Le «Plan B» de Louis Morissette

Louis Morissette sera la vedette d'un nouveau suspense... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Louis Morissette sera la vedette d'un nouveau suspense psychologique en six épisodes, intitulé Plan B, dont le héros retournera dans le passé pour changer le cours des choses.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Retourner en arrière pour corriger une phrase, un geste, une décision qui a fait tout foirer. N'est-ce pas le fantasme de tout être humain à un moment ou à un autre de sa vie? Parlez-en à Louis Morissette, à peine sorti d'une énième tourmente dont il se serait bien passé, autour d'une chronique qu'il a signée dans le magazine Véro.

Si c'était à refaire, il avoue qu'il aurait changé un mot ou deux de ce papier intitulé «La victoire des moustiques», qui dénonçait le fait d'avoir dû engager un acteur noir pour jouer François Bugingo au Bye bye pour ne pas déplaire à une poignée de mécontents. «Cet épisode de ma vie aura peut-être une influence sur ma façon de m'exprimer, dans ma chronique ou ailleurs», dit-il, visiblement ébranlé par les tirs groupés dont il a été la cible, pétition comprise. On le croyait pourtant habitué à la controverse. «Ça ne m'amuse plus, je n'ai plus cette énergie-là», ajoute celui qui sera à Tout le monde en parle dimanche pour revenir sur la question délicate du «blackface».

Drôle d'adon : Louis Morissette sera la vedette d'un nouveau suspense psychologique en six épisodes, intitulé Plan B, dont le héros retournera dans le passé pour changer le cours des choses. Diffusion l'an prochain à Séries+ en épisodes d'une heure. Il y jouera un avocat aux côtés de Magalie Lépine-Blondeau, Émile Proulx-Cloutier et Fabien Cloutier, tous de la comédie Boomerang à TVA. «On a remplacé Antoine Bertrand par moi», blague Louis Morissette. Jacques Drolet cosigne les textes avec le réalisateur Jean-François Asselin; les deux avaient travaillé ensemble sur la comédie François en série, sur la même chaîne.

Après une rupture difficile, Philippe Girard (Louis Morissette) voit sa vie prendre un tout autre tournant grâce à Plan B, une entreprise qui offre la possibilité de revenir en arrière. «Sachant ce que l'avenir lui réserve, il devient extrêmement contrôlant, désagréable, même odieux avec les gens qui l'entourent», raconte Louis Morissette, aussi producteur de la série chez KOTV et script éditeur. Magalie Lépine-Blondeau joue sa blonde, Émile Proulx-Cloutier, son beau-frère et associé dans un cabinet d'avocats, et Fabien Cloutier, son frère qui a mal viré. Une émission de plus pour Cloutier qu'on voit aussi bien dans Blue Moon que Les pays d'en haut, Les beaux malaises et Esprit critique.

«Ce n'est rien de fantastique, c'est même très réaliste», affirme Louis Morissette, malgré l'aspect «machine à voyager dans le temps» de la série. Il croit énormément en ce projet, qu'il traînait depuis sept ans.

L'année chanson à Télé-Québec

Toutes les productions originales de la grille de Télé-Québec adopteront une chanson québécoise pour accompagner leurs génériques durant la saison 2016-17. On donne comme exemple Un chef à la cabane, qui a déjà comme thème Y fait chaud, le titre de Lisa LeBlanc. Le diffuseur public a voulu apporter son soutien à l'industrie de la musique québécoise en donnant à sa prochaine programmation le thème de la chanson francophone d'ici, dès cet automne et durant 52 semaines.

Plusieurs initiatives emprunteront ce thème, notamment un grand documentaire intitulé La musique à tout prix. Préoccupés par la précarité de leur domaine et l'envahissement de la gratuité, Louis-Jean Cormier et Ariane Moffatt collaborent au documentaire de Dominique Lachance, qui sera diffusé dans la semaine précédant le gala de l'ADISQ. On tentera d'y expliquer à quel point des plateformes comme Spotify appauvrissent le milieu et pourquoi les salles de spectacles se vident, lentement, mais sûrement. «Quand je parle avec des jeunes, j'ai le ventre qui se noue. Ils ne savent pas c'est quoi payer pour de la musique», déplorait hier Louis-Jean Cormier.

Télé-Québec insiste pour dire que l'initiative se veut festive et diffusera aussi des événements spéciaux. On imagine très bien des émissions comme Deux hommes en or et Les francs-tireurs consacrer des segments au thème de la chanson francophone, mais moins Le code Chastenay ou Génial!

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | <i>VRAK interdit aux enfants?</i>

    Richard Therrien

    VRAK interdit aux enfants?

    CHRONIQUE / Les enfants risquent bientôt de ne plus du tout se reconnaître en regardant VRAK : la chaîne s'apprête à entrer dans une nouvelle phase... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer