Interdit de fumer aux Enfants de la télé

Le ministère de la Santé et des Services... (Image tirée d'une vidéo des Enfants de la télé, ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Le ministère de la Santé et des Services sociaux reproche aux producteurs de ne pas être intervenus immédiatement pour que Claude Poirier éteigne sa cigarette.

Image tirée d'une vidéo des Enfants de la télé, ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le ministère de la Santé et des Services sociaux n'entend pas à rire quand il s'agit de la cigarette. Mardi, deux inspecteurs sont débarqués dans les locaux de Fair-Play, qui produit Les enfants de la télé, pour réprimander les producteurs d'avoir laissé Claude Poirier et Edith Cochrane fumer à l'antenne, dans l'émission du 7 octobre sur ICI Radio-Canada Télé.

Dans ce segment particulièrement drôle, Edith Cochrane a commencé par parodier Claude Poirier, une cigarette éteinte au bec. Trop content de voir une clope, le fumeur invétéré a aussitôt sorti un briquet pour allumer la cigarette d'Edith, avant de la lui dérober pour la fumer à son tour, devant un auditoire hilare.

Le Ministère, lui, ne l'a pas trouvée drôle. Il reproche aux producteurs de ne pas être intervenus immédiatement pour que Claude Poirier éteigne la cigarette, qui n'a pourtant été vue que 45 secondes à l'écran.

Extrait «Les enfants de la télé»

Comme son collègue Michel St-Cyr, avec qui il produit Les enfants de la télé, Guy Villeneuve trouve absurde la décision du Ministère sur ce qu'il dit être un simple gag. «On n'a certainement jamais voulu encourager la cigarette. On revenait sur le fait que Claude Poirier fume la cigarette en ondes depuis des années. On faisait une blague, mais ils ne voient pas du tout le niveau d'humour.»

Décidément, la présence de Claude Poirier devient gênante pour les producteurs. Le mois dernier, une entrevue aux Francs-tireurs à Télé-Québec, où le journaliste fumait allégrement avec Richard Martineau, a valu à tous les deux une contravention de la direction de l'inspection et des enquêtes du Ministère. La maison de production Zone 3 a aussi été soumise à une amende, les trois totalisant 700 $, révélait Martineau sur sa page Facebook.

Malgré cet incident, les producteurs des Enfants de la télé n'ont jamais pensé retirer l'extrait de la cigarette du montage final. «Nous, on trouvait que la blague était bonne», affirme Guy Villeneuve. Or, le Ministère tolère la cigarette lorsqu'elle est allumée dans une série de fiction, «parce que c'est scénarisé», explique le producteur Michel St-Cyr. Sur un plateau de variétés, ça ne passe pas.

«Une dernière poffe» de trop

Les inspecteurs se sont aussi rendus dans la tour de Radio-Canada pour demander à la direction de faire preuve de vigilance à l'avenir, mais sans coller de contravention. Chez le diffuseur, on dit appliquer à la lettre la loi qui interdit de fumer sur un lieu de travail, mais qu'il s'agissait cette fois d'un gag. Néanmoins, la directrice de production a profité de la pause qui a suivi ce segment d'émission pour demander à M. Poirier d'éteindre sa cigarette dans un verre d'eau après avoir pris «une dernière poffe», ce qu'il a fait. Pour le Ministère, la «dernière poffe» était de trop.

Fair-Play n'avait pas encore reçu la contravention jeudi, mais on l'évalue à 400 $ plus des frais. Alors que le Ministère avait aussi blâmé Edith Cochrane, la coanimatrice d'André Robitaille n'aura finalement rien à payer. Par contre, Claude Poirier devrait recevoir une contravention.

Voilà un autre exemple de la bêtise dans l'application de certaines lois. Qu'aurait-il donc fallu faire pour satisfaire ces inspecteurs? Que le régisseur crie : «Coupez!»? Qu'on arrache la cigarette des mains de Claude Poirier? Et qu'on sacrifie un des segments forts de l'émission? La décision du Ministère n'est pas seulement absurde, elle est stupide. Il suffit de se servir de sa tête pour ne voir ici qu'un gag inoffensif, qui n'incitera personne à fumer. C'est ce qu'on appelle une tempête dans un cendrier.

***

Nouveau prof dans 30 vies

Changement de programme au Vieux-Havre : un nouveau prof sera annoncé prochainement pour la rentrée de janvier dans 30 vies à ICI Radio-Canada Télé. Il avait été fortement question que le personnage de Denis Bouchard, Jean-François Mailloux, qui doit prendre sa retraite de l'enseignement, resterait cet hiver jusqu'à la grande finale de la quotidienne de Fabienne Larouche au printemps. À moins qu'il reste comme prévu et qu'un collègue se joigne à lui pour clore l'histoire?

À suivre...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer