Unité 9 : l'auteure explique son choix

«Je ne veux pas raconter d'histoire banale», affirme... (archives la presse)

Agrandir

«Je ne veux pas raconter d'histoire banale», affirme l'auteure Danielle Trottier.

archives la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Si c'était votre crainte, soyez rassuré : Marie Lamontagne ne tombera pas en dépression et ne s'enfermera pas dans sa chambre pour les huit prochains mois.

«On a réveillé en elle un méchant dragon!» affirme plutôt l'auteure d'Unité 9, Danielle Trottier, qui a ébranlé les fans de la série comme jamais mardi soir dernier.

Au fait, si ce premier épisode de la saison dort toujours dans votre enregistreur, arrêtez-vous ici. Les autres, sachez que nous avons été 1 656 000 à avoir appris en direct ces deux tristes décès. Et il faisait beau ce soir-là.

Soulignons d'abord l'extraordinaire performance de Guylaine Tremblay. Pas évident de jouer avec tant de justesse une mère «qui met ses émotions au congélateur», comme le dit l'auteure.

Danielle Trottier convient que sa décision de faire mourir les enfants de Marie ait pu choquer des adeptes de la série. «Mais mon rôle est d'amener mes personnages aux confins de ce qui est possible. Je ne veux pas raconter d'histoire banale. On n'y va pas dans la demi-mesure.» Évidemment, Marie ne fera pas son deuil en trois épisodes, mais elle choisit pour l'instant de se consacrer à sa vengeance contre Benoît. «Le déni est un réflexe de protection chez des gens qui doivent faire face à des deuils du domaine de l'inacceptable. Mais elle devra un jour faire face à ses émotions.»

Léa étant morte, on ne voit pas comment Benoît (Patrice L'Écuyer) peut maintenant convaincre Marie de son innocence. «Je ne dirais pas que le secret est enterré. Il y a toujours moyen de tout savoir», dit cependant l'auteure, juste pour nous titiller.

Pauvre Caroline (Salomé Corbo), qui voit son monde s'écrouler. J'ai pensé un moment qu'elle voudrait en finir et que c'est elle qui se retrouverait dans le fameux sac noir sur la civière, qu'on voit dans la publicité. Nous n'en saurons le contenu que plus tard cet automne, dans un épisode qui marquera «un bouleversement majeur», annonce l'auteure.

Pour les nouveaux personnages, il faudra attendre au troisième épisode pour voir Marie-Chantal Perron dans le rôle d'une nouvelle IPL qui travaille avec sa fille, jouée par Catherine Paquin-Béchard, l'une des réceptionnistes de Complexe G. Claudia Ferri se pointera aussi la même semaine. Quant à Élise Guilbault, elle arrivera tout juste avant Noël.

Sachez qu'Amélie Grenier, qui jouait Me Marois, l'avocate de Marie, a dû abandonner le rôle pour des conflits d'horaire. Elle sera remplacée par Dominique Pétin, qu'on voit trop rarement à la télévision.

La guerre des jeux

Tout nouveau, tout beau. Silence, on joue!, le nouvel adversaire de La guerre des clans à 17h30, a remporté la première bataille la semaine dernière, mais de peu. Selon Numeris, le nouveau jeu de Patrice L'Écuyerà ICI Radio-Canada Télé a attiré 332 000 curieux pour toute la semaine, contre 273 000 pour celui de Jean-François Baril à V. Effet de curiosité? Faudra voir. La même semaine, l'an dernier, L'union fait la force perdait avec 233 000 contre 337 000 pour La guerre des clans.

Mardi à 21h, O' a conservé sa première place avec ses 964 000 fidèles à TVA, contre 854 000 pour Mémoires vives sur ICI RC Télé. Vue par 533 000 téléspectateurs à 19h, Faites comme chez vous a légèrement décliné à TVA, se rapprochant de plus en plus de 30 vies, qui en a conservé 529 000.

Coupes de Météo Média au Québec

Douche froide sur le personnel de Météo Média à Montréal : une vingtaine de postes à temps plein seront abolis, sur une centaine d'employés au Québec. Des postes qui ont été réchappés, 15 seront transférés en Ontario.

Dès le 16 janvier prochain, toute la production télé sera désormais assurée à partir du centre de contrôle d'Oakville en Ontario, en banlieue de Toronto, même si quelques animateurs francophones resteront basés à Montréal. Pelmorex, propriétaire de la chaîne depuis 1993, invoque une migration de l'auditoire de la télévision, et par le fait même des revenus publicitaires, vers les plateformes numériques.

Selon nos sources, les revenus de la chaîne auraient chuté de 40 %. La portée mensuelle d'auditoire accuse quant à elle une perte de 25 %.M. Morrissette annonce néanmoins que deux postes de journalistes-présentateurs seront créés, un à Gatineau et un à Québec, pour alimenter les différentes plateformes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer