Où s'en va Bell Média?

Le nouveau président de la télévision francophone de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le nouveau président de la télévision francophone de Bell Média, Gerry Frappier, qui dirige RDS depuis 1999, trouve plusieurs justifications aux compressions effectuées ces derniers mois.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) CHRONIQUE / Bell Média est-elle en train de vendre l'âme d'Astral au Canada anglais? C'est ce que redoutent plusieurs joueurs de l'industrie de la télévision, depuis que l'entreprise a décidé de sabrer massivement chez ses hauts cadres et son personnel, notamment au Québec. Certains parlent d'hécatombe, d'autres accusent Bell d'avoir trahi ses promesses de maintenir une présence forte des effectifs d'Astral au Québec au moment de l'acquisition en 2013.

L'inquiétude a pris de l'ampleur quand le président, Charles Benoît, et le vice-président au contenu, Mario Clément, ont été tour à tour remerciés de leurs services cet été. Respecté du milieu de la télévision, ce dernier inspirait confiance aux producteurs et aux artisans. Celui qui voulait faire de Super Écran le nouveau HBO québécois, en y ajoutant de nouvelles séries de fiction d'ici, a à peine eu le temps d'entreprendre son oeuvre. Puis, on en a remis une couche en remerciant des piliers de l'entreprise, comme Lyne Denault (Canal Vie) et Jacques Mathieu (Z). Pour superviser la programmation de ces chaînes, on a nommé Dany Meloul, du service juridique de Bell Média, qui n'a pas vraiment touché au contenu télévisuel.

En entrevue au Soleil, le nouveau président de la télévision francophone de Bell Média, Gerry Frappier, qui dirige RDS depuis 1999, affirme que l'entreprise n'a pas agi ainsi de gaieté de coeur et trouve plusieurs justifications à ces compressions, dont la baisse constante du nombre d'abonnements aux chaînes spécialisées et des revenus publicitaires, et la migration des téléspectateurs vers les plateformes numériques.

Réglementation du CRTC

Selon lui, la nouvelle réglementation du CRTC qui permettra de choisir des chaînes à la carte sera déterminante pour les spécialisées, et Bell doit être prête à toute éventualité. «Si le modèle change de façon drastique, il pourrait y avoir épuration des chaînes. Mais avant d'en arriver là, nous devons nous protéger et maximiser nos ressources financières pour passer au travers des intempéries», dit-il.

M. Frappier assure qu'il n'a jamais été question de tout recentraliser à Toronto et rappelle que les compressions sont de même importance partout au pays. Il voit mal comment Bell Média saurait priver son public québécois de contenu original d'ici. «Ce qui fonctionne, on va continuer à le faire. Pourquoi on changerait ça?» Pas question non plus de mettre un frein aux initiatives déjà en cours, notamment à la transformation de Super Écran en HBO québécois. «Je ne vais pas arrêter le train. Je vais juste courir un peu pour monter dedans. Ce qui est déjà dans le "pipeline" ne changera pas.»

Pourtant, rien n'empêcherait Bell Média de vouloir remplacer certaines productions originales par des séries canadiennes anglaises et étrangères moins coûteuses. D'autant que si elles sont doublées au Québec, celles-ci bénéficient aussi de subventions du Fonds des médias du Canada et peuvent obtenir des chiffres d'auditoire fort respectables.

De quoi auront l'air les chaînes francophones de Bell Média, une fois les importantes compressions terminées? Elles seront gérées de façon beaucoup plus efficace, assure leur président, qui compte installer un meilleur partenariat avec CTV, réseau généraliste de Bell, pour favoriser l'achat en commun de séries américaines dans les deux langues, et éviter que certaines d'entre elles soient achetées en français par des concurrents comme Séries+ et AddikTV. Gerry Frappier réfléchit aussi à la viabilité d'un service de vidéo en ligne comme CraveTV dans le marché francophone, déjà occupé par ICI Tou.tv et Club illico.

***

Debbie Lynch-White est la première invitée du tandem... (Fournie par ICI Tou.tv) - image 2.0

Agrandir

Debbie Lynch-White est la première invitée du tandem de Ça fait un bye, Martin Proulx et Jocelyn Lebeau. 

Fournie par ICI Tou.tv

Le mini «Bye bye» du mercredi

Debbie Lynch-White, qu'il fait bon voir dans des contextes plus légers qu'à Lietteville, est la première invitée du tandem de Ça fait un bye, Martin Proulx et Jocelyn Lebeau. Cette émission humoristique, disponible dès aujourd'hui sur ICI Tou.tv avant d'arriver en février à ICI ARTV, est tout à fait dans la continuité du 16 heures, ces capsules que le même duo faisait pour Télé-Québec jusqu'au printemps dernier.

Chaque semaine, l'invité de la semaine s'intègre à tous les sketchs, collés ou non sur l'actualité. Pour lier les parodies, le duo reçoit l'invité dans un bar comme s'il s'agissait d'un ami qu'il n'avait pas vu «depuis un bail», d'où Ça fait un bye, une référence aux Bye bye.

Matricule 728

Invitée idéale parce qu'elle se prête à tout, Debbie Lynch-White personnifie entre autres Matricule 728, qui offre des pogos avec son livre dédicacé et fait une encolure à ceux qui osent à peine la contredire.

Pour les émissions suivantes, le duo n'a pu s'empêcher de revenir sur le mariage royal de Julie et PKP avec Valérie Blais. En mode Salvail devient En mode Phil avec Phil Roy, où Stephen Harper va reprendre son Quand le soleil dit bonjour aux montagnes. Cuisine futée, parents pressés fera des recettes avec comme ingrédient principal des eaux usées. Et on nous réserve une parodie de Stéréo pop avec Sébastien Benoit. Quatre épisodes sont prévus cet automne et quatre cet hiver, le mercredi.

Partager

À lire aussi

  • Patrice Henrichon perd son micro

    Arts

    Patrice Henrichon perd son micro

    L'animateur de radio du matin qui tient micro depuis le plus longtemps à Sherbrooke se voit montrer la porte par son employeur. »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer