pour le mariage de sa fille Jade. Celle-ci a été élevée par sa soeur Noémie, directrice du centre jeunesse L'échappée, jouée par Anick Lemay, et par son conjoint, rôle tenu par Stéphane Gagnon, l'enquêteur Dupuis de Mémoires vives. Les suites d'une grave agression contre une éducatrice du centre pousseront Brigitte à rester dans son patelin plutôt que de repartir en ville, et à travailler au centre avec sa soeur.

Michelle Allen promet beaucoup de suspense dans L'échappée,... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Michelle Allen promet beaucoup de suspense dans L'échappée, qui foisonnera de secrets et de mystères. 

Archives La Presse

Michelle Allen promet beaucoup de suspense dans cette  série qui foisonnera de secrets et de mystères. Julie Perreault, qu'on a vue à TVA cet hiver dans Les jeunes loups, décrit son personnage comme «une fille un peu tout croche, irresponsable, pas calculée, sans filtre, qui va se mettre les pieds dans les plats. On va finir par comprendre les raisons qui l'ont poussée à quitter son village.» On apprendra entre autres que Brigitte est partie à 20 ans pour mener une carrière de chanteuse, qui n'a pas marché. Va-t-on entendre Julie Perreault pousser la chansonnette, elle qui a confié aux Recettes pompettes qu'elle chantait vraiment mal?

La distribution comprend aussi Évelyne Rompré, Marie Soleil Dion, Bianca Gervais et Émilie Bierre, alors que la réalisation a été confiée à Miryam Bouchard (Mon ex à moi) et François Bégin (Tranches de vieMED).

L'automne dernier, dans Pour Sarah, Michelle Allen avait réussi à créer des personnages de jeunes auxquels on croyait complètement, ce qui n'est pas toujours le cas dans nos séries, où le «langage de jeunes» s'apparente souvent à la caricature. Vingt-quatre épisodes sont prévus pour la première saison, à l'automne et à l'hiver. L'échappée succède à Yamaska, mais sa case horaire n'est pas encore précisée.

La série se déroule dans un village fictif qu'on situera près du fleuve. «J'ai envie de montrer cette grande étendue, ce point de fuite, pour rappeler l'envie qu'on a de s'échapper de soi-même», explique Miryam Bouchard, qui a travaillé avec l'auteure pour Destinées. Aucune scène de L'échappée ne sera tournée en studio, mais quelque part entre Pointe-Claire et Gaspé, évoque la réalisatrice.

Sans l'identifier précisément, Michelle Allen a l'intention de dépeindre une région dynamique et loin d'être misérable. «En fréquentant la région, j'ai découvert que c'est un monde hyper moderne, très actuel, où tout voyage vite. Et j'ai découvert que les gens étaient très heureux d'y vivre, que plusieurs jeunes y revenaient. Il y a une vitalité et un dynamisme là qui m'ont vraiment impressionnée.»

La télé dépassée par le numérique

Doit-on s'en surprendre? Les médias numériques ont détrôné la télévision en 2015 comme principale source d'information chez les Québécois. Une enquête du Centre d'études sur les médias de l'Université Laval révèle que près de neuf d'entre eux consultent régulièrement un ordinateur, une tablette ou un téléphone intelligent pour suivre l'actualité, les hommes encore plus que les femmes. L'attrait du numérique est beaucoup moins fort chez les plus de 45 ans. Radio-Canada annonçait hier une importante restructuration de la direction de son service des nouvelles, justement pour mieux activer le virage numérique.

Les dragons perdent leur dragonne

Les dragons perdent l'un de ses membres les plus appréciés. Danièle Henkel, la seule entrepreneure de l'équipe originale de Dans l'oeil du dragon, quittera l'émission à la fin de cette saison. Devenue une vedette grâce à l'émission d'ICI Radio-Canada Télé, la seule femme parmi les dragons considère avoir fait le tour après cinq ans, et laisse entendre qu'elle caresse d'autres projets dans l'univers télévisuel et culturel. Espérons qu'on saura la remplacer par une femme dans ce boys club, qui compte désormais dans ses rangs Gilbert Rozon. La première, lundi dernier, a été vue par 810 000 téléspectateurs pendant que 968 000 autres ont préféré l'émission spéciale Yamaska et moi à TVA.

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | <i>Quatre femmes, tant de secrets</i>

    Richard Therrien

    Quatre femmes, tant de secrets

    CHRONIQUE / On tourne ces jours-ci sur le site d'un ancien couvent à Pointe-Claire. Pour L'Échappée, la nouvelle série de Michelle Allen qui... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer