Pinard, l'anti-langue de bois

Daniel Pinard, qui ne fait certainement pas l'unanimité,... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Daniel Pinard, qui ne fait certainement pas l'unanimité, croit que les «vieux» ne devraient plus voter après 70 ans et qu'ils devraient se mettre au service des jeunes.

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Daniel Pinard se trouve peut-être vieux, mais qu'il se rassure, sa pertinence n'a pas encore été atteinte! Dimanche à Tout le monde en parle, l'homme qu'on voit trop peu dans les médias a parlé librement, sans langue de bois. Qu'on soit d'accord ou pas avec la teneur de ses propos, avouez qu'on en prendrait plus souvent.

Parce qu'il ne fait certainement pas l'unanimité en disant qu'on ne devrait plus voter après 70 ans, une idée absurde pour la majorité d'entre nous. Mais pour lui, les «vieux» devraient se mettre au service des jeunes, et non l'inverse. «Il est complètement ridicule de demander aux gens plus âgés de décider du futur des jeunes», croit celui qui a voté vert parce qu'il était sûr de perdre son vote.

«Quand un pays vote Non à son indépendance deux fois, qu'il ne se reproduit pas, qu'il compte sur les immigrants pour le remplacer, le moins qu'il puisse faire, c'est leur faire de la place», a-t-il dit au sujet des réfugiés syriens, dont on a parlé beaucoup dimanche soir. Il refuse l'idée que les jeunes soient centrés sur eux-mêmes. Se moquant au passage des allégeances politiques de Pierre Karl Péladeau, il s'appuie sur une statistique disant que 9% des jeunes de moins de 30 ans sont en faveur de l'indépendance, un vieux rêve dépassé selon lui.

Il écorche au passage les médecins, qui «se sont accaparés du pouvoir», comme la religion catholique autrefois. L'argent qu'on dépense à soigner des cancers de manière inefficace devrait servir à améliorer nos écoles, pense-t-il. Puis, il parle du devoir du gouvernement de taxer davantage les chefs d'entreprise qui gagnent «1000 fois le salaire d'un employé». L'animateur s'est livré généreusement dans un documentaire signé Francis Legault, Je vous salue Pinard, même s'il détestait l'idée au départ.

Magnifique Kim Thúy, parfait modèle d'intégration. Si elle avait été agente d'immigration, elle avoue qu'elle n'aurait pas choisi sa famille pour entrer au Canada à l'époque. «On avait l'air des épaves», dit-elle en montrant une photo des siens, venus par bateau parmi un million de réfugiés vietnamiens et 60 000 au Canada. Selon l'auteure, on ne voit hélas pas tout le potentiel des migrants pour notre pays.

Alors que la communauté internationale était favorable à recevoir les réfugiés vietnamiens parce qu'ils fuyaient le communisme, les musulmans n'ont pas le même privilège, déplore-t-elle. «On fait jamais la première page même quand on est criminel. C'est vraiment injuste!»

Marie-Mai s'apprête à faire un marathon de 20 spectacles au Théâtre Saint-Denis. Elle aurait pu faire trois fois le Centre Bell, mais elle préférait s'ancrer quelque part. Pour celle qui a passé plusieurs mois aux États-Unis, accéder à une carrière internationale n'est pas un objectif ultime. «Mais si je rencontre une bonne équipe, que je travaille avec les bons joueurs, qu'on me fait une passe, ben je vais scorer.» Si elle est partie momentanément, c'est qu'elle avait l'impression de prendre une trajectoire qui ne lui plaisait pas, de fonctionner «sur le pilote automatique». «J'ai pus envie d'avoir la cassette», dit-elle.

Marie-Mai, qui souhaite fonder une famille, admet que ce n'est pas aussi facile que son chum et elle l'auraient souhaité. Elle affirme avoir «une relation bien au-delà de la business» avec Julie Snyder, qui «m'a sortie de ma chambre à 18 ans». Dans une entrevue «M» - le titre de son album -, elle s'est prononcée pour l'accueil de migrants au Québec. Et la légalisation de la marijuana? «Rendus là, on légalise!» a-t-elle répondu.

Segment très émouvant avec ce couple de réfugiés syriens et leur parrain, Anas Hariri. Feras Hariri et Reem Makkia ont dû fuir leur pays quand leur maison a été détruite et que Mme Makkia a perdu son salon de coiffure, jugé illicite par le groupe armé État islamique. Le lendemain de leur arrivée en juin dernier, Anas les a invités au spectacle de la fête nationale à Montréal, une immersion rapide.

Derrière l'événement heureux de l'accueil, le couple s'inquiète bien sûr pour les membres de sa famille qui ont dû rester là-bas. Vont-ils y retourner un jour? «Celui qui voit ce qui est en train d'arriver actuellement en Syrie n'a plus l'espoir d'y retourner», a répondu Reem Makkia.

On a passé le premier segment à regarder des extraits des trois invités de la série Les pays d'en haut, Sarah-Jeanne Labrosse, Maxime Le Flaguais et Vincent Leclerc. «Les deux premiers épisodes donnent vraiment le goût de regarder la suite», a dit Guy A. au sujet de la série qu'on verra cet hiver sur ICI Radio-Canada Télé.

Maxime Le Flaguais et Sarah-Jeanne Labrosse, qui ont déjà formé un vrai couple dans la vie, y ont vu un avantage et non un inconfort quand venait le temps de tourner des scènes de rapprochement physique, pour leurs rôles d'Alexis et de Donalda. Il faut dire qu'ils se sont quittés en bons termes. À l'aise en anglais comme en français, Vincent Leclerc est passé du méchant Séraphin au gentil psy de This Life, version canadienne anglaise de Nouvelle adresse, lors du tournage l'été dernier.

Hawaïenne en allemand, Saskatchewan en russe, Dans mon corps en italien, c'est ce que donne Les Trois Accords en version symphonique. Difficile - impossible? - de résumer l'entrevue décousue avec ce groupe qui dure parce que ses membres ont su éviter les tensions. Les soins du corps relient plusieurs chansons de leur album Joie d'être gai, qui dédie une chanson à Saint-Bruno.

Partager

À lire aussi

  • Des pinardises indigestes

    Points de vue

    Des pinardises indigestes

    L'émission du 6 décembre dernier de Tout le monde en parle a atteint, avec l'entrevue donnée par Daniel Pinard, un sommet de bêtise humaine. »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer