Club illico mise gros sur Blue Moon

Karine Vanasse a suivi un entraînement rigoureux pour... (Archives La Presse)

Agrandir

Karine Vanasse a suivi un entraînement rigoureux pour l'imposante série québécoise Blue Moon.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / ICI Tou.tv, Netflix, CraveTV, Shomi... Combien d'entre nous migrerons définitivement vers les services de vidéo en ligne dans les prochaines années? Presque trois ans après avoir lancé son Netflix québécois, Vidéotron a réussi à implanter Club illico dans 250 000 foyers et à générer 80 millions de visionnements. Malgré un investissement de 9,99 $ par mois.

Mais pas question d'annoncer la fin de la télévision traditionnelle, qui est là pour rester, considère la vice-présidente principale de Québecor Contenu, France Lauzière. Elle croit aux grands rendez-vous, mais voit aussi les auditoires opter pour d'autres façons de regarder leurs émissions. Vidéotron, qui offrira bientôt Club illico en version mobile pour téléphones intelligents, a choisi d'occuper ce marché, plutôt que de laisser les francophones se tourner vers Netflix, dont le taux de pénétration est de 21 % au Québec, surtout concentré dans la région montréalaise.

En proposant de grosses productions originales québécoises dans la prochaine année, on espère vous donner des raisons supplémentaires de vous abonner. Les premières images de Blue Moon, montrées mercredi aux journalistes, font croire au meilleur. Explosions, coups de feu, scènes d'action, il y a là tout ce dont se privent souvent les productions québécoises par manque de budget. Pour quelle autre série Karine Vanasse aurait-elle dû suivre un entraînement rigoureux et prendre du muscle? Disponible au Club dès février prochain, la série de Luc Dionne, réalisée par Yves-Christian Fournier, s'intéresse au monde paramilitaire. Luc Picard, Éric Bruneau, Isabelle Blais, Caroline Dhavernas et Fabien Cloutier apparaissent au générique.

Blue Moon, qui suscite déjà beaucoup d'intérêt dans les marchés internationaux, a fait parler d'elle l'été dernier pour son tournage, dont les conditions difficiles ont été dénoncées par les techniciens, et au cours duquel l'actrice principale a subi une blessure légère. France Lauzière précise tout de même qu'un dialogue avait rapidement été entrepris entre la productrice Fabienne Larouche et ses techniciens, et qu'on a trouvé des solutions pour régulariser la situation sur le plateau.

L'autre titre à surveiller, accessible le 1er décembre : Karl & Max, comédie noire avec Guy Jodoin et Charles Lafortune dans les rôles-titres. Celui-ci préfère qu'on parle de dramedy, genre peu exploité au Québec, où les effets comiques proviennent du drame. Les deux compères et leur camarade de pêche, joué par Julien Poulin, découvriront un sac contenant 2,6 millions $, qu'ils décideront de garder. Ils auront à leurs trousses un tueur à gages joué par Benoît Gouin, mis sur leur chemin par un gang de motards. Claude et Maxime Landry signent les textes avec Charles Lafortune, et Patrice Sauvé réalise. La distribution compte aussi Patrick Hivon, Évelyne Rompré, Marylin Castonguay, Hélène Florent et Fabien Cloutier, qui est décidément partout.

Bande-annonce «Karl & Max»

Les abonnés du Club auront également droit à trois épisodes en primeur de la nouvelle saison des Beaux malaises dès le 13 novembre, de même que 12 nouveaux épisodes de Complexe G, mis en ligne le 18 décembre prochain. Du côté des acquisitions américaines, la troisième saison du Dôme arrive le 6 novembre, et la série Heroes Reborn, au cours de 2016.

Club illico, qui se réjouit du succès instantané de la série Flash auprès de ses abonnés, ajoutera à son catalogue dans les prochains mois les premières saisons de plusieurs titres américains doublés en français comme HomelandLes Américains et Les Sons of Anarchy. On a d'ailleurs conclu plusieurs ententes à long terme avec de gros studios américains comme NBC.

***

Mariloup Wolfe... (Archives La Presse) - image 4.0

Agrandir

Mariloup Wolfe

Archives La Presse

Pas Agathe...

Vous l'aviez vue venir, vous, la bagarre qui s'est terminée tragiquement mardi soir dans Unité 9? Pas moi. (D'ailleurs, arrêtez ici si vous n'avez pas encore vu l'épisode.) On ne s'attend jamais à ce qu'une auteure décide d'éliminer un personnage aussi important qu'Agathe, jouée par Mariloup Wolfe. À moins qu'elle ne soit pas vraiment morte. Rappelez-vous d'Élise, laissée dans une mare de sang après le hold-up, mais qui s'en est sortie. «Ça ne restera pas là... À la semaine prochaine!» a tweeté Danielle Trottier après l'épisode particulièrement réussi de mardi. L'intérêt pour les femmes de Lietteville ne se dément pas : l'épisode du 13 octobre dernier a attiré 2 043 000 téléspectateurs, incluant les enregistrements, ce qui en fait la seule émission à avoir touché les deux millions cet automne.

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | <em>L'année de Fabien Cloutier</em>

    Richard Therrien

    L'année de Fabien Cloutier

    CHRONIQUE / C'est l'année de Fabien Cloutier. On le voit et on l'entend partout. Mais le comédien et dramaturge roule sa bosse depuis nombre... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer