Hockey: dégâts limités, pour l'instant

Avec les déboires du Canadien, on pourrait s'attendre... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Avec les déboires du Canadien, on pourrait s'attendre à ce que les auditoires des chaînes sportives s'effondrent depuis décembre. Ce n'est pas le cas, du moins pas pour l'instant.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Il n'y a pas que Marc Bergevin qui s'impatiente par les temps qui courent; les patrons de chaînes sportives aussi.

Sans aucune des sept équipes de hockey canadiennes en voie de «faire les séries», et les quatre équipes de l'Ouest en queue de classement, ça fait cher payé de droits de diffusion pour un réseau comme Sportsnet, et deux très longs mois d'élimina­toires. Pas vraiment plus rose pour TVA Sports, qui devra éponger les pertes en revenus publicitaires si le Canadien joue sur le vert plutôt que sur la glace.

Mais qu'en est-il de maintenant? Avec les déboires du Canadien, on pourrait s'attendre à ce que les auditoires des chaînes sportives s'effondrent depuis décembre. Ce n'est pas le cas, du moins pas pour l'instant. Les partisans sont découragés mais n'ont pas encore abandonné.

TVA Sports affirme même avoir augmenté sa moyenne d'écoute les soirs de match depuis le 5 décembre, passant de 671 000 télé­spectateurs l'an dernier à 691 000 cette année. De 20,1 % en 2015, les parts de marché ont gagné 2,2 points, pour grimper à 22,3 %. Mais quand on creuse un peu, on se rend compte que cette moyenne inclut la Classique hivernale, qui a rassemblé un auditoire exceptionnel de 924 000 téléspectateurs. Sans ce match, la moyenne baisse plutôt à 646 000.

Durant la même période, RDS a pour sa part reculé de 7 % en un an, pour l'ensemble de ses 16 matchs en semaine, suivis par 704 000 amateurs. Par contre, si on recule à 2014, alors que RDS avait encore les matchs du samedi, les parts de marché du hockey ont gagné six points.

Pour l'ensemble de leur programmation depuis l'automne, les trois chaînes de RDS arrivent premières avec 5,2 %, contre 1,9 % pour les deux TVA Sports. Globalement, RDS retient 73 % de l'écoute sportive, et TVA Sports, 27 %.

Si la descente aux enfers du Tricolore se poursuit, les choses pourraient être moins drôles dans les semaines à venir, surtout si l'équipe ne se rend pas en séries éliminatoires. Plusieurs sont d'avis que Québecor a payé trop cher pour les matchs du samedi et les séries éliminatoires en 2013. Pour vous donner une idée, depuis l'entente avec la LNH, TVA Sports a gagné 1,2 % de parts de marché, pendant que RDS en a perdu 0,9 %, ce qui n'est pas énorme, ni d'un côté ni de l'autre. Rappelons que la LNH touchera 5,2 milliards $ de Rogers d'ici 2026.

Marie-Mai avant, pendant et après

CHRONIQUE / Il n'y a pas que... (PHOTO: MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

PHOTO: MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

L'émission Accès illimité a tout un sujet pour lancer sa cinquième saison, le dimanche 7 février à 21h30 à TVA: le résumé des plus récents mois dans la vie de Marie-Mai, éprouvants, faut-il le rappeler. 

L'équipe de Jean-Philippe Dion et Anouk Meunier suivait d'abord la chanteuse durant la préparation de sa série de spectacles au Théâtre St-Denis. Mais la rupture imprévisible de Marie-Mai et Fred St-Gelais est venue teinter les derniers jours de la série de spectacles, et le tournage de l'émission, par le fait même.

Jean-Philippe Dion était notamment présent lors de la dernière représentation, le 10 janvier, trois jours après l'annonce de la rupture, puis est allé revoir la chanteuse deux semaines plus tard. Impossible de faire abstraction de la séparation du couple.

Marie-Mai, pour la première fois, s'est livrée avec générosité sur la période difficile qu'elle traverse, sur la dernière année, les tentatives pour avoir un bébé et la décision de Fred St-Gelais de ne pas finir la série de spectacles. D'ailleurs, vous verrez très peu l'ex-conjoint de la chanteuse, déjà peu enclin à accorder des entrevues à la télé.

Véro, Guylaine, Karine, etc.

Sur un mode plus heureux, l'équipe a suivi Véronique Cloutier, Louis Morissette et leurs enfants, de la maison à la scène, et Guylaine Tremblay, dans le sous-sol de Radio-Canada, entre deux scènes d'Unité 9.

De son côté, Karine Vanasse, retrouvée à Cannes, n'a pas voulu trop en dire sur sa vie amoureuse.

Si Marie-Ève Janvier accouche comme prévu en mars, le public aura droit aux premières images du bébé Janvier-Breau.

Les Trois Accords, Maripier Morin et Brandon Prust, de même que Les Cowboys Fringants ont aussi accepté de se faire épier par les caméras d'Accès illimité.

Jean-Philippe Dion vient par ailleurs d'être nommé vice-président contenu et stratégie chez Productions Déferlantes, qui a repris tout le secteur télé de Productions J, qui comprend La voix et Accès illimité.

L'animateur affirme que la récente rupture de Julie Snyder n'a aucune incidence sur le fonctionnement de la nouvelle boîte de production. Il continuera aussi d'animer des émissions mais a cependant dû laisser tomber son travail aux Dieux de la danse, dont il était producteur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer