Nouvelle adresse: la fin que vous ne verrez pas

Les acteurs Antoine Pilon, Jade Charbonneau et Marguerite... (PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA)

Agrandir

Les acteurs Antoine Pilon, Jade Charbonneau et Marguerite Bouchard dans une scène de la finale

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Après avoir pourtant évoqué dans les médias qu'il y aurait une quatrième saison et que ce serait la dernière, Richard Blaimert fait volte-face : l'histoire de Nouvelle adresse prendra fin pour de bon lundi soir prochain sur ICI Radio-Canada Télé. D'un commun accord avec le diffuseur et les producteurs, l'auteur a pris cette décision jeudi soir dernier, craignant de «faire l'année de trop».

L'épisode de lundi à 21h scellera le sort de la plupart des personnages, même si l'auteur avait laissé quelques portes ouvertes pour une suite. Le plus intrigant, c'est que deux fins ont été tournées au cas où il n'y aurait pas de suite. Dans la fin que nous ne verrons pas, un des personnages était frappé par un événement dramatique qui aurait relancé l'intrigue. Mais ne comptez pas sur l'auteur pour vous en révéler la teneur ni l'identité du personnage concerné.

Richard Blaimert, qui considère que Nouvelle adresse a été sa meilleure série, avait déjà écrit trois épisodes de la quatrième saison, qui portait toujours sur le deuil. Étant donné que les trois saisons ont été diffusées à la suite, et que la quatrième aurait dû attendre à l'automne prochain, on craignait de ne pouvoir maintenir la même intensité après un arrêt de neuf mois. «Si j'avais continué en janvier avec la suite, je n'aurais pas eu l'inquiétude de faire la saison de trop», explique l'auteur.

Selon le diffuseur, les cotes d'écoute, plus faibles qu'à l'hiver, ne sont pas en cause. Avec une moyenne de 817 000 téléspectateurs, la série était revenue à ses chiffres de la première saison à l'automne 2014, ce qui satisfaisait pleinement le diffuseur.

Je l'ai déjà écrit, le grand fan en moi a perdu un peu d'intérêt au cours de la dernière saison. L'absence de Nathalie (Macha Grenon) a été difficile à combler. Il reste que depuis ses débuts, l'oeuvre nous a fourni de grandes émotions, particulièrement dans l'épisode du décès de Nathalie, qui en a fait pleurer plusieurs à la fin de la deuxième saison.

Je vous recommande d'ailleurs l'épisode de lundi, à mon avis le meilleur de l'automne. Pas de temps mort dans cette finale, où l'on semble même précipiter les choses, comme si on savait que l'histoire se finissait maintenant. On règle entre autres le cas de Mike (Jean-Sébastien Courchesne), sur qui on apprend de nouvelles choses. Une scène intense entre Johanne (Sophie Prégent) et lui mettra un point final à cette intrigue.

Par ailleurs, Olivier (Patrick Hivon) devra prendre de grandes décisions pour faire face à l'avenir, avec l'accord des enfants, si bien joués par ces jeunes acteurs. Magalie (Monia Chokri) n'en a pas fini avec son Simon (Pierre-Yves Cardinal), mais je ne vous dis pas comment ça se conclut. Remarquez, si vous ne pouvez plus attendre, l'épisode se trouve déjà sur l'Extra d'ICI Tou.tv, mais ce n'est pas gratuit.

Richard Blaimert, qui a quelques idées dans sa manche, serait tenté de retourner à la comédie dramatique. «Le deuil et la mort, je traîne ça depuis cinq ans. Il y a une part de moi qui est contente que ça se finisse maintenant», affirme l'auteur, qui a aussi écrit Les hauts et les bas de Sophie Paquin et Le monde de Charlotte. Quelle série remplacera Nouvelle adresse l'automne prochain? Plusieurs projets sont en développement et le diffuseur donnera le feu vert à l'un d'entre eux après les Fêtes. L'adaptation anglaise, This Life, est toujours diffusée à CBC. On parle d'une deuxième saison, mais rien n'est confirmé.

Extrait de «Nouvelle adresse»

La patronne de V s'en va

La nouvelle surprend : Nathalie Brigitte Bustos, qui a grandement contribué à renforcer l'image de V, quitte l'entreprise. Directrice de la programmation de la chaîne, mais aussi de MusiquePlus et de MusiMax depuis l'an dernier, «NBB» (son surnom dans le milieu) a donné le feu vert à des productions aussi populaires que En mode SalvailLes recettes pompettesCes gars-là et Lip Sync Battle : face à face.

Mme Bustos oeuvrait depuis 2001 chez Remstar, sous la gouverne de Maxime Rémillard, et était affectée à V depuis 2011. Elle a aussi fondé sa boîte de production avec Karine Vanasse, Productrices associées, à qui on doit notamment Paul à Québec. Les raisons restent pour l'instant nébuleuses.

«Je pense qu'il est temps de passer à autre chose et c'est avec le sentiment du devoir accompli que je quitte», a-t-elle fait savoir par voie de communiqué.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer