Des Olivier sans controverse

François Morency reprend l'animation du Gala Les Olivier... (La Presse, André Pichette)

Agrandir

François Morency reprend l'animation du Gala Les Olivier pour une deuxième fois, après avoir laissé sa place à Laurent Paquin l'an dernier.

La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Faire un gala d'humour est devenu une entreprise risquée en 2016. «C'est Fort Boyard. Y'a ben de la bouette, des nains pis des tigres!» blague François Morency, qui reprend l'animation du Gala Les Olivier pour une deuxième fois, après avoir laissé sa place à Laurent Paquin l'an dernier.

À l'heure où chaque mot doit être pesé en humour, l'humoriste consacrera son numéro d'ouverture à la controverse. «Je vais parler de mes nombreux collègues qui se sont mis dans le trouble. Et aussi de la difficulté, en 2016, de faire un show d'humour et de monter un gala sans offusquer personne. Tant qu'à le subir, je vais en parler», dit-il.

Morency, qui ne veut pas être sur Twitter, affirme ne pas avoir d'énergie à perdre là-dessus et préfère le contact humain. «Ça me fait rire quand je vois Éric Duhaime et Guy A. se pogner sur Twitter. Parlez-vous, allez au restaurant, pognez le téléphone!»

Pour ce 18e gala, diffusé le dimanche 15 mai à 19h30 à ICI Radio-Canada Télé, 12 Olivier seront remis. Stéphane Rousseau domine avec quatre nominations, dont une pour l'Olivier de l'année, contre François Bellefeuille, Louis-José Houde, Martin Matte, P-A Méthot, François Pérusse et Mike Ward. Pour l'Olivier du spectacle d'humour, Rousseau affrontera Vincent C, Jean-Thomas Jobin, Philippe Laprise et Dominic Paquet. Les beaux malaises ne devrait pas avoir trop de mal à décrocher le trophée de la comédie à la télévision, contre Boomerang, Ces gars-là, Les pêcheurs et Mon ex à moi. Les recettes pompettes emportera-t-elle celui de la série humoristique, contre Infoman, Like-moi!, Prière de ne pas envoyer de fleurs et Une histoire vraie?

Le producteur au contenu, Éric Belley, qui a oeuvré sur plusieurs Galas Artis, promet une présence accrue de femmes sur scène. «Anaïs Favron et Édith Cochrane vont présenter un numéro sur les femmes en humour», annonce-t-il, en plus de confirmer la présence de Katherine Levac et de notre Gaby Gravel adorée (Florence Longpré), maquilleuse et coach de vie de Like-moi!, pour qui l'auteur Marc Brunet écrira une capsule.

Le gala de cette année évitera les «bitcheries», sauf dans l'autodérision. Les gags sur Étienne Dano l'an dernier avaient laissé à plusieurs un goût amer. «On a déjà vu des artistes partir du gala déçus ou fâchés. Personne ne va se sentir mal d'être là cette année», assure Éric Belley.

On devine aisément que le récent décès de Jean Bissonnette, qui a beaucoup travaillé en humour, sera souligné de belle façon.

Jean-François Mercier jouera un détenu

On m'apprend que Jean-François Mercier se joint à la distribution de la série Marche à l'ombre, dont la deuxième saison sera diffusée cet automne à Super Écran. L'humoriste y jouera un nouveau détenu du Centre Le Phoenix, la maison de transition de la série. La plupart des personnages seront de retour, à commencer par l'agente correctionnelle Rachel Marchand, jouée par Laurence Leboeuf, qui finissait dans de mauvais draps à la fin de la première saison. Ce sera une rare occasion de voir Jean-François Mercier jouer dans un registre dramatique, lui qu'on a tout de même vu durant plusieurs saisons de Virginie.

Un peu de discipline chez Les échangistes

Pénélope McQuade devra faire un peu de discipline sur le plateau des Échangistes, sa nouveauté de 21h à ICI Radio-Canada Télé. Lundi soir, il était difficile de suivre les conversations tant tout le monde parlait en même temps. À force de s'égarer de cette façon, on reste en surface durant les entrevues.

Ça s'est calmé durant l'entrevue avec Guy A. Lepage, la meilleure des trois. Il a admis avoir fait un malheureux amalgame dans son tweet sur les radios de Québec, mais maintenu que certains commentaires entendus sur les ondes pouvaient encourager la violence. Puis, il a annoncé le retour de Tout le monde en parle pour une 13e saison. C'est aussi Guy A. qui a fait les meilleurs gags de la soirée.

Quelques malaises plutôt comiques. À Véronique Cloutier, Jean-Sébastien Girard a parlé d'emblée de la rumeur de «facelift» de Julie Snyder. Et Stéphane Rousseau a critiqué gratuitement la chemise d'Alex Perron. Le décor est splendide. C'était une première, on a l'audace d'innover, laissons-les apprivoiser la formule.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer