Des gens pas ordinaires

La distribution de la nouvelle série fantastique Prémonitions,... (FOURNIE PAR ADDIKTV)

Agrandir

La distribution de la nouvelle série fantastique Prémonitions, diffusée dès le 25 août à AddikTV. À l'avant: Sophie Desmarais, Pascale Bussières et Jade Charbonneau. À l'arrière: Mikhail Ahooja, Benoît Gouin, Éric Bruneau et Marc Messier.

FOURNIE PAR ADDIKTV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Le fantastique n'est pas un genre très prisé par nos producteurs télé. Trop coûteux et complexe pour un marché comme le nôtre de faire apparaître des fantômes ou des zombies, sans avoir l'air d'un Bye bye des années 70 ou d'un mauvais épisode de Félix Leclerc.

Pour Prémonitions, nouveau thriller fantastique que présentera AddikTV dès le jeudi 25 août prochain, on a trouvé la solution: oublier les effets spéciaux et les gadgets pour miser sur le réalisme et les personnages. Un suspense à dimension humaine qu'on annonce «haletant et trépidant».

Située dans la ville fictive de Beltane, sur fond de barrage électrique, l'action se concentre sur 10 jours de la vie des Jacob, une famille qui possède différents dons. Un peut lire l'avenir, un autre possède le don de la séduction, un autre peut lire dans les pensées. Des propriétés que la famille a toujours voulu garder secrètes, et qu'elle n'utilise pas à des fins malfaisantes. À moins d'être menacée, comme on le verra dès le début de la série. Un événement dramatique pousse la famille à prendre la fuite, une menace constamment à ses trousses.

Dans Prémonitions, qui se déroule à notre époque, aucun nom n'est choisi au hasard, relié à un code établi par les auteurs. Comme dans la série américaine 11.22.63 avec James Franco, où un professeur retourne dans le passé pour empêcher l'assassinat de John F. Kennedy, changer le cours des choses n'est pas sans conséquences. Et les Jacob le sauront bien assez vite. Ces dons constituent-ils un cadeau de la vie ou au contraire, une malédiction?

Belle distribution dans cette série dont le tournage commence le 11 avril. Pascale Bussières joue Clara Jacob, Mikhail Ahooja et Sophie Desmarais, ses enfants, et Jade Charbonneau, la Romy de Nouvelle adresse, sa petite-fille. Marc Messier, qui a touché au fantastique dans Grande Ourse, revient cette fois dans le rôle d'un méchant, William Putman. L'ex de Clara est joué par Benoît Gouin, et Éric Bruneau incarne une victime de la famille.

Prémonitions a été conçue en trio. Les scénaristes Patrick Lowe et Estelle Bouchard ont travaillé de concert avec le réalisateur Charles-Olivier Michaud, qui réalise aussi Boomerang pour les mêmes producteurs. Patrick Lowe, qui a coécrit Mémoires vives avec Chantal Cadieux à ses débuts, est heureux de pouvoir faire du fantastique pour un public adulte, un genre qu'il a lui-même abordé en jeunesse pour Les argonautes à Télé-Québec.

La série de 10 épisodes d'une heure est produite chez Encore Télévision, qui produit notamment Les beaux malaises et coproduit Les pays d'en haut. Alors qu'on ignore s'il y aura une quatrième saison de Mensonges - l'auteur Gilles Desjardins doit faire une proposition au diffuseur -, Prémonitions devient la deuxième série originale produite pour AddikTV. Un troisième titre, un docu-fiction celui-là, s'ajoutera à la liste.

***

Jean Lapierre lègue une dernière entrevue

Esther Bégin était loin de se douter que Jean Lapierre nous quitterait de façon aussi tragique lorsqu'elle a réalisé un long entretien avec lui, le 29 janvier dernier, en vue d'une série documentaire. Avec l'autorisation de la famille du défunt, Télé-Québec diffusera en primeur l'entrevue d'une heure, intitulée Jean Lapierre se raconte, ce samedi à 20h et dimanche à 14h.

Le commentateur et ex-politicien parle pour une rare fois de sa vie privée, et admet ne pas avoir réussi à concilier son travail en politique et sa famille. «C'est un désastre, ça a fini par un divorce. Tu pars le dimanche soir, les enfants te font des petits bye-bye par la fenêtre, et tu pleures comme un veau jusqu'à temps que tu arrives à Ottawa», raconte-t-il. Dans ce qui devient son entrevue testament, il compare son travail de commentateur à celui d'un arbitre au hockey, et se réjouit que des jeunes l'arrêtent en lui disant: «Moi, la politique, ça me disait rien du tout. Mais là astheure, je vous écoute, pis je ris!»

Esther Bégin, qui a travaillé avec lui à TVA, LCN et au 98,5 à Montréal, a été secouée comme tout le monde par cette triste nouvelle. «C'est tellement absurde. Il est dans nos vies tous les jours, et soudainement, il n'est plus là», affirme la journaliste et animatrice, qui a vu le couple il y a à peine deux semaines, et recevait un dernier courriel de Jean Lapierre en début de semaine. «Il a été très généreux, il parle de ses regrets, de ce qu'il ferait autrement, de l'époque peu glorieuse du scandale des commandites, de ses débuts en politique et de ses relations troubles avec Jean Chrétien» poursuit-elle au sujet de l'entrevue.

La série documentaire Fièvre politique, pour laquelle Esther Bégin a rencontré 23 ex-politiciens, sera diffusée les 26 mai, 2, 9 et 16 juin prochains à Télé-Québec. Par ailleurs, Paul Arcand et Chantal Hébert rendront hommage à leur ami Jean Lapierre sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche à 20h à ICI Radio-Canada Télé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer