Prêt pour le marathon Série noire?

Au début de la 2e saison de Série... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Au début de la 2e saison de Série noire, Denis et Patrick (François Létourneau et Vincent-Guillaume Otis) ne sont plus en sécurité en ville.

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CRITIQUE / Combien passeront les prochains jours à visionner en rafale les 10 épisodes de la deuxième saison de Série noire? Il y a de ces émissions qui n'obtiennent peut-être que 300 000 ou 400 000 téléspectateurs lorsqu'elles sont diffusées à la télé, mais que les fans aiment avec une intensité démesurée et seraient prêts à sauver par tous les moyens. Série noire est de celles-là.

Et si je me fie aux deux premiers épisodes de la deuxième saison, montrés mercredi aux journalistes, l'ardeur des fans risque seulement d'augmenter. D'ailleurs, la série entière de 10 épisodes est accessible depuis mercredi à 18h sur l'Extra, section payante d'ICI Tou.tv. Je connais déjà des gens qui s'organisent pour la regarder d'un trait en groupe dans les prochains jours, comme ceux qui s'empêchent de dormir quand sortent House of Cards et Orange Is the New Black sur Netflix.

Les plus patients pourront attendre janvier, alors que la série sera diffusée à ICI Radio-Canada Télé, à coup d'un épisode par semaine. La direction ne croit pas que la diffusion Web nuira à la diffusion télé, mais atteindra plutôt un public qui regarde de moins en moins la télé en direct.

La deuxième saison reprend en plein hiver, exactement là où la première se finissait. Un récapitulatif d'une minute, qui fait dire au narrateur Bernard Derome que «Charlène avait fourré Patrick fucking time, mais big fucking time», vous sera présenté au début du premier épisode. Déjà, on est tordus de rire.

Denis et Patrick (François Létourneau et Vincent-Guillaume Otis), qui rédigent toujours la deuxième saison de La loi de la justice - dont vous verrez des extraits hilarants -, ne sont plus en sécurité en ville. Un appel anonyme, provenant du 514 555-4441, avise Patrick de sortir de chez lui au plus vite.

Possiblement piloté par le East Gay Gang, un attentat à la bombe les oblige à déménager ailleurs pour se faire oublier un peu. Où? Patrick pense tout de suite à Alma, où il souhaite retrouver Charlène, qui l'a pourtant trahi. Magnifiquement interprétée parAnne-Élisabeth Bossé, celle-ci s'y est recyclée en danseuse nue, avec des résultats peu concluants. Disons que manier le poteau de métal n'est pas la principale qualité de la prostituée, ce qui donne lieu à une scène de striptease particulièrement mémorable, qu'on voudra se repasser en boucle. Un grand moment.

Patrick, Denis, sa femme Judith et leur fille Juliette partent donc pour Alma. Denis risque encore de vous faire lever les yeux au ciel, par son irrésistible désir de tout contrôler et son déni de la réalité. Exilé, il refuse de voir que sa femme Judith (Edith Cochrane) ne l'aime plus et impose à sa famille de changer d'identité, de se faire appeler John McClane comme le personnage de Bruce Willis dans Piège de cristal. La voisine n'y verra que du feu... pour un temps.

Plusieurs éléments augmentent le degré de suspense : la présence d'un mystérieux tireur à vélo et l'identité de la fameuse informatrice au téléphone, qu'on surnommera «Deep Throat». Emprisonné après l'épisode des dildos explosifs du East Gay Gang, le caïd Claudio Brodeur (Hugo Dubé) manie toujours les ficelles de sa cellule.

Série noire met aussi le pied dans le monde politique. Ô bonheur, Marie Brassard se joint à la distribution en épouse de ministre, femme énigmatique et extrêmement intrigante. Les premiers épisodes comptent quelques scènes d'anthologie, dont un souper spaghettis avec le légendaire Marc Arcand (Marc Beaupré) et ses nunchakus. Conclusion spectaculaire, où l'absurde côtoie parfaitement le suspense et l'action. Guy Nadon et Louise Bombardier sont de retour, Éric Bernier et Pascale Desrochers apparaîtront plus tard dans la série. Et sachez que les morts ne sont pas nécessairement morts.

Tout ce qu'on a aimé de la première saison y est, des lignes mémorables à la trame musicale. Les auteurs François Létourneau et Jean-François Rivard (qui réalise aussi) ont resserré leurs intrigues et amélioré considérablement le rythme, ce qui faisait parfois défaut, surtout au début de la première saison.

Et maintenant, y aura-t-il une troisième saison? «Pas exclu, mais pas probable», nous dit le directeur de la fiction à Radio-Canada, André Béraud. Il semble donc que tout soit bouclé à la fin de cette saison. Mais le diffuseur souhaite manifestement travailler encore avec ces auteurs, et je les comprends. Prêt pour le marathon?

Série noire saison 2

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | La suite de <i>Série noire</i>, c'est extra

    Richard Therrien

    La suite de Série noire, c'est extra

    Les consommateurs regardent leur télé autrement? ICI Radio-Canada Télé franchit une nouvelle étape dans sa stratégie multiécran en rendant accessible... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer