Les démons de Kate

Céline Bonnier incarne dans Séquelles l'enquêteuse Kate McDougall, une détective tourmentée,... (Fournie par Série +, Sébastien Raymond)

Agrandir

Céline Bonnier incarne dans Séquelles l'enquêteuse Kate McDougall, une détective tourmentée, complexe, dont la vie personnelle est un chaos total.

Fournie par Série +, Sébastien Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Les personnages d'enquêteurs qui marquent l'imaginaire sont souvent incontrôlables, toujours sur la ligne de la légalité, aiment défier l'autorité et, même suspendus par leurs supérieurs, poursuivent obstinément leur enquête. Généralement, ils finissent par avoir raison.

Kate McDougall, l'enquêteuse qu'incarne Céline Bonnier dans le suspense psychologique Séquelles, est de ces détectives tourmentés, complexes, dont la vie personnelle est un chaos total. Virée des crimes majeurs à Montréal pour être envoyée en région, elle est réduite à enquêter sur des disparitions de camions plutôt que sur des infanticides, sa spécialité.

Dur réveil lorsqu'elle découvre le cadavre d'une fillette de neuf ans, au bord de son lac des Cantons-de-l'Est. Le sergent-chef Brodeur (Alexis Martin), qui la déteste viscéralement, la désigne très tôt comme suspecte. Mais le lieutenant Paul Trudel (François Papineau), qui a entretenu une liaison avec Kate, prend sa défense, visiblement encore amoureux d'elle. D'autres meurtres semblables feront croire à l'oeuvre d'un tueur en série, dont les actions semblent cibler Kate elle-même. Sa signature : des jetons de Scrabble enveloppés dans du coton à fromage. Et des indices ici et là.

Affectée par des crises de panique et d'affreuses visions d'un enfant menacé au couteau, l'enquêteuse s'évade dans l'alcool, mais aussi dans le sexe, qu'elle aime violent, ce qui donne lieu à une scène crue avec Jean-Nicolas Verreault. Parce qu'elle y est forcée par son patron, elle consulte une psy, jouée par Élise Guilbault, beaucoup plus froide que celle qu'elle incarnait dans En thérapie. Kate a évidemment des démons intérieurs, qu'elle refuse d'affronter.

Présentée en six épisodes dès le mercredi 6 avril à 21h à Séries+, Séquelles est tirée du roman de Johanne Seymour, Le cri du cerf, qu'on a d'ailleurs réédité avec la photo de Céline Bonnier sur la couverture. La romancière signe aussi l'adaptation. Deux épisodes sont présentés le premier soir, et un par semaine dès le mercredi suivant à 22h. Le cinéaste Louis Bélanger, qui avait réalisé la deuxième saison d'En thérapie, signe ici sa première vraie série, tournée en partie dans les Cantons-de-l'Est durant les changements de couleurs à l'automne. Pas l'Estrie de carte postale, mais la plus dure, moins hospitalière, qui donne des airs de western à Séquelles

Céline Bonnier, comme toujours, excelle en femme indocile et poquée de la vie. Ceux qui apprécient les séries qui vont vite, où la musique est tonitruante, risquent de trouver Séquelles un peu statique. Mais la quête de Kate suffit à nous garder en haleine. Qui tue ces enfants? On veut le savoir. Et comme dans tout bon polar, on soupçonne tout le monde.

Pour fuir ses démons, Kate peut toujours compter sur Silvio (David Boutin), collègue et ami, avec qui elle entretient une relation ambiguë. Ses autres collègues sont joués par Danny Gilmore, Stéphane Crête et Stéphane Jacques, le Franck Manseau de Mémoires vives, qu'on soupçonnera sans doute au fil des épisodes.

Séries+, qui proposait une série originale québécoise par année il n'y a pas si longtemps, a fait monter ce chiffre à trois, même quatre si on compte la série sur Jean Béliveau, destinée à Historia, aussi du giron de Corus Média. Les deux autres titres sont Mon ex à moi, qui s'en vient au printemps, et Mirador, qu'on verra à l'automne.

Les visages de L'imposteur

On sait maintenant qui entourera Marc-André Grondin dans la série L'imposteur cet automne à TVA. Raymond Bouchard et Francine Ruel joueront ses parents, Guillaume Cyr, son frère, Émilie Bibeau sa belle-soeur, et Catherine de Léan, son ex. Les auteurs Annie Piérard et Bernard Dansereau retrouvent Denis Bouchard, qui était de leurs deux précédentes séries, Annie et ses hommes et Toute la vérité. Les noms de Patrice Robitaille, François Chénier, Sophie Desmarais, Marie Brassard et Sandrine Bisson apparaissent aussi au générique. C'est directement à TVA que la série de 10 épisodes verra le jour. Réalisée par Yan Lanouette Turgeon, L'imposteur raconte la double vie d'un ex-détenu, qui s'invente un personnage pour reprendre sa vie en main.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer