Leloup dansant

Jean Leloup semblait s'amuser comme un petit fou... (Fouronie par Ici Radio-Canada télé)

Agrandir

Jean Leloup semblait s'amuser comme un petit fou dimanche soir, à Tout le monde en parle.

Fouronie par Ici Radio-Canada télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Une entrevue avec Jean Leloup n'a jamais rien de banal. Dimanche soir, il avait l'air de s'amuser comme un petit fou des questions de Guy A. Lepage à Tout le monde en parle, alerte, moqueur, le pied dansant. Le Leloup qu'on adore.

Il a même offert un fabuleux numéro de danse sur Paradis City, clin d'oeil à une vidéo qui a fait fureur sur le Web en septembre dernier. Dany Turcotte a remarqué la grande forme de l'artiste, ce qui n'a pas toujours été le cas. «Ça peut aller loin quand on commence à badtriper. [...] J'ai passé un peu par là et j'veux pus aller là», a dit Leloup, faisant référence à ses épisodes dépressifs. Aujourd'hui, chaque lever du soleil lui fait réaliser que la vie est extraordinaire.

Leloup aime bien que les spectateurs, jeunes ou vieux, chantent par coeur toutes les paroles de ses chansons avec enthousiasme, mais leur demandent de moins se réjouir pendant les plus tristes. Avec humour, bien sûr. Vraiment, une des entrevues les plus réjouissantes de Leloup.

Si la juge Charbonneau avait prévenu que sa commission n'adresserait aucun blâme, le journaliste Brian Myles comprend la déception du public, qui «aurait voulu que la commission se fasse l'écho de son indignation». Il ne comprend pas la dissidence du commissaire Renaud Lachance, qui n'a offert aucune référence ni preuve de ce qu'il avance dans le rapport, selon lui. «Je n'arrive pas à le suivre», dit-il. La professeure de droit Martine Valois, qui croit qu'on ne doit pas donner trop d'importance à l'opinion de M. Lachance, a l'impression que celui-ci avait minimisé l'impact que connaîtrait sa position.

Les trois sont d'accord pour dire que malgré ses conclusions, la commission Charbonneau a eu son effet, notamment en appelant à la vigilance et à nous permettre de nous rendre compte que «de nombreux organismes de surveillance existaient et n'ont pas fait le travail qu'on leur demandait», selon Brian Myles. Très déçu de la réaction de Philippe Couillard, de qui il aurait attendu plus d'action à la suite du rapport, celui-ci déplore qu'on compte sur les journalistes pour fouiller les cas de collusion et de corruption. «On fait toute la job avec des ressources qui diminuent», dit-il. Brian Myles apprécie tout de même que la juge Charbonneau ait reconnu dans son rapport le rôle déterminant des journalistes d'enquête, qui «ont joué le rôle de chiens de garde de la démocratie».

Maripier Morin a été démolie en apprenant que son chum, le hockeyeur Brandon Prust, était échangé aux Canucks de Vancouver. «En même temps, ce n'est pas la fin du monde», dit-elle, ajoutant ne l'avoir vu que quatre jours en cinq mois depuis son départ de Montréal. L'animatrice s'est complètement désintéressée du Canadien et prend maintenant pour l'équipe de son chum.

Les commentaires sévères de Patrick Masbourian et de Dave-Éric Ouellet à C'est juste de la TV l'ont blessée, mais lui font constater qu'elle ne laisse personne indifférent. «C'est l'histoire de ma vie.» Elle parle de Code F, gros succès de VRAK2 auquel elle participe, comme un «cadeau de la vie» et même, «un outil pédagogique» pour des jeunes qui n'ont pas eu de cours de sexualité. Faudrait quand même pas trop pousser.

Les ministres Mélanie Joly et John McCallum ont été accueillis sans grande opposition par l'équipe de Guy A. L'animateur s'est fait un plaisir de rappeler à la nouvelle ministre du Patrimoine sa promesse d'injecter 150 millions $ à CBC/Radio-Canada, à l'aide d'un grand chiffrier rappelant ceux des téléthons. Si Mme Joly a l'intention de tenir sa promesse, elle reste prudente sur la possibilité de le faire au prochain budget, dans le contexte financier avec lequel son gouvernement devra composer. Chose certaine, elle assure de réviser le processus de nomination des membres du conseil d'administration, pour l'instant tous d'allégeance conservatrice.

Le duo venait surtout défendre la décision de Justin Trudeau de recevoir 25 000 réfugiés syriens d'ici trois mois. Mélanie Joly a déjà rencontré plusieurs d'entre eux, surtout d'origine arménienne, qui lui ont raconté leur histoire. «On n'est pas naïfs», dit-elle, se voulant rassurante sur les précautions prises par son gouvernement lors de la sélection de ces réfugiés, une question qui divise la population.

J'aime les bibites étranges comme Grimes, de son vrai nom Claire Boucher, reconnue mondialement pour sa «musique électronique-japonaise-manga-poétique-sur l'acide-pop». Elle a vécu six ans à Montréal, où elle a découvert son intérêt pour la musique. Malgré son nom français, un père en partie Québécois et une mère à moitié Française, elle ne parle pas la langue.

Enfant rebelle, elle vivait pourtant avec une famille catholique stricte, dont des grands-parents «survivalistes», prêts en cas de catastrophes. C'est un soir qu'elle avait consommé des speed et qu'elle n'arrivait pas à dormir qu'elle a commis sa première création musicale. Depuis, elle ne consomme plus et a voulu prouver qu'elle pouvait composer sa musique dans la sobriété.

Déstabilisant, ce documentaire en deux parties que présentera Télé-Québec lundi et mardi à 21h, intitulé L'amour au temps du numérique. Sa réalisatrice, Sophie Lambert, ainsi que trois de ses protagonistes ont brossé un portrait franc et direct de la multiplication de rencontres à laquelle se prête leur génération. Ils parlent sans gêne de leurs infections transmissibles sexuellement, de leur quête d'amour et aussi, de relations à long terme, auxquelles ils croient encore. Une conversation qui en disait juste assez pour donner envie de voir le documentaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer