Ne tirez pas sur le messager

Le réalisateur de Tabous et interdits, Christian Laurence,... (Fournie par TV5)

Agrandir

Le réalisateur de Tabous et interdits, Christian Laurence, a été surpris de constater que les partisans du port d'armes rencontrés au Texas sont gentils, responsables et prudents.

Fournie par TV5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) C'est une chronique portant sur le contrôle des armes à feu qui m'a valu les messages les plus agressifs et haineux. Et c'était avant les réseaux sociaux. Ça m'a toujours laissé l'impression que les lobbys proarmes ne tolèrent pas un seul instant d'être contestés, ce qui n'a rien de rassurant.

Or, le réalisateur Christian Laurence a été surpris de constater que les partisans du port d'armes qu'il a rencontrés à Austin au Texas sont gentils, responsables et prudents, tout le contraire de ce qu'on peut imaginer. Quand même pas au point de changer sa position sur la libre circulation des armes aux États-Unis.

Pour la nouvelle série documentaire Tabous et interdits, diffusée à TV5 dès le mardi 13 octobre à 21h, le réalisateur a visité 10 pays afin de décoder leurs lois, leurs moeurs qui jurent avec les nôtres et sont souvent guidées par des convictions religieuses. Pour découvrir que le Québécois moyen se voit beaucoup plus tolérant qu'il ne l'est en réalité. Fondateur du mouvement KINO, Christian Laurence a notamment réalisé Le journal d'Aurélie Laflamme (premier volet) au cinéma de même que Et si? et des segments des Bye Bye pour la télé. En plus de réaliser Tabous et interdits, il en est le présentateur.

Extrait de l'émission «Tabous et interdits»

Cet épisode sur le Texas, le deuxième de la série, illustre que les Américains ne sont pas tous faits du même moule. Que oui, il existe au Texas des gens qui s'opposent au port légal d'armes à feu et résistent aux courants populaires. Et que ceux qui, au contraire, militent pour le port d'armes ne sont pas tous des cons, du moins quand la caméra s'allume.

Dans cet État conservateur, la loi permet de porter sur soi une arme longue à découvert. Par contre, en faire autant avec un fusil court est criminel, ce que souhaitent changer les lobbys des armes. On voudrait aussi permettre le port d'armes sur les campus des universités. Vous entendrez des partisans et des opposants donner leurs positions.

D'autres groupes, comme le POPS (le People Opposed to Paddling Students), souhaitent qu'on abolisse la fessée, toujours permise à l'école. Pour avoir marché sur la pelouse ou mis le mauvais short de gym, l'élève peut être battu comme au temps des coups de règle sur les doigts.

Une grande partie de l'épisode, la plus décourageante, est consacrée au mariage des conjoints de même sexe, légalisé mais toujours controversé. Au Texas, des parents envoient encore leurs enfants suivre une thérapie de conversion pour devenir hétérosexuels. On les expédie même dans des camps spéciaux pour en faire de «vrais hommes». Trois états interdisent ces pratiques, mais pas le Texas.

Christian Laurence pense que l'épisode sur la Suède pourrait changer notre perception de ce pays, fantasme de social-démocratie. «La Suède connaît des dérapages et se dirige vers une crise, avec un afflux d'immigrants qu'elle est incapable d'intégrer», croit-il.

Au Japon, pour impressionner leurs patrons, les gens font appel à une agence de location pour «paqueter» leur mariage de faux amis. Le réalisateur s'est aussi intéressé à la polygamie au Sénégal, au tabou d'enseigner le génocide au Cambodge, et au lieu de tous les interdits, l'île de Madagascar.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer